La semaine dernière, j’ai distribué aux élèves les romans que nous allons étudier en classe. Chacun a reçu son exemplaire d’Yvain ou le chevalier au lion.

« Vous écrivez vos nom, prénom et classe à l’intérieur du livre.

– Madame, c’est un cadeau ? me demande S.

– Non, c’est le livre que nous allons étudier en cours.

– Mais c’est un cadeau ? insiste-t-il.

– Hé bien, tes parents l’ont payé donc …

– Donc c’est un cadeau ? me demande-t-il à nouveau avec un grand sourire.

– Hé bien, tu peux considérer que c’est un cadeau de leur part, oui ! »

S. était ravi d’avoir reçu un cadeau. J’espère qu’il est tout aussi heureux d’étudier ce roman !

*

Pour ce matin, j’avais demandé aux élèves de lire le premier chapitre.

« Qui peut me raconter ce qu’il ou elle a compris ?

– Compris de quoi ? me demande B.

– Ben dans le livre Yvon et le chevalier au lion, lui répond M.

– C’est YVAIN OU le chevalier au lion, » le corrigé-je.

M. lève la main, il veut résumer le roman :

« Alors c’est dans le château du roi Arthur, au Pays de Galles, un chevalier, Calogero…

– Calogrenant ? lui demandé-je.

– Ah, oui, heu… Calogrenant ! »

Tout le monde se met à rire avec M. qui, décidément, a bien du mal avec les noms des personnages.

*

Je crois que cette étude d’oeuvre intégrale ne sera pas de tout repos.

On ne s’ennuie jamais avec les élèves de 5ème !