La semaine dernière, Bichette a dit à son père : « Je veux un string ! » J’ai cru qu’il allait faire une attaque. Tout rouge, il lui a répondu que jamais de la vie elle n’aurait de string ! » Elle s’est mise à pleurer et moi j’ai éclaté de rire devant le quiproquo. Ils ont cru que pétais un câble. J’ai dû expliquer au Conquérant ce qu’était un string. Ou Ztringz. Il est redescendu en pression. J’ai dit à ma fille qu’on n’allait pas lui acheter son bout de ficelle, qu’elle n’avait qu’à faire comme moi quand j’avais son âge : nouer un grand lacet. Elle m’a regardée comme si je descendais directement des dinosaures. Son père s’est mis à rire. Je lui ai acheté son ztringz. 3 € quand même le bout de ficelle multicolore.

Elle a joué avec son string tout le weekend et j’ai même pu lui montrer des figures (elle appelle ça des « figurines ») que je faisais quand j’étais enfant, au siècle dernier, avec mon lacet noué. Et j’ai même eu droit à un « bah, maman, t’es trop forte ! » Et paf les dinosaures, prenez ça !