Je suis née en Maine-et-Loire, d’une famille angevine. J’ai vécu entre les Mauges et les coteaux du Layon puis je suis allée faire mes études à Angers. Quand j’ai rencontré le Conquérant, nous avons hésité : allait-il venir vivre à Angers avec moi ou allais-je le rejoindre à Rennes ? J’ai alors quitté mon département d’origine pour l’Ille-et-Vilaine. Et, pour être honnête, ça n’a pas été facile de passer d’une petite ville aux boulevards haussmanniens dont les pierres blanches reflétaient la lumière du soleil à une capitale de région aux pierres grises, aux petites ruelles et au temps souvent couvert. Mais j’ai fini par m’habituer et j’ai apprécié les charmes de cette cité brétilienne. Et puis, j’ai été affectée à Redon. Pendant un mois et demi, j’ai pris le train et ai laissé ma fille, encore bébé, très tôt le matin pour ne la récupérer que tard le soir. Alors, nous avons pris la décision de déménager dans cette petite ville bretonne, entre Rennes, Nantes et Vannes. Pour être honnête, au début, nous n’étions pas vraiment emballés malgré l’opportunité de vivre dans une maison avec jardin pour un loyer plus modeste que celui que nous payions à Rennes pour un petit appartement avec deux chambres. Et puis…

Et puis j’ai découvert le charme de cette jolie petite ville. Nous avons même décidé d’y faire construire notre maison.

J’aime le port de plaisance où la Vilaine rejoint le canal de Nantes à Brest, j’aime courir sur le halage, le long de ce canal, l’emprunter à vélo pour rejoindre l’Ile aux Pies où nous pouvons faire de l’escalade et grimper aux arbres, faire du canoë, pique-niquer, nous balader.

J’aime aller au cinéma Manivel et au théâtre Le Canal, qui offre une belle programmation.

J’aime les festivals, les scènes ouvertes qui font la part belle aux danses et musiques bretonnes, mais aussi à la musique classique avec le festival Les Musicales.

J’aime l’offre touristique, notamment grâce à l’office de tourisme et au Repaire des Aventuriers.

J’aime me balader en centre-ville, flâner dans la Grand rue, visiter le cloître de l’Abbatiale Saint-sauveur, la mairie, le marché le samedi matin, le marché sous les halles le samedi, le marché estival de produits locaux le mercredi après-midi.

J’aime les petits commerces, notamment la librairie Libellune, la bouquinerie Le Traversier, les boulangeries, le magasin de jouets Minute Papillon, la friperie. J’aime les boites à livres dans lesquelles je dépose souvent mes bouquins.

J’aime aussi le développement écologique de notre ville avec la Redonnerie où je dépose tout ce dont je ne me sers plus et où j’achète d’occasion à petit prix. J’aime aussi le magasin de vêtements d’enfants d’occasion, Bébé Vinyle. Et, bientôt, nous aurons une boutique qui ne proposera que du vrac ! J’ai hâte !

J’aime le dynamisme de cette ville, été comme hiver, avec la Station des 5000 et sa patinoire écologique.

Bon, ce que j’aime moins, c’est le manque de pistes cyclables qui sont absentes quand on sort de l’hyper-centre.

J’aime moins l’offre de transport en commun qui est réduite.

Je vis à Redon, je travaille ici, mon fils va à la crèche, ma fille va à l’école, nous avons la chance d’avoir un hôpital avec des urgences, je me sens ici chez moi et je m’y sens bien. Je me sens redonnaise et je compte bien rester ici de nombreuses années.

*

C’était mon billet pour le #10dumois d’Egalimère sur le thème « je me sens chez moi ici ».

Publicités