Quand vient la nuit, je sors mon appareil photo.

J’aime immortaliser les couleurs magiques du crépuscule, capter la lumière si particulière de ce moment entre chien et loup.

J’aime capturer la rondeur de la lune, quand elle est pleine et lumineuse.

J’aime le contraste des branches noires sur la lumière jaune de l’astre de la nuit, quand il joue à cache-cache derrière les arbres.

J’aime quand elle commence à être croquée par la pénombre et qu’elle décroit nuit après nuit.

J’aime quand elle s’éclipse…

Quand vient la nuit, moi, je photographie !

*

C’était mon billet pour le #10dumois d’Egalimère.

Publicités