En ce moment, on n’entend parler que d’eux (et elles) : les véganes. Mais qui sont ces dangereux-ses extrémistes qui terrorisent la population française (à en croire les médias français, radio, télévision et journaux)?

Il faut dire qu’en ce moment, des véganes font parler d’eux par différentes actions. Certains peignent des messages sur les vitrines de boucheries voire les vandalisent, d’autres passent la nuit debout devant des abattoirs, certains empêchent des chasseurs de tuer du gibier et, surtout, ils et elles respirent l’air que nous partageons (et les véganes mangent notre salade et nos carottes) !

J’avais décidé de ne pas lire les commentaires sous les articles en ligne. Ni sous les articles postés sur les réseaux sociaux. Aïe. Je suis faible. La curiosité me perdra. Le bilan de cette exploration dans la bêtise réflexion humaine ? Je n’ai pas été déçue. J’ai juste regretté de ne pas avoir sorti le pop-corn. J’ai beaucoup ri. Mais j’ai aussi eu pitié de toutes ces personnes qui ne savent pas de quoi elles parlent (et qui ont pourtant un avis sur tout).

Alors, je vous propose pour commencer un palmarès des commentaires qui reviennent le plus souvent. Ensuite, je vous proposerai un petit lexique pour vous aider. Enfin, je vous dirai ce que j’en pense.

Ceux qui se pensent drôles ou nutritionnistes (mais qui ont peur pour leurs couilles) : « apparement le manque de proteine animale rend con, et dans ce cas nous ne pouvons leur en vouloir il s’agit d’une atteinte mentale.une cure de barbecue ou simplement de bons steacks bien préparé par un bon boucher et hop tout devrait rentrer dans l’ordre » / « Qu’ils retournent bouffer leurs graines et qu’ils arrêtent de nous casser les couilles » / « Il nous emmerde bande de connard ça fait des siècles que l,on mange de la viande allez BROUTER L,herbe dans les champs laisser les bouchers tranquilles autrement ont vous mangera bande d,ècervellèes » / « putain, ils nous casse les couilles ces brouteurs d’herbe »…

Ceux qui placent leur racisme en toute discrétion (ben non, en fait) : « C’est drôle ils ne mettent pas le bordel devant les boucheries hallal » / « Ils ne s’attaquent pas aux bouchers allal qui égorgent des moutons…. bizarre non ??? » / « pourquoi ils ne s attaque pas aux boucherie hallal a votre avis? » / « Petit message perso aux casses couilles de gauchos bouffeurs d’herbe : pourquoi vous allez pas faire chier les boucheries musulmanes ???? Parce que vous avez les jetons c’est ça ???? » / « Pourquoi ne s’attaquent ils pas aux grandes surfaces et aux boucheries halal ?  » / « Il y a un point commun avec l’islam……. le sectarisme !!!!! »(et ce n’est qu’un tout petit échantillon, il y a des dizaines de commentaires de ce genre)

Ceux qui comparent les véganes aux nazis ou aux terroristes islamistes (c’est pareil, non?) : « Les nazis ont bien imposé leurs idées et leur doctrines par la force… en brûlant les livres et librairies d’origine juives ou communistes, puis les lieux de culte non conformes à leurs idées… Les anti specistes commence par casser des boucheries, saccager des abattoirs, insulter les carnivores et les culpabiliser…. Où s’arrêtera leur escalade dangereuse et irrespectueuse de la liberté de chacun ? » / « Les vegans ou les nouveaux fachos. Ils veulent nous imposer leur façon de vivre. » / « Commence à nous emmerder ces terroriste de la bouffe. » /

Ceux qui pensent que c’est une secte : « Qu’ils restent dans leur secte et qu’ils ne nous fasse pas chier! » / « ils sont secteres et je n adhère pas »

Ceux qui ont une logique… qui leur est propre (la violence c’est mal mais ils mériteraient bien qu’on soit violent avec eux) : « ils devraient en choper un [un végane]. Un jour, il y en aura un qui se prendra une feuille de boucher en travers de la figure. Ça finira mal.On voit qu’ils n’ont pas trop de neurones car on ne resolve rien pas la violance. » / « Ca va mal finir si les bouchers chopen ces imbéciles » / « qu’on les tue » / « c’est eux qu’il faudrait tuer » / « qu’ils se la foutent dans le cul leur carotte »/ « Le jour où les bouchers vont leur tiré dessus ils sera trop tard » / « moi je les chope et je les gave avec de la viande mdr »

Ceux qui n’ont qu’un argument, toujours le même :

les véganes manquent de protéines, carencés, ils deviennent fous : les véganes sont carencés » / « faut vraiment qu’ils mangent des protéines » / « Je me demande si de ne pas manger de viandes. Ca ne rendrais pas con » / « je dis qu’il faut manger de la viande ça rend intelligent »

Image trouvée sur facebook… Si vous connaissez la source…

L’homme est omnivore : « L’homme est omnivore, on n’est pas des vaches » / « depuis le premier homme la viande est consommer ! Chasseur cueilleur ! » (j’imagine le commentateur avec son smartphone, sa peau de bête et sa lance dans la main, chasser le bison) / »L homme a toujours manger de la viande c est dans son alimentation depuis la nuit des temps on est des chasseurs et le plus grand prédateur du monde . » /

Et vous avez pensé aux végétaux que vous torturez ?  « et le cri de la carotte ? » / « ils pensent aux pauvres légumes qui souffrent quand ils les mangent? »  / « Ils ont pensé aux cris des légumes qd on les ramasse ou si on coupe les feuilles!  »

Cri de la carotte, par Insolente Veggie

*

Je ne comprends pas cette peur du végane et/ou de ses actions. Qui est la même finalement que celle qui conduit au racisme, à l’homophobie. La peur de l’autre vient de l’ignorance. Ce qu’on ne connaît pas nous fait peur. Mais au lieu de se renseigner, on agresse. C’est très humain. A lire tous ces commentaires, dont la plupart étaient haineux, je me suis rendue compte que le véganisme, en France, est très méconnu. Je vous propose donc un petit lexique pratique.

Qu’est-ce qu’un-e végétarien-ne, un-e végétalien-ne, que mange-t-il-elle, quel est son mode de vie ?

D’abord, l’homme est omnivore. Je suis bien d’accord avec cet argument qu’on m’avance souvent. Bien sûr que l’humain est omnivore !

On définit souvent le/la « végé » par opposition à l’omnivore. Si ce dernier mange « de tout », on dit souvent que les « végés » ne mangent RIEN : « Machine est végétalienne, je ne l’invite plus à déjeuner, elle ne mange rien ! » Or, si j’invite cette fameuse « Machine » à manger un couscous, ne restera-t-il plus rien si j’enlève la viande de ma préparation ? Non, il restera les légumes, la semoule et les pois chiches. Et ce n’est pas rien !

Et si on arrêtait de définir le végétarisme ou végétalisme par la négative ?

Omnivore : mange de tout (céréales, légumes, légumineuses, chair animale, lait, œufs, miel, etc.)

Flexitarien-ne : mange de tout mais a une consommation occasionnelle de chair animale.

Végétarien-ne : mange de tout sauf de la chair animale (viande, poisson et crustacés) et des produits qui ont entraîné la mort d’animaux (gélatine, fromages avec présure, etc.). On dit aussi ovo-lacto-végétarien-ne car iels mangent des œufs et des produits à base de lait. Les ovo-végétariens ne mangent donc pas de produits laitiers et les lacto-végétarien-ne-s, pas d’œufs.

Et non, les végétariens ne mangent pas de poisson ni de crustacés, contrairement à ce que pensent de nombreux restaurateurs qui proposent des menus végétariens avec du saumon fumé ou des crevettes… Ce sont des animaux aussi (les crevettes et le saumon, pas les restaurateurs).

Végétalien-ne : mange de tout sauf des produits d’origine animale. Parfois les végétalien-ne-s sont appelés « végétarien-ne-s strict-e-s ».

Végane : mange végétalien et adopte un mode de vie sans exploitation animale (vêtements, chaussures, maquillage, cirques avec animaux, zoo, etc.). Je vous recommande le livre Planète végane d’Ophélie Véron :

Les véganes mangent de tout (sauf des produits d’origine animale) et sont donc omnivores ! Ce ne sont ni des frugivores ni des herbivores. Leur alimentation est variée (céréales, légumes, fruits, oléagineux, légumineuses). Cependant, celles et ceux qui adorent la viande ne sont en aucun cas des carnivores (je les imagine courir après une antilope, les canines prêtes à déchirer la chair de leur proie…).

*

Antispécisme : C’est le contraire du spécisme qui consiste à traiter différemment les animaux selon leur espèce. Les espèces sont catégorisées, hiérarchisées par l’humain-e qui serait le plus important des animaux (selon ellui). L’antispécisme, c’est au contraire considérer qu’aucune espèce n’est supérieure aux autres et que l’espèce à laquelle nous appartenons ne nous donne aucun droit sur les autres. Ainsi, la souffrance de l’humain-e n’est pas plus importante que celle du chien ou du chat ni que celle des cochons ou des poules. Je vous invite à lire le livre Antispéciste d’Aymeric Caron pour plus de précisions.

*

Alors, après avoir lu cet échantillon (oui, ce n’est qu’un petit échantillon), je me rends compte que les gens ont du temps à perdre (plusieurs milliers de commentaires sous chaque article évoquant les véganes). Et que leurs avis se rejoignent beaucoup. Notamment celui-ci : « moi je ne fais pas chier les véganes alors qu’ils ne me fassent pas chier » (ou ne me cassent pas les couilles, au choix. Le mot « couille » est quand même pas mal utilisé, la plupart des commentateurs ont peur pour leurs bourses) / « moi je ne force personne à manger de la viande, qu’ils me forcent pas à manger des graines » / « ils vont pas nous obliger à manger de l’herbe » / « aucun omnivore n’est violent avec les véganes » / « les véganes doivent arrêter d’être haineux » / « les mangeurs de viande n’ont aucune animosité envers les mangeurs de végétaux ».

Alors là, je dis stop. Les véganes se font insulter (il n’y a qu’à lire les commentaires sous les articles), conspuer sur les réseaux sociaux, dans les médias, par leur entourage. Quelques exemples ? Quand quelqu’un met de la viande dans le chariot d’un végane au supermarché (comme ce même quelqu’un met du porc dans le caddie d’un musulman) en se croyant drôle ou en pensant que c’est de la kryptonite et que le végane (ou le musulman) va faire un malaise. Quand on est invité à un repas et que la personne nous dit qu’elle n’a pas pensé qu’on ne mangeait pas de viande et donc on n’aura que de la salade (j’espère que cette personne ne reçoit jamais de personnes allergiques). Quand on est invité et que la maîtresse de maison nous passe le plat de viande, bien saignant, sous le nez en riant. Non, ce n’est pas insultant / humiliant / haineux. Non. Seul-e-s les véganes ont de l’animosité envers ceux qui mangent de la viande.

Alors, petite info : aucun végane ne peut obliger quiconque à le devenir aussi. Ce ne sont pas des hypnotiseurs. Personne ne va pas vous attacher à une chaise et vous faire avaler de force du chou-fleur !

*

Mon billet était court dans ma tête mais finalement, il est assez long. Je vous remercie de l’avoir lu jusqu’au bout. Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Publicités