En juin dernier, je suis allée, avec toute ma petite famille, au salon du livre de Vannes. J’avais hâte de revoir Virginie Grimaldi et d’acheter son dernier roman.


Mais, avec la fin de l’année scolaire, la coupe du monde de football et des soucis personnels, je n’avais pas encore eu le temps de le lire. C’est chose faite. Et j’ai très envie de vous parler de ma lecture.

*

4ème de couverture :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.

À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.

Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.

Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

*

Comme vous le savez, je suis Virginie Grimaldi depuis longtemps. Depuis qu’elle son blog. Puis, grâce à sa nouvelle « La peinture sur la bouche », elle a gagné le prix e-crire auféminin 2014 et elle a publié son premier roman Le premier jour du reste de ma vie en 2015) que j’ai dévoré. Mais ses deux romans suivants m’ont encore plus touchés (il suffit de cliquer sur les liens pour lire ce qu’en j’en avais écrit). Tu comprendras quand tu seras plus grande (Fayard, 2016) et surtout Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie (Fayard, 2017). Ce que j’ai pu chialer. Si vous ne les avez pas lus, ils sont tous sortis en poche !

*

Mon avis :

Dans ce quatrième roman, nous rencontrons une nouvelle famille. Une famille de femmes : la mère (37 ans), les deux filles adolescentes (de 12 et 17 ans), sans oublier la grand-mère.

Les chapitres sont organisés en fonction des trois premières femmes (mais la dernière joue un rôle important tout de même) : la vie d’Anna, les chroniques de Chloé et le journal intime de Lily. D’ailleurs, ce que j’ai pu rire en lisant les « expressions-valises » de Lily ! Ça m’a rappelé pourquoi j’adore bosser avec des ados !

Ces trois femmes ne font que se croiser et ont, chacune, leur lot de problèmes, de doutes et de désillusions. Et soudain, grâce à la bonne fée mémé, les voilà parties dans un road-trip en camping-car en direction des aurores boréales.

J’ai mis du temps à entrer dans le roman. Plus que d’habitude. J’ai lu les premières trente pages sans grand enthousiasme, peut-être parce que j’étais fatiguée, en tout cas je l’ai refermé et je me suis endormie. Je l’ai rouvert le lendemain soir et je n’ai plus pu le poser. Je l’ai terminé le troisième soir, mais je n’avais pas envie de le refermer. Je n’avais pas envie de quitter Anna, Chloé et Lily et tous les personnages secondaires tellement attachants.

Ça m’a fait un bien fou. Comme si j’étais partie en voyage avec elles. Avec eux.

*

Chaque année Virginie Grimaldi sort un roman. Et chaque année, elle arrive à me surprendre, contrairement à certain-e-s auteur-e-s qui finissent par nous lasser. Les personnages changent (même si j’adore les petits clins d’œil aux précédents romans avec des personnages qui reviennent et qui évoluent), les lieux aussi, les sujets sont variés, même s’ils tournent tous autour de la famille. On passe toujours du rire aux larmes, on s’attache (et on s’abandonne) (pardon) et on n’a pas envie de refermer le roman, même après 400 pages (oui, bon, 396). Si je tanne mon homme pour louer un camping-car, ce sera de ta faute, Virginie ! Encore une fois, c’est un roman « vrai », plein d’humour et d’émotions, dans lequel on retrouve la personnalité de son auteure. En plus il y a des rebondissements et du suspense…

Je vous le conseille, si vous souhaitez passer un bon moment cet été !

*

Publicités