Quand la prof en perd son latin #Brèvedecollège

Mardi 30 janvier, dernière heure de la journée, cours de latin.

Séance de vocabulaire.

Dans un nuage de mots, les élèves doivent trouver les mots de la même famille (même radical) et les regrouper puis chercher dans le vocabulaire, leur origine latine.

Je les laisse faire l’exercice puis nous mettons en commun. Les élèves me citent les mots un par un, je note.

A la fin, je reprends les liste et les relis :

« malin, maléfice, maudire, maussade, malade et malotrou. Heu, malotru… »

« C’est pas pareil… », chuchotai-je sérieusement, pour moi-même. Au même moment, je croise le regarde d’une de mes élèves. Elle éclate de rire. J’en fais autant. Nous pleurons de rire.

« Ah non, c’est pas pareil », me lance-t-elle entre deux éclats de rire.

Les autres n’ont pas entendu mon bafouillage. Elles nous regardent sans comprendre.

J’ai repris mes esprits et nous avons terminé le cours.

*

Moralité : quand ta langue fourche, quand tu dis une bêtise, ne regarde JAMAIS les élèves.

*

J’en ris encore. Grand moment de solitude…

Publicités

6 commentaires

  1. Merci pour ce four rire du matin avant de commencer ma semaine de prof’ aussi ! J’ai dû faire un retour en arrière, j’avais mal lu !
    Bon semaine !!!

    1. Avec plaisir.
      Oui, les lapsus et autres boulettes sont souvent plus drôles à l’oral.
      Je crois que ce « maloutrou » va me poursuivre longtemps !

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s