Depuis un mois, j’ai le nez et même toute la tête dans le guidon. Le Conquérant est très souvent en déplacement et donc peu à la maison, lui aussi fonce tête baissée et a du mal à s’arrêter… Nous sommes débordés et nous n’avons pas passé un weekend tranquille, reposant depuis… heu… cet été.

Et si je prenais le temps de faire le bilan de cette rentrée ?

En septembre, Bichette a repris le chemin de l’école. En moyenne section. Elle a retrouvé sa super copine. Et nous avons repris nos trajets à pieds, matin et soir. Deux collègues et amies m’ont un peu soulagées de temps en temps en la ramenant. Bichette était ravie car nous avons 25 minutes de marche pour rejoindre l’école ou la maison.

« Mets ta capuche Bichette, ce matin il y a du crachin.
– La maîtresse elle a dit c’est pas bien de cracher!
– Oui c’est vrai, mais pourquoi tu me dis ça ?
– Ben t’as dit que y a du crachat ce matin ! »

En septembre, deux de nos pieds de vigne ont donné énormément de raisins. On en a mangé, j’ai fait du jus, des gelées… j’ai donné des pots à mes collègues, aux voisins…

En septembre, j’ai aussi repris la course. De plus en plus loin, de plus en plus vite. Jusqu’à dépasser les 6 km. Mais récemment une douleur m’a obligée à me reposer, sur ordre de mon ostéo qui a moyennement apprécié mes visites un peu trop rapprochées à son goût. J’espère retrouver la forme pour reprendre rapidement.

Bichette a aussi fait sa rentrée sportive : elle fait de la danse tous les mercredis après-midi. Elle est ravie ! Le premier jour, elle m’a demandé toutes les heures : « C’est quand que je vais à la danse ? » Après la sieste de ton frère et après le goûter… Puis elle a voulu que je lui fasse un chignon, comme les danseuses.

Elle a adoré ce premier cours. Alors je me suis souvenue d’un livre que j’avais adoré quand j’étais enfant, que je connaissais par cœur : Martine petit rat de l’opéra. 

En septembre, j’ai aussi beaucoup cuisiné. Mon I Cookin’ est une aide précieuse. Entre les repas pour toute la famille et les petits pots pour ce Petit Poisson qui a commencé à manger, nous ne chômons pas !

Je lui ai fait passer une semaine intense, il a beaucoup bossé et ne peux plus me passer de lui. Il m’est vraiment d’une aide précieuse, mon I cook’in !

En septembre, les enfants ont été malades. Entre la PMI pour les premiers vaccins de ce Petit Poisson et le médecin généraliste pour les deux enfants dont le rhume s’est aggravé, les urgences pour un petit cascadeur, ma carte vitale a chauffé !

En septembre, ce Petit Poisson a commencé l’adaptation chez son assistante maternelle. Je pensais me dégager un peu de temps, mais je cours encore partout (surtout derrière lui, qui est vif comme l’éclair et curieux de tout). Lui s’adapte très bien. Il est heureux de retrouver ses deux copines pour jouer.

En octobre, nous avons pris le temps, un dimanche, de sortir tous les quatre. Nous sommes allés à Rieux voir un campement Viking. Une pause dans nos semaines trop chargées, un moment pour nous.

En septembre, j’ai proposé de tenir un stand bénévole dans un salon du bien-être, un stand de coloriage et de jeux pour que les parents laissent leurs enfants et profitent du salon. Alors on m’a proposé de faire une conférence sur l’alimentation végétarienne et végétalienne. Le salon a eu lieu ce week-end.

Deux jours intenses, deux jours épuisants mais très riches. Je ressors de ce salon pleine de projets et d’envies, pleine d’idées pour une nouvelle vie.

En octobre, nous allons continuer sur notre lancée et pendant les vacances, avec ma remplaçante, je vais préparer ma rentrée. Dans un mois je reprends mon cartable.

Entre le travail, les enfants, les projets personnels, la construction de notre maison, je ne suis pas près de relever le nez de mon guidon.

*

C’était mon billet pour le 10 du mois proposé par Egalimère.