La semaine dernière, après s’être lavé le visage avec une lingette lavable, Bichette a ouvert la poubelle à lingettes pour l’y jeter et, surprise, m’a demandé :

– Mais… Maman, pourquoi y a des couches lavables dans la poubelle des lingettes ?

– Des couches ? Ah, non, ce sont des serviettes hygiéniques lavables.

– C’est quoi des serviettes géniques ?

– Ah, si, tu as raison… Ce sont des couches…

Et hop, sujet clos (jusqu’à ce que ça lui revienne en mémoire…). En attendant, j’ai réussi à éviter le sujet. Et je me suis dit que je n’avais jamais abordé ce sujet sur mon blog. Alors aujourd’hui, je vais vous montrer qu’on peut se passer de serviettes et de tampons pendant les règles avec des serviettes et des protège-slips lavables.

Serviette hygiénique lavable dessus – dessous
Serviette hygiénique lavable dessus – dessous – pliée
Protèges-slips lavables pliés – dépliés

J’ai toujours été écolo et ai toujours fait attention à mes déchets. Mais je n’avais pas imaginé qu’on pouvait avoir des règles zéro déchet. Deux ans avant ma première grossesse, il y a environ 6 ans, j’ai découvert la cup ou coupe menstruelle (dont je vous parlerai lundi prochain). Et j’ai rapidement été conquise. J’ai découvert que les sécheresses vulvaires et les mycoses étaient liées à l’utilisation de serviettes jetables et de tampons et que ce n’était pas une fatalité. Mais après la grossesse, je ne pouvais plus l’utiliser, il fallait que j’attende d’avoir fait ma rééducation du périnée. Je me suis donc tournée vers les serviettes lavables. Et ça a été une révélation : pourquoi n’avais-je pas connu cela auparavant?

J’ai acheté un premier lot de 3 serviettes sur internet, pour tester. J’en ai ensuite trouvé dans le magasin bio près de chez moi. Puis, comme les premières se sont usées, j’ai demandé à Mamoune si elle pouvait m’en coudre. Et pour une couturière, rien de très compliqué. Elle a étudié le sujet, a fait un patron et s’est lancée avec succès. Maintenant j’ai de jolies serviettes colorées et des protège-slips très sympas ! On peut les choisir, comme la lingerie.

Alors, concrètement, quelle(s) différence(s) entre la serviette lavable et la serviette jetable?

La lavable se met comme une serviette jetable, il y a des pressions pour que ça tienne sous la culotte et que ça ne bouge pas.

Il existe différentes tailles, du protège-slip à la serviette de nuit, exactement comme pour les jetables.

Je la porte quelques heures, je ne la garde pas plus de 4, comme une jetable. Mais ça dépend du flux. Parfois je la garde moins, parfois plus (la nuit notamment. D’ailleurs Mamoune fait aussi des serviettes pour la nuit).

La principale différence avec les serviettes jetables, c’est qu’il faut les laver ! Quand elles sont sales, je les mets dans la fameuse « poubelle à lingettes » puis je les lave en machine, à 40 degrés. Mais à la fin de ma période de règles, je lave tout à 60 avec les couches et les lingettes de mon bébé, avec juste de la lessive et parfois du bicarbonate. Parfois je fais tremper le tout dans du bicarbonate avant de les laver pour que ça les décrasse (quand j’ai un peu espacé les lessives).

Je les mets à sécher sur le fil à linge. Surtout pas de sèche-linge qui pourrait abîmer le fond en tissu imperméable. En hiver c’est plus long, forcément. Donc je les mets près du radiateur, en été ça sèche en à peine 1h.

Les avantages et les inconvénients

Les avantages :

– je n’ai plus de sécheresse vulvaire. Adieu produits chimiques et toxiques, adieu problèmes de santé !

– je fais des économies car on les achète une fois et ça sert très longtemps (mes premières serviettes lavables ont 3 ans et demi et sont encore en excellent état)

– j’ai beaucoup moins de déchets (pas d’emballage plastique, pas de serviette à jeter)

– je pollue moins (entre la fabrication des serviettes et leur matière à la composition inconnue…)

Les inconvénients (si on peut appeler ça « inconvénients »)

– il faut « investir » au début. Une serviette coûte entre 7 et 9 € (en moyenne) mais elle dure des années. Je vous conseille d’en acheter 6 ou 7 pour ne pas vous retrouver sans protection. Un protège-slip coûte moins cher, j’en ai 4 et ça me suffit. Il suffit de penser à les laver rapidement.

– il faut acheter une petite poubelle pour mettre les serviettes sales avant de les laver. Moi je les mets dans la « poubelle » à lingettes lavables et je lave tout ensemble (coton, serviettes, lingettes, couches).

– il faut prévoir un sachet pour les stocker quand on sort (et on s’y habitue rapidement)

Protège-slips

*

Je ne reviendrai jamais aux jetables. J’espère avoir attiré votre attention et pourquoi pas vous avoir convaincues, mesdames, de passer aux règles zéro déchet !

*

 

 *
Si vous êtes intéressées, Mamoune en coud et en vend. Vous pouvez me laisser un commentaire (sans oublier de renseigner votre e-mail) et je vous contacterai.
Publicités