Rédiger son projet de naissance… Cette semaine, je #3

Lorsque j’étais enceinte de Bichette, ma sage-femme m’avait proposé d’écrire mon projet de naissance. Elle m’avait conseillé de réfléchir à la façon dont je voyais mon accouchement.

Je me suis demandé si c’était vraiment utile, si ça servait à quelque chose d’écrire, si mon projet serait respecté… Ma sage-femme m’a expliqué que le projet de naissance est un support. Il permet de réfléchir en amont, de se poser les bonnes questions, de chercher des informations, de savoir ce qu’on veut et ce dont on ne veut pas. Et, le jour J, cela permet de s’approprier l’accouchement. Elle m’a aussi précisé que ce n’était qu’un projet, que ça ne se passe pas toujours exactement comme nous l’avions imaginé et qu’il faut laisser une part à l’imprévu. Il faut donc rédiger un projet assez « ouvert ».

Pour Bichette, mon projet était plutôt précis mais « limité ». Je voulais un accouchement le moins médicalisé possible. Je me suis renseignée auprès des sages-femmes de la maternité que j’avais choisie lors de mes visites des 8ème et 9ème mois. Je voulais que mon conjoint soit présent, je voulais aussi être actrice de cette événement, et pas faire ce qu’on me dit de faire parce que c’est comme ça. Aussi, je ne voulais pas accoucher dans la position classique, allongée sur le dos. Je ne voulais pas non plus de péridurale, pas d’épisiotomie, pas de déclenchement, pas de césarienne mais je souhaitais que le sang du cordon ombilical soit prélevé. Tout cela, dans la mesure du possible, bien sûr! J’avais briefé le futur papa et j’étais plutôt sereine. Mais… l’accouchement ne s’est pas passé tout à fait comme je l’avais prévu!

J’ai perdu les eaux sans avoir de contraction et mon accouchement a dû être déclenché. Mais mon projet d’une naissance la plus naturelle possible a été respecté. On ne m’a pas posé de cathéter, je n’ai pas eu de péridurale, malgré des douleurs dans les reins, pas d’épisiotomie, juste une petite déchirure. J’ai pu accoucher assise, avec le soutien du futur papa. Le sang de cordon a été prélevé, mais il n’y en avait pas assez pour l’établissement français du sang.

Je garde un très bon souvenir de mon premier accouchement. Je ne l’avais pas idéalisé et j’ai accepté les imprévus. Pour mon second accouchement, je souhaite aussi rédiger un projet de naissance.

33sa-31-sg

Cette semaine, je rédige mon projet de naissance, que je donnerai à la sage-femme de la maternité lors de mon rendez-vous du 9ème mois.

Pour cet accouchement, je souhaite une naissance physiologique dans la salle « Nature » de la maternité. C’est une salle dans laquelle on accouche « comme à la maison », un lieu intime où la future mère est libre de ses mouvements, de sa position d’accouchement, tout en bénéficiant de la sécurité médicale de l’hôpital, « au cas où ». J’espère que cette salle sera disponible le jour J! Sinon, il me sera possible d’avoir un accouchement physiologique dans une salle ordinaire. Ce sera moins bien, mais bon… Le Conquérant sera avec moi! Je ne souhaite pas de péridurale (j’ai survécu à deux déclenchements, je pense que ça peut difficilement être pire), je ne veux pas d’épisiotomie (Bichette m’a un tout petit peu déchirée lors de son passage, mais c’était superficiel), j’espère ne pas avoir besoin de déclenchement ni de césarienne, pas de cathéter posé dès mon arrivée. Je dois aussi demander à la sage-femme si dans cette maternité l’EFS récupère le sang de cordon.

J’ai besoin de discuter avec la sage-femme de certains points, pour fignoler mon projet et être sereine le jour J et pour que cet accouchement se passe au mieux. Et puis il y aura l’après… Vais-je avoir une chambre seule ? Combien de temps vais-je rester à la maternité ? Je sais que dans cet hôpital on facilite le retour à la maison des maman assez tôt.

35-sa-33-sg-bebe-2

*

C’était ma participation au défi d’Agoaye, « Cette année, je… ». Cette semaine, j’ai rédigé mon projet de naissance !

Publicités

18 commentaires

  1. J’espère que tu auras l’accouchement que tu souhaites. Je n’ai pas fait de projet de naissance en ce qui me concerne (et on ne m’en a jamais parlé non plus même si je savais que ça existait). J’éprouve de l’admiration pour celles qui ne souhaitent pas de péri, je ne supporte pas la douleur (et je n’avais pas envie de la ressentir plus que ça). J’espère que tu pourras avoir la salle nature, ça se développe beaucoup dans les maternités. D’ailleurs, comme je sais que tu n’habites pas très loin, c’est dans quelle mater?

    1. Je vais accoucher à Redon.
      Je n’ai pas voulu de péridurale, mais j’ai un rapport particulier à la douleur. Je la gère très bien (voire trop bien). C’est parfois un handicap mais dans ce cas, ça m’a permis de me sentir vraiment actrice de cet accouchement (même si j’ai vraiment souffert).

  2. J’espère que tout se passera comme tu le souhaites et surtout sans soucis.
    Mon 2nd accouchement a été complètement différents du 1er même si je l’ai également fait de manière « classique » avec péri. Tout avait été si instinctif pour ma fille, cette fois je nageais dans du grand n’importe quoi… L’équipe géniale, à l’écoute, la maternité super, rien à dire de ce côté là, ça venait de moi. Impossible de me caler sur les contractions (bien moins intense que pour ma fille)pour la poussée, j’avais vraiment l’impression de faire de la m**** lol et que c’était beaucoup plus difficile ce coup ci… Sentiment bien étrange.
    Bon courage pour la fin, c’est toujours le plus long 😉

    1. Merci. Oui, la fin commence à être longue…
      J’entends beaucoup de récits d’accouchements et à chaque fois c’est le premier qui semble le plus difficile. Mais là, vous êtes deux à la suite à me parler de ce deuxième accouchement si particulier… J’espère que ça se passera bien.

  3. Je te souhaite un bel accouchement, autant pour toi que pour BB, qui sont aussi traumatisés par des passages longs et difficiles !!!

    Pour moi, tout ce protocole n’existait pas, dommage !!!!!

    Mais autant mon 1° accouchement cela c’est assez bien passé même s’il m’a paru très très long (13 h),avec à la clef juste une épisiotomie + délivrance artificielle ; autant le second a été un cauchemar de douleurs + une seconde délivrance artificielle et transfusion ensuite !!!

    De pas très bons souvenirs, je t’espère vraiment le meilleur et d’être partie prenante et actrice de ce merveilleux évènement !!

    1. Merci beaucoup Cricri.
      Oh, tes accouchements n’ont pas été comme tu les avais imaginés… heureusement que le résultat en vaut le coup!

  4. Je te souhaite que ton projet de naissance se réalise au plus juste le jour de la naissance de ton enfant. C’est en effet très important de le rédiger pour être plus sereine le jour J malgré les imprévus !

    1. Merci.
      Oui, en effet, même si on sait que ça ne se passera pas comme prévu, ça rassure d’avoir pensé tout cela avant la naissance!

  5. Je suis totalement ignare en matière de préparation à l’accouchement (normal, j’suis nullipare) mais ton billet m’a appris quelques trucs qu’on pouvait envisager et je suis agréablement surprise.
    Je te souhaite de pouvoir en réaliser une très grande partie 🙂

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s