Bébé sera bientôt là. Depuis quelques semaines, nous préparons sa venue. C’est notre deuxième enfant et, comme pour Bichette, nous ne voulons pas nous encombrer d’inutile. Comme pour sa grande sœur, nous ne voulons pas non plus que cet enfant ait une empreinte carbone trop importante.

Comment réduire ses déchets quand on a un bébé? Voici quelques conseils.

Les vêtements

Les vêtements d’occasion sont écologiques car on leur offre une deuxième (ou une troisième) vie. Ils sont aussi économiques : pas besoin de se ruiner ni de courir de boutique en boutique.

J’ai fait du tri dans les petits habits de Bichette. J’ai conservé ceux que bébé 2 pourra porter (un bébé d’hiver après un bébé d’été, la garde-robe en sera un peu modifiée) et j’ai donné les autres. Une de mes amies m’a offert pour Noël des vêtements d’occasion (ceux de son dernier enfant qui est né en hiver!) C’est parfait.

tri-pyjamas-bebe-bichette

chaussures-de-bichette

Sinon, on peut acheter des vêtements d’occasion dans des boutiques (dépôt-vente par exemple), des recycleries, sur des vide-greniers, sur les sites de vente d’occasion (le bon coin par exemple). Ça revient moins cher et c’est écologique!

Les couches lavables

Les couches jetables, c’est un véritable impact environnemental : chaque année, c’est environ 750 000 tonnes de déchets (soit 4 % des déchets collectés) qui sont traités par l’incinération ou l’enfouissement. En 2 ans et demi, un enfant consomme environ 5 couches par jour, soit environ 5000 changes avant d’être propre. Fabriquer autant de couches a un impact considérable sur notre planète. Et comme elles ne se recyclent pas, elles ont aussi un impact après utilisation.

Nous ne souhaitons pas augmenter nos déchets, nous ne voulons pas non plus mettre de produits chimiques (Polyacrylate de sodium, TBT, Dioxine, Furane, Benzol, Toluène, Ethylbenzène xykène et Dipentène, Parfum, Capteurs d’odeur, etc.) sur les petites fesses de ce bébé. Nous allons donc réutiliser les couches lavables que nous avions achetées ou que Mamoune avait cousues pour Bichette. J’en ai acheté trois de plus, d’occasion, pour compléter notre collection.

couches lavables

couches-lavables

Les couches lavables, c’est un investissement financier au début (entre 200 et 700 €). Mais au final, c’est avantageux quand on sait que le budget couches jetables est compris entre 1 000 € et 2 500 € en 2 ans et demi (en fonction de la marque et de la quantité utilisées).

Les produits pour nettoyer bébé

Pas de produit cracra sur mon bébé. Pas de produit avec des substances chimiques dangereuses. Chaque année, on redécouvre, par la presse, que les produits vendus pour les bébés à grand renfort de publicités, ne sont pas bons pour eux. Ce qui n’empêche pas les marques de vendre leur marchandise.

Les ingrédients à bannir sont la méthylisothiazolinone (allergène par contact), le phénoxyéthanol (un conservateur), des parfums (risques d’allergies), l’EDTA (que lon trouve dans les produits moussants), le laureth et lauryl sulfate (des sulfates, agents moussants irritants), des huiles minérales issues de la chimie du pétrole, des nanoparticules. Il faut bien lire les étiquettes! Sinon, il existe une alternative plus écologique et plus économique.

Les lingettes

Pas de lingettes jetables chez nous. J’ai déjà épluché la composition de plusieurs marques et elles contiennent certains produits à risque plus ou moins élevé. En plus, ça crée des déchets. Chez nous, ce sont donc les lingettes lavables qui sont utilisées quotidiennement pour toute la famille!

Mamoune - carrés éponge - lingettes lavables

Le liniment oléo-calcaire

Pour les fesses de bébé, je fais moi-même le liniment. Je vous avais donné la recette ici :

https://lesmotsdekiara.wordpress.com/2016/10/28/mes-cosmetiques-maisons-zero-dechet-ecologique-economique/

Le sérum physiologique

On peut aussi le faire soi-même. On mélange 1g de gros sel avec 125 ml d’eau. On agite et c’est prêt. On peut conserver la solution pendant 72h au réfrigérateur maximum.

Le lait maternel

Le mieux pour nettoyer les yeux, le nez, les oreilles et éviter les petites infections, c’est le lait maternel (si on allaite bien sûr). Quelques gouttes dans des yeux collés, dans un nez encombré… Ça soulage aussi l’eczéma, ça hydrate la peau. C’est parfait!

Le bain de bébé

Il ne sert à rien de laver bébé tous les jours. Non seulement c’est inutile mais en plus, ça abîme sa peau déjà fragile. Quand Bichette était nourrisson, je ne la lavais que tous les 3 jours. Puis on est passé à 2 jours quand elle a commencé à se déplacer.

J’utilisais du savon d’Alep qui est très doux. Ou un savon au calendula spécial peau délicate.

Bichette a une peau sèche, elle a souvent de l’eczéma. Donc j’ajoutais dedans du bicarbonate pour éviter que le calcaire de l’eau ne la dérange, et parfois un peu de lait maternel.

Après le bain, un peu d’huile en massage pour hydrater sa peau. Et c’est tout. Pas besoin de se ruiner, pas besoin d’abîmer la peau de son enfant avec des produits chimiques qui « sentent bon le bébé » (alors que l’odeur naturelle de notre enfant est bien plus douce et subtile.

*

Avoir un bébé ne signifie pas forcément dépenser beaucoup d’argent. Nous réutiliserons le lit dans lequel Bichette a dormi (nous changerons juste le matelas) et qui était déjà un lit d’occasion, nous avons réinstallé la table à langer de notre fille, je dois laver le transat qui a déjà servi, le tapis d’éveil de Bichette et de nombreux jouets avec lesquels elle a joué il y a trois ans déjà…

*

Avoir un bébé ne signifie pas forcément augmenter son empreinte carbone. Il existe tellement de solutions pour avoir un « bébé vert »!

Film Title: Shrek The Third

*

C’était ma participation au Défi Green Blog.

green-blog-marie-youpi

*

Et comme chaque lundi, retrouvez-moi mon compte instagram et sur ma page facebook (cliquez sur les liens), pour découvrir le défi de la semaine (parce qu’un défi par semaine permet de mettre en place de bonnes habitudes).

Publicités