Les routines du matin et du soir

En début d’année scolaire, pour prendre de bonnes habitudes, j’ai mis en place des routines du matin et du soir. J’en ai affiché une sur la porte de la chambre de Bichette (celle du soir) et une sur la porte de la salle de bain (celle du matin). Ça a très bien fonctionné. On suivait chaque étape et la routine s’est installée. Bichette connaissait chaque « déroulement » par cœur.

L’Organisation du matin

1. Je me réveille

2. Je vais aux toilettes

3. Je prends mon petit déjeuner

4. Je m’habille

5. Je fais ma toilette et je me coiffe

6. Je mets mes chaussures

7. Je prends mon cartable et je file à l’école

L‘organisation du soir

1. Je prends ma douche ou mon bain

2. Je me mets en pyjama

3. Je mange

4. Je vais aux toilettes

5. Je me brosse les dents

6. Je choisis une histoire du soir

7. Je fais un gros câlin

8. Je me couche et m’endors

*

Lorsque les affiches sont tombées des portes à la Toussaint, je ne les ai pas remises, la routine étant installée. Je pensais que maintenant qu’on avait de bonnes habitudes, ça roulait tout seul.

Mais depuis quelques semaines, le soir, c’est à nouveau la galère pour le coucher. Bichette est fatiguée mais elle ne fait pas la sieste à l’école ni à la maison malgré un état de fatigue niveau reloutitude avancée et refuse de se coucher le soir. Et comme c’est un cercle vicieux, plus elle est fatiguée, moins elle dort, plus elle est ronchon… Bref, on tourne en rond!

Dimanche soir, nous avons atteint le sommet sur l’échelle de la Reloutitude. Gamine réveillée à 7h30, micro sieste de 10 minutes dans la voiture, énervement maximum… A bout de nerfs, nous avons même hésité à nous ouvrir les veines avec le CD de la Reine des Neiges.

Alors lundi, sur les conseils de blogueuses (merci les filles), j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de repenser notre routine quotidienne pour laisser plus de libertés à Bichette. Aussi, maintenant, les rituels ne sont plus fixés et figés, mais modulables.

J’ai imprimé sur du papier cartonné la liste des routines du matin et du soir, illustrées de dessins trouvés sur Internet. J’ai découpé les vignettes, collé du velcro (ou scratch) auto-collant au dos de chacune et j’ai mis le dos du velcro sur une feuille de couleur cartonnée que j’ai scotchée aux portes.

Aussi, maintenant, Bichette peut placer chaque image dans l’ordre qu’elle souhaite. Quand l’enveloppe est vide, il est temps de partir à l’école ou d’aller se coucher!

Pour le moment, Bichette apprécie de pouvoir coller ses vignettes. D’ailleurs, elle prend beaucoup de plaisir à gérer elle-même sa routine.

MAIS… oui, il y a forcément un mais… cette enfant est loin d’être idiote. Deux exemplees :

Elle a bien compris que chaque vignette correspond à une action. Aussi, elle vient régulièrement me voir avec l’image « Je fais un gros câlin ». J’ai essayé de lui faire comprendre qu’elle n’avait pas besoin de vignette pour me faire de gros câlin…

Elle a aussi caché la dernière vignette « Je me couche et m’endors ». Lorsque je lui ai demandé la raison pour laquelle elle avait fait ça, elle m’a répondu : « Je peux pas aller me coucher et dormir! Y a pas l’image! »

Voilà voilà…

Donc, ce n’est pas gagné, on galère toujours pour la coucher. Mais au moins, elle est actrice du rituel!

*

Et chez vous, vous avez mis une routine en place? Des rituels? Ça fonctionne? (oui, je prends tous les conseils)

Publicités

4 commentaires

  1. Oh tu as pourtant de sacres bonnes idées.
    Je n’ai jamais eu avec mes neveux, donc ne serais rien apporter d’autres que ceux lus sur Fb.
    Les parents de mon ex, avaient laisse pleurer leur petit fils alors qu’il ne voulait pas s’endormir; la mere était mega tritse mais ils lui avaient certifie que le gamin ne reprendra plus a piquer une crise…
    L’histoire du marchand de sable ca ne marche pas?
    Peut être que tu devrais changer la position de son lit dans la chambre?
    Bon courage quand meme 😉

  2. Et si tu laissais fixe la vignette « je me couche et m’endors » ? Puisque c’est de toute façon la dernière du soir. Ainsi, quand elle a rempli toute la colonne, elle arrive à celle-ci et sait qu’il est temps d’aller au lit. Bon, vu qu’elle à l’air bien coquine, il est possible qu’elle ne veuille pas colle l’avant dernière ahah. Mais ça pourrait peut-être aider 🙂

  3. Nous avons nos petites habitudes depuis longtemps maintenant (8 ans et DEMI : important pour elle le et demi 😉 ).
    Le matin, je me réveille toujours avant elle parce que j’ai ma propre routine, j’aime prendre le temps de me réveiller, d’écrire en musique, de prendre mon café, de me préparer seule, ensuite je la réveille en douceur et petit déj en musique, lavage rapide, habillage, si y a le temps elle joue un peu.
    Le soir, tant que le bain n’a pas eu lieu, elle peut jouer bruyamment, s’exciter et lâcher la pression. Une fois le bain fait, par contre, on baisse le temps elle comme moi, un peu de musique (oui on est très musique et pas de tv) , on mange, puis elle fait sa routine, elle peut jouer un peu calmement, puis là c’est on va dans son lit, avant je lisais l’histoire, maintenant soit elle lit toute seule, soit on lit ensemble. Puis on prend le temps de discuter un peu (c’est toujours à ce moment là qu’elle va me parler de ce qui la tracasse). Calin, bisous, elle met un peu de musique douce ou calme comme une grenouille, s’entoure de ses bébés, peluches et chercher le sommeil puis s’endors.
    En général, elle est au lit à 20h30. Maintenant son endormissement est en fonction d’elle.
    J’ai arrêté de me prendre la tête avec ça, parce que je craquais, je voulais d’une qu’elle dorme parce qu’il lui fallait son compte d’heure (grosse erreur selon moi, on est tous différent) et plus je me braquais plus elle me gonflait avec ça, et puis moi je voulais être tranquille à partir d’une certaine heure (20H30 c’était pas mal, j’ai des séances à 21h). J’ai lâché prise sur comment elle dormait, elle a peur du noir, elle a peur d’être seule, le vide, le silence l’angoisse, parce que dans sa tête c’est le moment où elle cogite. Je la comprend je suis comme ça aussi, et beaucoup le sont aussi.
    Du coup, le principal c’est le respect du tu t’endors quand tu le peux, quand tu le sens, mais tu ne restes dans ton lit et ne fait pas de bruit parce que j’ai aussi besoin de ce moment là pour moi. Des fois elle s’endort à 23h (oui c’est tard, mais c’est comme ça, des fois elle s’endort en 5 min, des fois elle a besoin de papoter à toutes ses potes peluches pour lâcher ce qu’il y a dans sa tête, je vais pas lui dire de la fermer alors qu’elle en a besoin elle aussi. Y a eu des loupés, y a eu parfois des moments de pleurs pour elle comme pour moi, mais dans l’ensemble ça fonctionne pour toutes les deux.
    Ce que j’ai retenu, c’est que c’était aussi le moyen pour elle comme pour moi de vivre le conflit de qui allait avoir raison. Bon bah j’ai lâché l’affaire, l’opposition parce que je dis ça et qu’elle veut pas ça, me gonfle, au final je veux la paix. Donc gros lâcher prise et puis je me suis pas laissée le choix je suis maman célibataire.

    Courage ma belle, je t’embrasse fort.

  4. Bizarrement, j’ai toujours fui les routines organisées. Elles m’angoissent. M’enferment. Avec le 11 ans, quand il était petit, à une époque on a essayé… parce que tout le monde nous disait que les repères, les routines, c’est important pour l’enfant. Le souci c’est qu’un jour on a zappé un ou deux trucs… un autre jour on a zappé tout court… et le gosse nous l’a fait sentir… alors qu’avant, sans routine, il était cool. Comme quoi… bref. Je suis hors sujet?

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s