Pensées pour la Turquie

La Turquie est un pays que je n’ai pas encore visité. Je ne connais de celui-ci qu’un peu d’histoire, surtout antique, et de géographie. Mais je le découvre davantage à chaque fois que mes élèves m’en parlent.

Une année, j’enseignais les Lettres-Histoire-Géo en CAP. Une de mes élèves, la seule fille de la classe, était d’origine turque. Ses parents étaient nés là-bas et leurs familles avaient quitté le pays qui les avait vu naître pour s’établir en France. Elle n’en parlait jamais, elle m’avait juste prévenue que ses parents parlaient mal le français et que je devais parler lentement lors des entretiens avec eux. En géographie, (je ne me souviens plus aujourd’hui du programme), j’ai choisi de travailler sur Istanbul. L’élève avait été très touchée. J’ai appris beaucoup de choses sur la ville moderne, qui fait le lien entre orient et occident.

Cette année, plusieurs de mes élèves étaient d’origine turque. Nous en avons parlé lors de la rentrée, pour que je prononce bien leurs prénoms et leurs noms. Puis lors des attentats en France, en Belgique en Turquie.

Dessin de Plantu détourné
Dessin de Plantu détourné

« Ce n’est pas notre pays, c’est celui de nos parents. Mais c’est d’où on vient ». Pour eux, la Turquie, c’est leur racine. Mais c’est aussi le Galatasaray, qu’ils ont présenté à leurs camarades lors du premier exposé à sujet libre. Ce pays, c’est aussi celui du Kebab, leur « sandwich » préféré : « Madame, y a rien de meilleur qu’un kebab! ».

*

La Turquie, c’est aussi un pays touché par le terrorisme. En un an, 14 attentats ont frappé le pays, tuant plus de 200 personnes, en blessant des centaines. Le dernier date d’hier, mardi 28 juin. Il a visé l’aéroport international d’Atatürk à Istanbul. Le bilan provisoire de ce triple attentat-suicide est de 36 personnes tuées et 147 autres blessées. Il n’a pas encore été revendiqué. Liées au PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) ou aux jihadistes de l’organisation État islamique (EI), ces attaques visent les Trucs, les policiers, les touristes et sont meurtrières.

Dessin de Théo Darden

Depuis hier soir, je pense à nouveau à ce pays trop souvent cible d’attaques, à cette population qui subit la violence de quelques uns, aux femmes, aux hommes et aux enfants turcs qui meurent, perdent les membres de leurs famille, à mes élèves dont les racines sont touchées…

Dessin de Vatché Demirdjian

En novembre, au moment des attentats en France, des élèves m’avaient demandé « si on pouvait prier, même si on n’avait pas de religion ». Je leur avais répondu par l’affirmative : on peut prier, qu’on ait une religion ou non, qu’on soit croyant ou non, il suffit de se recueillir, de penser aux victimes. Alors aujourd’hui, je me suis recueillie une nouvelle fois pour la Turquie.

Dessin d’un auteur inconnu. Si vous connaissez la source, merci.
Publicités

3 commentaires

  1. Pensées émues pour toutes les personnes dans le monde qui souffrent de l’oppression et/ou du terrorisme. Je plains mes élèves car à leur âge ma vie n’était que licornes et paillettes. Eux sont confrontés à la violence, à la mort, au racisme… Cela me rend triste.

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s