Le syndrome de Stockholm tire son nom d’une prise d’otages qui a eu lieu en 1973 en Suède durant laquelle les otages, après des jours de captivité, ont fini par développer une empathie, voire une sympathie pour leurs geôliers et, après leur libération, ont pris la défense de leurs agresseurs.

Non, je n’ai pas été prise en otage, mais je me rends compte que j’ai tous les symptômes de ce fameux phénomène psychologique. Je partage depuis longtemps maintenant la vie de mon preneur d’otages ma fille et je crois qu’elle a réussi à me faire un lavage de cerveau.

Hier soir, après deux semaines sans télé, j’ai accepté de mette un DVD de La Maison de Mickey. Quelqu’un avait sans doute pris possession de mon cerveau. Parce que je me suis entendue dire « Bonjour » à Mickey et répondre à ses questions (qui sont toujours les mêmes d’un épisode à l’autre), j’ai même dit la formule magique pour faire apparaître sa maison (en forme de Mickey, bien sûr, le mec -enfin, la souris- pas du tout égocentrique) : « Miska! Mosca! Mickey Mouse! »

La maison de Mickey

Ensuite, j’ai chanté le générique sans qu’on me force (« Maman, chante avec moua! ») : « La maison de Mickey, Maison de Mickeeeyy… C’est moi! (je vous disais, le mec égocentrique) Qui l’a fabriquée? Mickey! (non, sans blague!) C’est magnifique! » J’ai appelé les amis de Mickey un à un, et dans le bon ordre (oh purée, je connais PAR COEUR) ! Daisy, Pluto, Minnie… avec leurs voix insupportables! « La maison de Mickey, Maison de Mickeeeyy… »

Pendant l’épisode, j’ai compté avec toute la joyeuse bande, j’ai révisé mes couleurs et les formes géométriques, j’ai aussi appelé ce lèche-bottes de Tourniquet (« Oh, Tourniquet! ») qui amène ses outils dont le maxi outil mystère. « C’est un outil-surprise pour plus tard (quel suspense!). Tourniquet a pris nos maxi outils! Quand il les faudra, il les apportera. Il vient à chaque fois Qu’on l’appelle… » et on l’en remercie.

Enfin, j’ai même chanté et dansé la Bingo danse : « Bingo, bingo, on est les meilleurs, je savais bien qu’on y arriverait! Bingo, bingo, tout est réglé! Bingo, bingo, on est les meilleurs! (modestes en plus de ça) On se reverra la prochaine fois, vous êtes les bienvenus chez Mickey, dans la maison de…. Mickeeeyyyy! »

En écrivant ce billet, je n’ai même pas besoin de réfléchir aux paroles, elles viennent touts seules. Pire, j’ai la chanson dans la tête et je fredonne.

Elle m’a eue. Sortez-moi de là!

*

C’était mon « être mère » pour Babidji

Etre mère Babidji logo

Publicités