T’aider à grandir dans ce monde tourmenté

Ma douce enfant,

lorsque j’ai choisi de devenir ta mère, j’avais conscience que ce ne serait pas facile tous les jours. Je sais que dès aujourd’hui, nous construisons ensemble la femme que tu seras demain et aussi, j’essaie de te transmettre des valeurs qui me sont chères.

Tu es une fille et tu seras, malheureusement, certainement, victime du sexisme, de la gynophobie. Oh, tu l’es déjà, sans que tu le saches. Tu ne comprends pas lorsque le petit voisin, en te regardant jouer au ballon te lance : « C’est un ballon de garçon ». Pour toi, c’est juste un ballon. Tu ne comprends pas encore pourquoi ce tee-shirt ou ces chaussures qui te plaisent sont rangées dans le rayon « garçons ». Tu aimes jouer au ballon, tu es fan de Flash McQueen (et surtout de Martin), tu aimes aussi tes poupées. Si tu étais un garçon, je te laisserais aussi jouer avec tous les jouets, je te laisserais porter du rose et du mauve, comme du bleu ou du vert. Toi, tu sais que les jouets et les vêtements n’ont pas de sexe.

Quand tu seras plus grande, tu voudras peut-être faire du sport. De la danse, du foot, du rugby, du judo. Tu seras libre de choisir ta discipline. Et, si tu veux venir voir un match avec ta mère, ce sera avec joie. Tu seras peut-être une fervente supportrice, tu porteras les couleurs de ton club de cœur. Si tu choisis de supporter le foot, j’espère que tu ne croiseras pas ces hooligans qui font honte à tous les amateurs de ce sport et qui prennent le prétexte d’un sport familial et populaire pour déchaîner leur violence et leur haine sur les autres.

Quand tu seras élève, lycéenne, étudiante, je t’aiderai à choisir le métier qui te plaira, intellectuel ou manuel, physique ou cérébral. Tu seras libre de faire les études qui te plairont, un CAP, un BAC Pro, un Bac général, un BTS ou des études universitaires. Adulte, tu auras peut-être envie de manifester pour défendre tes droits. Si tu considères que c’est nécessaire, que ça va à l’encontre de la bonne marche de la société, je te soutiendrai. J’espère que tu ne rencontreras pas sur ton chemin ces casseurs qui prennent le prétexte d’une manifestation pour déchaîner leur violence.

Quand tu seras un peu plus grande, tu vivras tes premiers émois amoureux. Tu découvriras des sentiments profonds et sincères pour quelqu’un, tu sentiras des papillons dans ton ventre quand tu verras ce garçon ou cette fille. Tu seras libre d’aimer. J’espère que tu écouteras ton cœur car on ne choisit pas qui on aime. Si ton cœur te porte vers une personne de ton sexe biologique, je te souhaite de ne jamais rencontrer de personnes intolérantes, des homophobes, qui ont peur d’écouter leur cœur, qui ont peur de l’amour, qui se trompent tellement.

Quand tu seras grande, peut-être que tu choisiras une religion. Ou peut-être que tu ne croiras pas en un dieu. Mais si tu le fais, sache que dans toutes les religions, le dieu est amour. Tous ne souhaitent qu’une seule chose à leurs croyants : qu’ils s’aiment. Malheureusement, les humains ne sont parfois que haine et intolérance. Il faudra leur rappeler que c’est l’amour qui doit être au cœur de leur vie.

Ma chérie, je fais ce que je peux pour que tu deviennes une femme libre et épanouie. Je te donne des armes : l’amour, la tolérance, le respect. Mais notre société est tourmentée. Chaque jour, à la télé, passent des scènes de violence. Des casseurs qui se font passer pour des manifestants, des hooligans qui se font passer pour des supporters, des terroristes qui se font passer pour des croyants et qui tuent des gens heureux de vivre leur vie librement. Tu ne vois pas ces horreurs, on n’en parle pas devant toi. Des images qui passent sur l’écran, tu ne connais que Mickey et Flash McQueen. J’espère te préserver longtemps de toute la violence de notre monde.

Ma Bichette, je te souhaite de devenir une adulte réfléchie et critique, de t’affirmer, de revendiquer tes choix, de ne jamais te laisser influencer ou déstabiliser. Je t’aime et je ferai tout ce que je peux pour que cela se produise.

Ta maman.

Publicités

26 commentaires

  1. Très beau texte. Si un jour j’ai des enfants, je me verrai appliquer les mêmes principes de tolérance et d’amour que toi.

  2. Ton message est beau, triste et plein d’espoir. (En vrai j’ai les larmes aux yeux et je suis triste…)
    En espérant fort, très fort, qu’un jour ce monde change et ne soit plus régi par la haine et l’individualisme.

    1. Je le souhaite aussi. Je crois que nous sommes les gouttes d’un océan et que, même à notre échelle on peut changer les choses et améliorer de monde.

  3. Un bien joli texte qui se veut en fait une belle lettre emplie d’Amour inconditionnel pour ce petit être en devenir à qui tu ouvres grande la porte à sa propre détermination !!!

    Magique et si vrai, je vous espère de très beaux lendemains où tous les possibles seront présents, tachez d’être heureuses….bizzzzzz

  4. cc ma belle, ce que je lis ce jour ne m’étonne pas venant de toi, maman aimante, protectrice mais pas étouffante de toi avec ton enfant une image me vient, celle d’une maman qui porte son enfant contre elle mais le visage tourné vers l’extérieur et tu vois, sans prétention aucune je me revois en toi, mes deux enfants je leur ai donné les valeurs que tu donnes à Bichette, je l’ai ai protégé sans les couver car la vie est pas toute rose on le sait bien, mais sache car les miens sont adultes maintenant que en faisant comme tu fais ta fille sera capable d’affronter sereinement le monde, elle sera bien dans sa peau et heureuse, ne change rien et un bonheur de lire un tel témoignage, je t’embrasse

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s