Et si elle était fille unique?

On me demande de plus en plus souvent, sans doute parce que ma fille grandit, qu’elle approche des 3 ans, qu’elle va aller à l’école en septembre, si nous envisageons d’avoir un deuxième enfant. La question est généralement posée moins délicatement.

« Ben alors, faudrait lui donner un petit frère ou une petite sœur, à cette enfant! »

« Oh mais elle a déjà 2 ans et demi! Faudrait penser à faire le deuxième! »

« Vous ne comptez quand même pas en avoir qu’un (enfant)? »

« Elle est fille unique? Vous en voulez pas d’autre? »

Mais mêlez-vous de votre utérus!

Parfois, on lui demande même à elle, de donner son avis : « Ça te ferait plaisir d’avoir un petit frère ou une petite sœur ? », « Tu serais contente si papa et maman avaient un bébé? », « Tu aimerais bien être grande sœur? »

Déjà, qu’on se mêle de la vie de mon utérus, ça m’irrite un poil, mais qu’on demande à ma fille de donner son avis sur notre famille, ça me met hors de moi.

La première question, c’est d’abord à nous, de nous la poser : « avons-nous envie d’un deuxième enfant? », « ai-je envie d’un deuxième enfant? ».

Cette éventualité nous est apparue lorsque j’ai fait ce rêve étrange et pénétrant dans lequel le Conquérant me disait vouloir un autre enfant; ce à quoi je répondais : « Je voudrais dormir un peu, avant. »

Je n’ai jamais voulu d’enfant unique. Je viens d’une famille nombreuse (nous sommes quatre enfants du même couple et un cinquième d’une nouvelle alliance). Pour moi, une famille, c’était plusieurs enfants. Et puis j’ai eu Bichette. Mon BABI, qui est devenue une EABI (enfant aux besoins intenses) et qui demande énormément d’attention. Il a fallu que je jongle entre mon travail et ma fille. Lorsque nous avons enfin trouvé un équilibré, nous avons envisagé un deuxième bébé. Nous voulions ce deuxième bébé. Et puis, notre couple a dû faire face à une tempête. Aujourd’hui, ça va mieux. Nous nous reconstruisons. Nous avons de nouveaux projets. Le Conquérant va changer de travail, nous allons chercher une maison à nous, notre maison. Mais le projet bébé, lui, n’est pas encore remonté à la surface.

Aujourd’hui, je ne sais pas si j’ai envie d’un autre bébé. On a trouvé notre équilibre. Notre fille est heureuse, nous aussi. Je ne sais pas si j’ai envie de me replonger dans les couches, de ne pas dormir la nuit, de revivre tout ça.

Récemment, une femme qui venait d’avoir son quatrième enfant m’a dit que c’était le dernier, qu’elle se sentait « au complet ». Je ne sais pas si je suis au complet. Mais j’ai trouvé mon équilibre. Je n’ai pas l’impression que quelque chose me manque.

D’autres femmes disent qu’elles doivent « renoncer » au petit dernier, faire le « deuil » d’une dernière grossesse. J’ai l’impression d’avoir tourné la page du projet bébé en janvier. Je n’ai pas l’impression d’avoir renoncé à quoi que ce soit. Je crois juste que dans la vie, il y a un temps pour tout. Et ce n’est pas le moment pour un deuxième enfant.

Je n’ai pas ce désir d’enfant que j’avais il y a plus de trois ans. J’ai désiré Bichette. Je l’ai tellement voulue qu’elle s’est logée très rapidement dans mon utérus. Je l’ai aimée si fort dès le début, j’ai eu tellement peur de la perdre. Je ne sais pas si je désirerais un autre enfant aussi fort. Pour l’instant, ce n’est pas le cas.

Je ne sais pas si nous aurons un autre enfant. Je ne sais pas si Bichette sera fille unique (elle est déjà unique pour nous). Et après tout, on s’en fiche, tant qu’on est heureux. Nous vivons le moment présent, sans nous préoccuper de ce que l’avenir nous réserve.

Bichette Kiara Conquérant Ombres Famille Trio

Publicités

12 commentaires

  1. Que chacun trouve sa place et son équilibre au sein de la famille est essentiel…
    Les mots des autres ne font écho qu’à des stéréotypes…!
    Douce journée

  2. Stéréotypes, MyoPaname a mis le doigt au bon endroit !
    Chaque famille est unique !
    J’en déduis également que les vilaines remarques sont féminines ?
    Bises à vous 3

  3. La vie fait que les envies évoluent.
    Mais je dirai que l’essentiel est que vous ayez trouvé votre équilibre que ce soit à 3 ou à 7 (ou 9 ou 15 ^^).

  4. Oh my… Je crois que je ruerais dans les brancards aussi avec des questions comme ça…
    J’avoue que je pose la question parfois aux parents des copines de Lucie, mais c’est plus sur « vous en voulez d’autres vous ? ».
    On s’était lancé dans le projet Lucie un peu stressé mais le coeur léger, on est moyen prêt à resigner, les débuts sont quand même super durs quoi… Et on est encore pas dans un rythme de croisière avec la louloute. Après on a quand même ce petit désir encore, même si on est terrifié. Mais c’est vraiment une décision personnelle, un choix qui pour moi n’a pas à être tabou mais qui doit surtout être respecté de tous.

  5. Une famille c’est trouver le meilleur équilibre, peu importe le nombre d’enfants qui la composent. Les femmes qui n’ont pas où ne veulent pas d’enfants subissent une pression, celles qui n’en ont qu’un devraient en avoir plus, celles qui en ont 3, 4… devraient penser à s’arrêter car les temps sont durs… Bref, un jour on arrêtera de vouloir décider à la place des parents.
    Vous êtes heureux, vous avez vaincu la tempête alors vivez votre bonheur et puis c’est tout 💜

  6. C’est fou ces gens qui se mêlent de tout. (Moi, j’en ai pas, imagine un peu les remarques aussi…)
    Et le bonheur dans tout ça, hein??? ♥

  7. C est la question que je me pose actuellement. Mais à l inverse, ma Loute de 5 ans me réclame un ptit frère ou une petite soeur. Le hic (et c est qd meme la base lol) c est que je suis séparée de son papa depuis plus de 2 ans.
    Mais l envie et la sensation de ne pas être complète, celle là meme dont tu parles, je la ressens. Mais actuellement j essaye de tourner la page : je suis une maman solo de 35 ans… et ma puce sera sûrement fille unique.
    Et pourtant je conçois les familles où il n y a qu un seul enfant, meme si ce n est pas mon idéal familial, le plus important est de vivre heureux et épanouis. Perso j aurai pu fermer les yeux et continuer à vivre en famille, selon les convenances, et j aurai très certainement eu un 2ème enfant. Et au final, je préfère que ma puce soit fille unique mais grandit dans un environnement vrai et sans faux semblants. C est pour moi le plus important !! Plus important que le nombre de freres et soeurs qu elle aurait pu avoir.

  8. Et vous avez bien raison de vivre comme ça !
    Pourquoi est-ce que tout doit toujours rentrer dans des cases ? Parce que votre petite chérie va avoir 3 ans, il faut en faire un deuxième ? Vivez, profitez et vous verrez bien ! 🙂

  9. mais zut quoi !!! de quoi je me mêle … je n’ai eu qu’un enfant ! et alors ??? j’ai le droit de faire mes choix … c’est ma vie, mon ventre, ma famille et … je suis très heureuse comme ça ! na ! voilà ce que j’ai répondu lorsque ce fut mon cas aussi ! et je ne regrette rien mais alors rien du tout … construit ce que tu as à construire avec ta famille et comme vous avez décidé de le faire !

  10. L’essentiel est que vous soyez bien, comme vous êtes! J’ai connu ce sentiment de ne pas être au complets… nous en voulions 3… à 1, il manquait quelqu’un… le 2 et 3 auraient dû arriver ensemble. Finalement, seule la 2 est arrivée en vrai… le 3 n’est resté qu’un prénom donné et une photo… et je me sens au complet. Définitivement au complet.

  11. Les gens adorent se mêler de la vie des autres, c’est fou!
    Je te comprends parfaitement quand tu dis que vous avez trouvé votre équilibre. C’est ce que je ressens aussi avec l’escargot.
    Plus jeune j’ai rêvé (idéalisé) une famille nombreuse. Aujourd’hui, je suis heureuse de nous voir grandir tous les deux. Et heureux!
    Je crois que c’est tout ce qui compte.

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s