Consoler sa maman

Ce soir, après une longue semaine seule avec Bichette (le Conquérant était à un salon toute la semaine, parti dimanche soir et rentré dans la nuit de vendredi à samedi) et un weekend épuisant avec une fillette en plein Terrible Two qui a fait la grève de la sieste et refusé de se coucher (on a enfin réussi à la mettre au lit à 22h), j’étais au bout du rouleau et j’ai craqué.

Après avoir lu quatre histoires et bataillé pour qu’elle aille se coucher, après quatre levés sous divers prétextes et une commode vidée, j’ai crié sur ma fille. Hurlé même. Elle m’a regardé de ses petits yeux fatigués mais grands ouverts et s’est mise à pleurer. A hurler. Alors nous nous sommes regardées, pleines de larmes mais vidées, et elle m’a demandé : « Ca va mieux, maman? » Elle a posé ses petites mains sur mes joues et m’a dit, tout en le faisant : « Un bisou? »

Mon coeur, vidé et épuisé, s’est alors rempli. Rempli d’amour pour ma fille, mais aussi de bien-être. Je me suis ensuite excusée de lui avoir crié dessus, je lui ai expliqué, raconté, dit tout ce que j’avais sur le coeur. Elle m’a écoutée et nous nous sommes apaisées.

*

Lorsque Bichette hurle (ou se roule sur le sol), je la laisse faire. Quand elle a fini, je lui demande toujours si elle va mieux et si elle a besoin de moi. Généralement, elle réclame un câlin ou un bisou.

Ce soir, nous avons inversé les rôles. Je me suis, une fois de plus, rendue compte que notre fille reproduit nos gestes et imite nos comportements. Elle a retenu qu’on peut hurler si on en a besoin, mais qu’on peut ensuite avoir besoin d’être consolé(e). Ce soir, j’étais dans la peau de ma fille et j’ai aimé qu’elle me demande si j’allais mieux, qu’elle me console de ce moment difficile. Je me suis sentie mieux, en effet.

*

Ce soir, je me suis rendue compte que, si je ne suis pas toujours une bonne maman (même si je fais de mon mieux), j’ai quand même réussi à transmettre ma bienveillance à ma fille. Aussi, si je l’oublie parfois, elle sait être bienveillante avec moi.

Publicités

6 commentaires

  1. Le Bourdon s’est pareil !
    Il comprend quand je sature… surtout après une journée harassante à l’école !
    Il me fait des bisous, me dit maman calin dès qu’il sent que je vais craquer…. comment ne pas fondre d’Amour ❤

  2. Trop mimi et hyper émouvant ton article, je suis sûre que tu es une super maman, une maman qui déchire, ta fille te le prouve bien 🙂
    Des bisous aussi 😉

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s