Coup de gueule·Je ne m'énerve pas j'explique·Le con du jour

Lettre à Robert Ménard

Monsieur le maire de Béziers,

alors que j’étais en train d’agoniser, tranquillement chez moi, d’une angine, j’ai entendu, ce matin, que vous souhaitiez ficher les élèves de confession musulmane scolarisés dans votre commune. Visiblement, vous l’avez déjà fait. Lundi soir, dans l’émission « Mots croisés », vous avez révélé l’existence de ce chiffrage. Illégal, comme vous l’avez rappelé à la fin de l’émission. Vous savez donc que vous risquez 5 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende pour votre listage (selon l’article 226-19 du Code pénal).

Ce soir, alors que je rentre avec ma fille, j’allume la télé, sur France 5. « C’est dans l’air » commence. Je vous entends dire que « dans les classes, il y a 2/3 de maghrebins ». Laissez-moi vous dire que c’est faux! Dans nos classes, il y a 100% d’élèves. Le matin, quand on les accueille, on se fiche de savoir de quelle origine est Louis-Kévin, on se moque de savoir de quelle religion est Jean-Mohammed, on ne demande pas à Marie-Antigone de fournir sa carte d’identité pour entrer en cours. Non, on laisse entrer Sarah-Kévina, Samuel, Simon, Yohan, Dylan, Brandon, Jessica, Jenifer, Louane, Sofiane, Julien, Rachida, Yaël et même Robert. On les fait entrer dans nos classes pour travailler avec eux. Peu importe leur religion, leur origine ou celle de leurs parents, peu importe leur nationalité.

Je suis en colère ce soir. L’école doit être un lieu d’apprentissage, laïque et respectueux. Je suis prof. Je suis employée par la République et je transmets certaines valeurs aux futurs citoyens. Chaque jour, je travaille avec eux et pour eux. Les enfants ont tous le droit d’aller à l’école et d’y être libres d’apprendre, d’être EGAUX.

Ce soir, j’ai une image qui s’incruste sur ma rétine, une étoile jaune. Mes cours d’histoire en mémoire, je me souviens des fichages des enfants juifs dans les écoles de la République pendant une période très sombre de notre Histoire.

Arrêtons de stigmatiser, arrêtons de classer, de lister, de ficher. Laissons les enfants grandir dans les respect des cultures, des religions, des origines sociales et géographiques.

Monsieur, vous êtes maire de Béziers. Après l’interdiction d’étendre du linge aux fenêtres, l’établissement d’un couvre-feu pour les mineurs de 13 ans, vous avez supprimé l’accueil des enfants de chômeurs le matin, armé vos policiers municipaux à grands renforts de publicités. La prochaine étape, c’est le croissant vert sur les blouses des écoliers?

J’espère que la justice fera son travail et que la loi sera respectée. Vous me donnez envie de vomir.

coup de gueule

 

Publicités

14 réflexions au sujet de « Lettre à Robert Ménard »

  1. Ce maire a réussi à ramener un peu de sécurité dans une ville qui prenait le chemin direct du non-droit. Ses lauriers doivent lui monter à la tête car là il se met à son tour hors loi. De toute ma carrière mon meilleur élève s’appelait Mohamed et notre relation avait commencé par une entrevue menaçante du père. Après une explication « humaine » il m’a toujours soutenue et son fils a pu faire une très brillante carrière ! Je comprends ta réaction 🙂 Soigne-toi bien 🙂 Bisous

  2. Je confirme également avoir 100% d’élèves dans ma classe !
    Euh, c’est qui cette Marie-Antigone ?
    Je connais bien les autres, mais pas elle !

  3. Je n’aurais pas mieux dit… Perso je ne trouve même pas les mots pour exprimer le dégoût que je ressent envers ce tocard de la pire espèce. De toute façon « il » n’en vaut pas la peine… « il » ne vaut strictement rien d’ailleurs !! 🙂

  4. Tu m’ôtes les mots de la bouches….Ecoeurée, outrée, choquée et envie de vomir…

    Merci pour ce billet criant de vérité ….mais que j’aimerais ne jamais lire (ça voudrait dire que ce genre de fait n’existe pas…) Merci pour ces mots et pour ce rappel si important : ce sont des élèves avant tout !

  5. Surtout que ficher les enfants par leur prénom ne vaut rien. Surtout à notre époque où les prénoms franchissent l’atlantique, et tout pays. Heather, Brandon, Dylan sont-ils américains ? Non ! Maria est-elle italienne ? Les parents de Jean ou Matthieu sont-ils catholiques pratiquants ? Et ceux de Mohamed ou Medhi sont-ils musulmans pratiquants ? Et Fatoumata dans tout ça ?

    Et comme le dit un article que j’ai lu Fatima qui est portugaise sera notée musulmane car son prénom est connoté ?

    Mon homme s’appelle Julien, il est portugais. Antithétique, nan ?

    Bref, encore une belle connerie !!!

    Mais nous, dans l’éducation nationale, comme tu le dis, on a 100% d’élèves face à nous en classe, 100% d’enfants dans la cour de récré et peu importe leur nom, religion etc …

    1. Merci Flipperine. C’est notre métier, on accueille tous les enfants, peu importe leur prénom, leur origine, la couleur de leur peau.

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s