Etre prof·Personnellement moi-même je pense que je...

Etre prof : Le calendrier des vacances scolaires

Chère Madame la Ministre du Tourisme de l’Education Nationale,

Comme me le rappelle souvent mon beau-père, qui fait le décompte des semaines à chaque fois que nous parlons sur Skype, je suis TOUJOURS en vacances. Aussi, comme tout bon vacancier prof qui se respecte, j’attendais le nouveau calendrier avec impatience. Il est arrivé et encore plus que d’habitude, j’ai beaucoup à redire. Comme les journalistes qui, dès le calendrier paru, sont allés interviewer des spécialistes du tourisme. Non, je ne me suis pas trompée. Pas des profs ni des parents d’élèves, mais d’abord, des professionnels du tourisme. Ensuite, j’ai entendu deux profs ou trois, deux parents ou trois, les avis étaient partagés. Le mien est très tranché!

D’abord, je change de zone. Je passe de A en B. Bon, c’est normal, comme on change les régions, pourquoi pas, c’est logique (même si la mienne, de région, reste identique…).

Calendrier zone des vacances scolaires 2015-2016

Mais du coup, comme je change de zone, je ferai à nouveau partie de ceux qui seront en vacances les premiers. Arf. Déjà là, 5 semaines entre Noël et les vacances d’hiver, je trouvais ça bien trop juste. J’ai dû écourter mes séquences, réduire au maximum. C’est pas hyper pédagogique, ça n’a aucun sens, mais je n’avais pas le choix, la faute au calendrier. Enfin bon, les professionnels du tourisme étaient ravis, on a avancé les vacances, les petits écoliers pouvaient venir skier, c’était for-mi-dable!

Vendredi soir je serai à nouveau en vacances. Le 10 avril. C’est encore trop tôt à mon goût. Une toute petite semaine de plus n’aurait pas été du luxe. Encore une fois, j’ai rogné. J’ai essayé de faire au mieux. Mais bon, c’est pas important, hein, mes élèves n’ont que l’épreuve anticipée de français en fin d’année, c’est pas grand chose… Parce que le retour des vacances de printemps signifie dans la tête des ados, fin de l’année scolaire. Mais il va falloir tenir (oui, j’emploie volontairement le verbe TENIR) jusqu’à la fin mai au minimum et jusqu’à mi-juin (les épreuves du bac, donc) pour le mieux. Avec tous les jours fériés et les ponts en mai, la mission s’avère difficile.

L’an prochain, ce sera PIRE. Pour faire court, voici le nouveau calendrier : 7 semaines de cours /2 de vacances/ 6 semaines de cours /2 de vacances/ 5 semaines de cours /2 de vacances/ 6 semaines de cours /2 de vacances/ et pour finir… 12 semaines de cours (11,5 si on enlève le pont de l’Ascension)!

Calendrier-scolaire-2015-2016

Vacances de la Toussaint et de Noël, rien ne change (on ne peut pas faire de zonage,à moins de décaler les jours fériés…). Mais les vacances de printemps arriveront dès le 2 avril soit une semaine avant celles de cette année (que je juge déjà bien trop précoces : comment les faire bosser sérieusement dès la fin avril jusqu’à la fin juin?). La période 3 ne va durer que 5 semaines (donc il va falloir rogner sur les apprentissages parce que 5 semaines pour travailler deux séquences et faire les évaluations, c’est bien trop court)! La période 4, 6 semaines (il va aussi falloir rogner, l’idéal étant des périodes de 7 à 8 semaines pour des séquences de 3 semaines et une semaine d’évaluation, de correction et de remédiation) et la dernière va être interminable : 12 semaines (là du coup on aurait le temps d’approfondir ce qu’on aura été obligé de passer sous silence mais avec le soleil, les beaux jours ça ne sera pas possible). Bon, alors vous allez me dire que moi, je termine avant tout le monde, parce que le bac c’est mi-juin. Soit. Mais il va falloir tenir les gamins jusqu’au bac. Bon, on aura le  pont de l’Ascension, comme tous les ans, hein… Ouf, ça nous aidera à tenir!

Encore une fois, on fait passer l’économie avant le bien être des enfants. Mais savez-vous combien de ces enfants vont vraiment au ski? Pas beaucoup. Combien de profs? Pas beaucoup non plus (et là je me rends compte que je ne suis jamais allée à la Montagne). J’ai fait de petites recherches et j’ai découvert que seulement 8% des Français prennent des vacances d’hiver. Donc ça veut dire qu’on ruine la scolarité de nos enfants pour seulement une tranche (la plus aisée) de la population. Et vous ne vous en cachez même pas (au moins quelque chose dont on ne peut pas vous blâmer).

Jusque là, je n’avais pas grand chose à vous reprocher. Bon, si, en fait je vous reproche déjà la réforme du collège (je n’en ai pas parlé ici et pourtant, j’aurais eu beaucoup de choses à dire, en tant que prof de français et de latin). Aujourd’hui, je suis surtout déçue parce que vous faites passer l’économie avant le bien être des élèves et ça, c’est indigne d’une ministre de l’éducation nationale.

Je rêve de changement et ce n’est pas vous qui allez nous l’apporter. A quand une « Académie » de l’éducation nationale, apolitique et qui réunirait des spécialistes de l’éducation, qui prendraient en compte les élèves et pas l’économie? Qui revisiterait le calendrier scolaire pour le bien des enfants et pas pour le bien du tourisme? Je rêve de semaines de cours allégées et de moins de vacances, je rêve d’un système qui ne fatiguerait plus les élèves mais qui leur donnerait envie de se lever le matin pour apprendre. Une semaine de vacances à la Toussaint (comme en Belgique), deux à Noël, une en hiver, une au printemps et une avant la fin de l’année (avec tous les ponts, c’est faisable). Je rêve d’une banque école où les enfants ne seraient plus écrasés par le poids des heures et où on ferait passer leur bien être avant celui des agents de voyage, hôteliers, restaurateurs. Mais bon, c’est bien connu, les enfants ne rapportent pas d’argent…

*

Une prof qui hésite entre la colère et l’écoeurement.

Publicités

33 réflexions au sujet de « Etre prof : Le calendrier des vacances scolaires »

  1. Ta colère a aussi été la mienne ! Mais que peut-on attendre d’une ministre dont les photos dénudées et suggestives circulent sur Internet. Son intérêt est très éloigné des enfants ! Bisous

    1. Lors de son précédent ministère, sous couvert de l’égalité hommes-femmes, elle a déjà réduit le congé parental. Mais c’était une mesure économique. Elle fait la même chose avec l’école : l’économie passe avant le bien-être des familles et des enfants. C’est honteux!

    2. Je n’apprécie pas plus que cela notre ministre et encore moins ce calendrier aberrant , mais je trouve que votre remarque est très sexiste , on sait qu’il est facile de truquer des photos sur Internet et je ne pense pas que ce soit elle même qui se mette en scène, ou alors ce serait grave Les attaques sexistes dont elle fait l’objet ne sont pas dignes mais bon ce n’est pas le propos.
      Entre la réforme du collège et ce calendrier il y a de quoi râler , protester, critiquer et ce n’est pas en relayant ce genre de remarques que l’on fait avancer les choses!

  2. Je partage entièrement ton avis !
    J’avais dans l’idée également de faire un billet à l’occasion de ce changement de ministère… amer !
    Content de trouver ce chiffre de 8% qui prouve bien où sont les priorités !

    Euh, je sais que tu es une femme qui ne manque pas d’R :
    « J’ai dû écouter mes séquences »

    Bisous à toute la famille !

    1. J’ai aussi hésité à le publier, ça fait deux jours qu’il est dans mes brouillons! Ecris ton billet, je crois qu’il faut qu’on dise à quel point ce calendrier est absurde!

  3. Totalement d’accord avec toi. Tenir 12 semaines entre les vacances de printemps et d’été est un calvaire pour les élèves et les enseignants. La fatigue n’apporte rien de bon dans les apprentissages mais bon du moment que des gens puissent partir skier… Tout va bien…

  4. Je suis dans la zone a aussi, on a repris en février en même temps et on sera donc en vacances le 10 avril, et lire que tu écris « C’est encore trop tôt à mon goût. Une toute petite semaine de plus n’aurait pas été du luxe »… je sais pas comment tu peux arriver à dire ça… 7 semaines c’est long, c’est mon maximum… moi au bout de 7 semaines (en collège zep), j’explose… je suis crevée, malade, je ne tiens plus…
    Et quand l’an dernier en janvier-février on a fait 8 semaines, j’étais une loque, j’ai passé des dvds les deux derniers jours, les gamins étaient intenables depuis 10 jours

    1. Ayé, ce sont les vacances demain soir!!! Je suis crevée, j’ai une tonne de boulot, ça va me permetre d’avancer.
      Je parlais d’une semaine supplémantaire par rapport à la date de reprise, ce sera loooooooooooooooong en avril-mai-juin. Alors l’an prochain, 12 semaines, ce sera interminable!
      L’idéal c’est 7 semaines. Le rythme 7/2 c’est parfait.

  5. Finalement, je suis bien contente que mon île et son académie fasse son propre calendrier des vacances (on n’appartient à aucune zone): on a vraiment (et tous les ans) le rythme 7 – 2…

    À part ça, je suis tout à fait d’accord avec toi: seulement 8 % peuvent partir au ski mais combien pourront faire une 2ème édition en avril ? C’est débile !

  6. Seulement 8% ????? Ça m’épate ça ! Tous les gens que je connais (et de mon âge) vont au ski ! (bon sauf moi, j’ai horreur de ça c’est froid et ça glisse, beurk)

    1. Je ne suis jamais allée au ski. Le Conquérant y est allé une ou deux fois avec ses parents et une fois avec ses copains. Sinon, tous les gens que je connais qui vont skier n’ont pas ou plus d’enfants (jeunes couples ou retraités) parce qu’aller à la montagne avec des gamins c’est la ruine. Et toutes ces personnes qui vont skier sans enfants y vont en dehors des vacances scolaires pour être tranquilles. Pour en avoir parlé avec certains, ça les fait bien suer que les vacances soient avancer car ils vont devoir supporter les gamins des autres. Du cup ils hésitent à y aller l’an prochain.

  7. nan… les premiers c’est nous. Nous allons entamer notre DEUXIEME semaine de vacances déjà. Du grand n’importe quoi. Moins de 5 semaines après les précédentes vacances. Sans oublier qu’ici, à mi-careme, pas d’école non plus. Sans compter que du coup, par exemple, impossible de d’emmener le 9 ans faire des tournois en métropole. Les tournois sont pendant les vacances essentiellement. Nous n’avons aucune semaine en commun avec aucune région. Voilà. Les premiers c’est nous. Parce qu’ici, Pâques doit absolument tomber pendant les vacances de Pâques.
    Pour nous calmer, on nous file 5 jours de vacances en mai. 5! Oui… les enfants vont retourner à l’école le 13 avril… et seront à nouveau en « vacances » le 13 mai… pour une sorte de weekend prolongé… (reprise le 18 mai). Du grand n’importe quoi.

    1. Oui c’est vrai que j’ai oublié les DOM TOM qui ne font pas partie du « zonage ». L’an prochain on aura donc les mêmes vacances que vous. Et c’est beaucoup trop tôt! Du grand n’importe quoi!

  8. Je me suis fait exactement les mêmes réflexions que toi, chiffres à l’appui en moins. Dans tous les reportages que j’ai vu sur le nouveau calendrier, je n’ai entendu parler que de tourisme et ça m’a rendue folle: des périodes bien trop courtes en effet en hiver mais du moment que tout le monde peut partir au ski, tout va bien et 3 mois de cours sans vacances pour finir! Et quand je vois les chiffres que tu annonces pour ces privilégiés qui partent, 8%, les bras m’en tombent! De toutes façons lorsque l’on écoute les professionnels du tourisme ils ne sont jamais contents (pires que les profs!): pas assez de neige, trop de neige, vacances trop tôt, trop tard, trop courtes… Tout ce grand remue ménage juste pour quelques familles friquées qui vont aller sur les pistes, franchement… Que le bien-être des enfants ne soit pas le souci du ministère, malheureusement ce n’est pas nouveau, en primaire on a a vu cette année les dégâts de la réforme des rythmes scolaires sensées alléger les journées de classe: résultat des enfants fatigués, des activités périscolaires au rabais et des communes qui essayent de s’organiser comme elles peuvent avec les moyens du bord, en faisant des économies de bouts de chandelles au détriment du bon sens et du bien-être de l’enfant. Comme dans tous les ministères, ceux qui les chapeautent ont perdu de vue les réalités et n’ont pas fréquenté une salle de classe, une usine ou une ferme depuis des lustres. Enfin pour ceux qui y ont jamais mis les pieds. Je suis étonnée qu’on ne parle pas encore de «rentabilité» en ce qui concerne l’école, car cela fait un moment qu’on l’applique aux établissements de santé, ça ne devrait plus tarder, et là on aura vraiment touché le fond.

  9. 12 semaines avant les grandes vacances? Ils ne tiendront jamais les pauvres et vont arriver éreintés au bac, c’est n’importe quoi…

  10. Nos enfants sont vraiment si peu important pour qu’on fasse passer l’économie avant leurs apprentissages ?! Je suis indignée ! Déjà que les rythmes scolaires en élémentaire sont devenus du grand n’importe quoi, là c’est la goutte d’eau. 12 semaines à suivre pour des élémentaires, c’est absurde. Je plains les enseignants pour le mois de juin ! C’est affligeant ces choix politiques de non sens.

  11. Merci beaucoup pour ce cri du coeur que je pousse également depuis des années, avec les mêmes analyses et aussi le même choix de calendrier !

  12. Infirmière scolaire et totalement d’accord avec vous. Et ce qui m’écœure le plus c’est de lire que l’éducation doit allez en faveur de l’économie …. euh oui et qui va en faveur de nos gamins scolarisés ????
    Je travail dans un EREA ou le respect des rythmes scolaires est très compliqué et ou nous devons lutter contre l’absentéisme. Alors comment expliquer à nos élèves que cela va encore changé ?

    Ah les politiques … si elles se souciaient autant des gens que de leur argent le monde tournerait un petit plus rond !!!

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s