La Princesse de Babylone, de l’excellent Voltaire!

La Princesse de Babylone est un conte philosophique écrit par Voltaire (François-Marie Arouet, 1694-1778) qui réside alors à Ferney, près de la frontière suisse, et publié à Genève en 1768. Ce conte est écrit rapidement, juste après L’Ingénu et avant L’Homme aux quarante écus. Son auteur le considère comme une récréation, un amusement, alors qu’il publie de nombreux ouvrages très polémiques.

Résumé 

L’histoire commence en Orient. Le roi de Babylone, Bélus, a une fille unique, Formosante, qui, comme son nom l’indique, est la plus belle du royaume. Il ne veut la marier qu’à un homme digne d’elle. C’est pour cette raison qu’il organise des épreuves pour sélectionner le futur mari parmi les prétendants. Il s’adresse alors à un oracle qui ordonne que le futur époux devra subir deux épreuves : tendre l’arc de Nembrod, un ancien héros doté d’une force prodigieuse et tuer le lion le plus terrible et le plus dangereux qui serait lâché dans l’arène. Mais les prétendants devront avoir toutes les qualités : avoir beaucoup d’esprit, être le plus magnifique des hommes et le plus vertueux, posséder la chose la plus rare qui fût dans l’univers entier.

Une compétition s’engage entre le roi d’Egypte, le roi des Scythes et le roi des Indes. Aucun d’entre eux ne peut venir à bout de l’épreuve. Mais un jeune inconnu, Amazan, qui s’était rendu par curiosité aux épreuves organisées par Bélus parvient à brandir l’arc et à sauver la vie du roi des Scythes. Celui-ci est accompagné du Phénix, oiseau mythique âgé de plus de 27900 ans.

Le jeune homme beau, intelligent et doté d’une force physique hors du commun, tombe amoureux de Formosante qui, elle aussi, est séduite par Amazan au premier regard.

Un messager apparaît soudain et lui annonce que son père est mourant. Amazan quitte donc précipitamment Babylone pour veiller son père malade. Il confie le Phénix, oiseau magique doté de la parole et très intelligent à Formosante qui lui demande de lui décrire le pays d’Amazan, « le plus parfait des hommes ». Ce pays est une utopie, il rappelle l’Eldorado de Candide et représente un idéal des Lumières : la terre y est nourricière, les hommes sont égaux entre eux et sont végétariens. C’est un peuple riche et pacifique, qui n’a pas de culte religieux.

Formosante retrouve Amazan mais le roi d’Egypte tente de séduire la princesse. Celle-ci essaie de se débarrasser de lui par une ruse qui crée un malentendu. Amazan pense que Formosante l’a trompé et il part en Chine. Formosante l’apprend et décide de s’y rendre pour le retrouver et lui expliquer. C’est le début de la « course-poursuite » des deux héros qui nous emmène d’Orient en Europe pour revenir à Babylone.

Mon avisla-princesse-de-babylone-édition biblio-lycée

Ce texte est un conte philosophique. À partir de la Chine, toutes les étapes du voyage d’Amazan et Formosante sont l’occasion pour Voltaire de décrire un système politique, une société, une religion, etc. L’auteur utilise le conte oriental pour nous livrer ses idées et réflexions sur la société et les gouvernements de son époque. Mais derrière le conte merveilleux se cache une efficace argumentation indirecte.

Cela fait quelque temps déjà qu’on m’a offert une belle édition de La Princesse de Babylone de Voltaire. Je ne connaissais pas ce conte philosophique, qui n’a pas eu autant de succès que L’Ingénu, Candide ou Micromégas. Je l’ai lu l’été dernier et j’ai décidé de le faire étudier à mes élèves de première. 

L’édition 

Pour mes élèves, j’ai choisi l’édition de Bibliolycée qui est très complète. La Princesse de Bablylone est précédée de Micromégas. Le texte intégral des deux contes est annoté, on y trouve aussi un questionnaire bilan de première lecture, des questionnaires d’analyse de l’œuvre, trois corpus accompagnés de questions d’observation, de travaux d’écriture et de lectures d’images, une présentation de Voltaire et de son époque et un aperçu du genre de l’œuvre et de sa place dans l’histoire littéraire.

J’ai aussi mis à leur dispositon au CDI ma « belle » édition.

la-princesse-de-babylone-édition fac-simile

Dans le cadre de sa collection Empreintes, France Loisirs a publié le fac-similé d’une édition de 1948 dans laquelle La Princesse de Babylone de Voltaire est illustrée par 49 lithographies originales et en couleurs du peintre français d’origine néerlandaise, Kees Van Dongen, l’un des prinicpaux représentants du fauvisme. Il n’existait que 186 exemplaires de cette édition au moment de sa sortie en 1948 aux éditions Scripta et Picta.

Princesse de Babylone 1

Princesse de Babylone 2

Princesse de Babylone 3

Princesse de Babylone 4

Si vous ne connaissez pas ce conte philosophique, découvrez-le!

Publicités

3 commentaires

  1. Je le note car je garde un excellent souvenir de Candide lors de ma lecture au lycée. J’ai lu autre chose, je ne me souviens plus quoi, mais je me rappelle avoir aimé aussi! Il est bon de relire des classiques 🙂

    1. Candide est un conte philosophique formidable. Je le connais par coeur! 🙂
      Je te conseille la Princesse de Babylone, c’est vraiment surprenant.

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s