Comment j’ai traumatisé mes élèves de Seconde

« Pour la semaine prochaine, vous ferez une recherche sur le tableau de Courbet qui s’intitule Les cribleuses de blé.

– C’est pas un animateur télé, ça, madame?

– Qu’est-ce qu’un animateur télé viendrait faire dans notre cours sur le réalisme? Donc, non, c’est un peintre. GUSTAVE Courbet. Pas Julien… »

Fin de la discussion. A demain.

Quelques jours plus tard. 

« Avez-vous fait la recherche que je vous avais demandé d’effectuer la semaine dernière?

– Madame, on a fait la recherche sur Gustave Courbet. On est traumatisés.

– Hein, comment ça?

– On a cherché le tableau et on est tombé sur L’Origine du monde. On est traumatisés. »

Au gré des pérégrinations des élèves sur le web (alors qu’il suffisait de rechercher « Les cribleuses de blé Gustave Courbet » sur un moteur de recherche), les élèves de Seconde sont tombés sur ce tableau :

L'origine du monde, Gustave Courbet, 1866. Huile sur toile, 46 cm x 55 cm, musée d'Orsay.
L’origine du monde, Gustave Courbet, 1866. Huile sur toile, 46 cm x 55 cm, musée d’Orsay.

Et ils se disent traumatisés.

Les mêmes qui, quelques jours plus tôt, chantaient « L’avion, l’avion, l’avion, ça fait lever les yeux, les femmes, les femmes, les femmes… » dans les couloirs du lycée.

Les mêmes qui parlent masturbation en classe (et qui croient que je ne les entends pas) :

Kiara Papillon Twitter masturbation

Les mêmes qui modèlent des sexes masculins avec de la patafix pendant le cours (et qui croient que je ne les vois pas).

Kiara Papillon Twitter bite patafix

Les mêmes.

Kiara Papillon Twitter Courbet Gustave

Ils ne se ficheraient pas un peu de moi? 

*

Pour info, c’est CE tableau qu’ils devaient rechercher :

cri_courbet_001f

Publicités

18 commentaires

  1. ptdrrrrr….
    non en fait je t’explique… Sur le tableau objet de la recherche initiale, il y a ce type là à droite qui ouvre le placard… Tes élèves ont juste voulu savoir ce qu’il y avait dedans !!!!
    non mais je te jure …. y sont graves !!!!!!!!!!!!!

  2. Et oui, les adolescents parlent beaucoup sexualité (tout en riant, se cachant ou en ayant l’impression qu’on ne voit pas leurs allusions : un élève m’a demandé la signification de ‘jouir’ qu’il avait lu dans la « Venus d’Ille » quelques jours auparavant, juste ce mot-là, comme ça !) mais la nudité est encore très fragile et c’est normal. Enfin, cet article m’a fait rire ! Mes élèves de collège se cantonnent à observer « les cribleuses de blé ». J’éviterai la recherche, on ne sait jamais !

  3. Mais c’est la vérité..toute nue.
    Ah ces jeunes, s’ls avaient vécu à notre époque, là on peut dire qu’ils auraient été traumatisés !
    Bises à vous, @nnie

  4. tu devrais être fière d’eux… ils ont approfondi les recherches! 😉 Ces gosses sont choqués dés qu’un adulte peut évoquer le sexe d’une manière ou d’une autre. Ils doivent sans doute penser que c’est une histoire de jeune. Petits cons. 🙂

  5. Si, si ils se moquent un peu de toi… 😉

    Cela dit, autant ce tableau ne me choque plus, aujourd’hui, autant il m’a choquée lorsque j’étais ado et que je l’avais vu. Je n’arrivais pas à poser mes yeux dessus plus d’une seconde ou deux… 😉

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s