Chroniques·Humour

Voyages en absurdie : la Groodt marrade de la rentrée

Aujourd’hui, pour bon nombre d’entre nous, c’est la rentrée. Le ciel est un peu gris et l’air est frais. Ce matin, quand le réveil a sonné, on a eu envie de le balancer par la fenêtre… on reprend les bonnes habitudes! Et on reprend les trajets quotidiens en transports en commun…

Alors pour vous accompagner dans le train, le métro ou le bus, je vous propose une dose quotidienne (bon, pour 50 matins, ou 25 matins et soirs, à vous d’adapter la prescription) de bonne humeur. Vos voisins risquent de se demander ce qui vous fait pleurer de rire de bon matin, tenez votre livre de manière à leur en montrer la couverture :

Stéphane de Groodt Voyages en absurdie Chroniques

 

Pour mettre de la bonne humeur dans vos voyages, faites un détour en absurdie avec l’excellent Stéphane de Groodt.

*

Si vous ne le connaissez pas, laissez-moi vous le présenter. Et si vous le connaissez déjà… hé bien reprenez-en un peu!

Stéphane De Groodt est un acteur et humoriste belge. Après avoir travaillé à La Matinale de Canal+ et A la bonne heure sur RTL, il officie le dimanche, dans le Supplément sur Canal+ où il présente une chronique intitulée Retour vers le futur.

*

Pendant notre déménagement, un de nos amis a eu l’excellente idée d’offrir ce recueil de chroniques au Conquérant. Comme il ne connaissait pas cet humoriste, il a ouvert ce livre sans aucun a priori. Et c’est ainsi que mes couchers se sont révélés houleux : le matelas faisait des vagues. Non pas parce qu’on avait investi dans un matelas à eau, mais parce que mon voisin de couchage riait tellement que ça faisait des vagues!

J’ai patiemment attendu qu’il le termine (non, pas du tout en fait, juste qu’il aille aux toilettes) pour le lui piquer et me marrer à mon tour! Bon, je connaissais déjà certaines de ces chroniques parce que je les avais regardées à la télé. Et c’est donc avec la voix de Stéphane de Groodt dans la tête que j’ai lu ses jeux de mots et calembours, ses allusions Groodtesques (oui, le jeu de mot est facile, mais irrésistible) et désopilantes.

Si vous connaissez ses chroniques télé ou radio, vous retrouverez avec plaisir les bons mots de Stéphane de Groodt. Si vous ne connaissez pas, lisez les extraits qui suivent pour vous mettre le rire à la bouche :

La quatrième de couverture :

« Vous le sachez peut-être, oui bon je dis ce que je veux… et si vous le savez pas je vais vous le dire quand même, parce qu’un homme averti en vaut deux et qu’une femme avertie en vaut la peine, mais ces chroniques, du latin chronicum et du franco-grec chroNikos, m’auront permis de conduire ma plume à Londres de moi-même, aux six côtés de l’Hexagone, aux plus hauts sommets des profondeurs, dans les régions les plus reculées, avancées, assises, debout, couchées des quatre coins du monde pour des rencontres aussi sûres que réalistes, aussi curieuses que rieuses.

D’une simple touche sur mon clavier à spirale j’ai rencontré Reza Pahlavi, le fils de feu le Shah et de la chatte, ai vu danser Régine le twist à gaine, me suis transporté de la baraque d’Obama au jacuzzi de Silvio, me suis encastré dans Fidel, suis entré dans la reine, ai fait marcher Delon en large, ai été à la peine avec Jean-Marine, et laissé à terre Mitt… »

La chronique sur Fidel Castro (p. 59) :

« Paré de mon plus beau T-shirt du Che et Gabana, je partis la tête haute à Cu-Ba avec mon guide très spirituel Christophe de Ch’avanne grand connaisseur de laa-vanne.
A peine atterri un p’ti du Cubain, un cubi quoi, vint nous accueillir avec une banderole « Castro, pauv’con », en hommage à l’ex lider-minimo. Je fis fi de ce message, car vous le savez Le Supplément n’est pas magazine à baisser les bras. Déjà parce qu’un magazine n’a aps de bras mais beaucoup de petites mains, et surtout parce que cette phrase me donn’hallyday ou donna Summer, bref Madonna encore plus l’envie de rencontrer les huiles du régime, la famille Castrol. »

Une chronique de Stéphane de Groodt dans Le Supplément, avec Nabilla comme invitée (première chronique du recueil). Vidéo qui me fait mourir de rire à chaque fois : cliquez sur ce lien.

*

J’espère vous avoir donné envie de voyager en absurdie avec Stéphane de Groodt et ses chroniques. Moi je vais le lire et le relire (car il faut parfois revenir sur certains passages pour saisir tous les jeux de mots et la richesse de ce texte).

Bonne rentrée, bonne lecture!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Voyages en absurdie : la Groodt marrade de la rentrée »

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s