Bébé papillon·Scènes de la vie quotidienne

Jeune médecin / jeune maman : apprendre l’un de l’autre

Ce matin, nous sommes allées, Bichette et moi, chez le médecin, pour sa visite des 11 mois et pour les rappels de vaccins. Comme notre généraliste était en vacances, c’est sa remplaçante qui nous a reçues.

Ce tout jeune médecin, qui ne connaissait pas ma fille, m’a posé de nombreuses questions et m’a invitée à participer activement à la consultation. J’ai trouvé ça très bien.

D’abord, elle m’a dit ce qu’elle allait faire lors de l’auscultation de Bichette : « Je vais écouter son cœur et sa respiration. Puis, je vais regarder ses oreilles, son nez, sa gorge, ses dents, ses yeux. Et enfin, je la mesurerai et la pèserai avant de faire les vaccins. C’est comme cela que ça se passe d’habitude? » A peu près, oui… mais entre la théorie et la pratique… enfin, vous verrez bien!

Ensuite, elle m’a posé des questions sur ma fille. En ce moment, elle dort mal, à cause de ces *onnasses de dents qui poussent mais ne sortent pas. Du coup, elle souffre, se réveille la nuit, mange moins, est constipée, ronchon, chiante, pénible, casse-pieds… En plus en ce moment il fait super chaud, donc elle a encore moins faim, par contre elle boit énormément! Et elle se réveille la nuit parce qu’elle a trop chaud ou soif. Oui, quand ce ne sont pas les dents, c’est la chaleur. J’en peux plus, je suis épuisée…

Pour que Bichette se laisse ausculter, la jeune médecin lui a donné un livre. Bonne idée, mais un Disney, ça n’intéresse pas vraiment un bébé de onze mois…. Craignant pour l’intégrité physique du livre, je suis allée en chercher un plus adapté à l’âge de ma fille (avec de grosses pages bien épaisses impossibles à déchirer).

Comme à son habitude, Bichette a déchiré le papier qui protège la table d’auscultation, en a éparpillé partout, a refusé qu’on la touche, a essayé de se mettre debout… bref, a éprouvé la patience de son médecin qui a réussi le test haut la main! Nous avons quand même pu voir une septième dent qui sortait tout juste de la gencive. En haut à gauche. Ma fille est donc un être totalement hors norme, qui fait les dents comme ça la chante : d’abord deux en bas et puis ensuite, toutes celles du haut, en passant par la phase « vampire« …. mon bébé est une anarchique!

Pour une fois, Bichette s’est laissée peser et mesurer sans rien dire. Le médecin est allé remplir le carnet de santé et a commencé une phrase sur un ton inquiet. Voyant mon air interrogateur, elle s’est reprise : « Ah, c’est étrange… Heu… Ne vous inquiétez pas… mais… Votre fille n’a pas pris de poids depuis 3 mois. Elle pèse 9 kg depuis ses 9 mois. Elle n’a pas grandi non plus depuis le mois dernier. Elle mange suffisamment? »

Courbe de poids bichette 11ème mois

Un petit conseil, jeune médecin : ne commencez jamais une phrase par « ne vous inquiétez pas, mais… » Parce que c’est tout l’effet inverse qui se passe. Ensuite, il vaut mieux demander d’abord quels sont les repas de bébé avant de dire qu’il ne grossit pas. Parce que maman se sent jugée… Ce sont de petites choses, mais c’est important pour une bonne relation soignant-patient.

Bichette mange peu en ce moment (comme je l’ai dit au début de la consultation, il faut écouter) à cause de la chaleur, des dents… mais elle mange de tout. Bon, d’accord, peu de viande et de poisson car je n’en mange pas. Heureusement, elle est allaitée et reçoit donc tout ce dont elle a besoin ; réponse qui a satisfait notre jeune remplaçante : « Bon, essayez de lui proposer peut-être un peu plus de solides et vous verrez si ça a progressé le mois prochain. Et puis elle a l’air en forme, elle est très dynamique! » Et là, expérience de la maman : « Ah mais oui, elle bouge beaucoup. Et depuis un mois et demi, elle fait du quatre pattes, elle galope de plus en plus, se met debout. Elle se dépense peut-être plus… »

Bichette debout contre le canapé

Médecin un peu plus rassurée : « Oui, c’est peut-être juste ça. Vous ferez un point dans un mois et vous verrez si elle a pris du poids. » Ou pas : « Parce que là, elle stagne quand même beaucoup… elle s’éloigne pas mal de la courbe… » Le monde à l’envers, c’est moi qui ai rassuré le médecin! Je ne suis pas inquiète, Bichette n’est pas maigre. Et puis vu comme elle bouge en ce moment, elle se dépense!

Nous sommes ensuite passées aux vaccins. « Il faudrait que vous la mainteniez fermement pour qu’elle ne bouge pas… » Comment ça, fermement? Heu…

– Avec le Docteur D., d’habitude, je donne le sein à Bichette le temps de lui faire les vaccins, ça la rassure.

– Ah mais oui, c’est une bonne idée, allez-y! « 

Et c’est ainsi que le jeune médecin a découvert la puissance du nichon : une Bichette rassurée dans les bras de sa maman, qui tète avant la piqûre, qui hurle pendant, qui tète après pour se calmer et un chagrin qui passe plus vite. Idem de l’autre côté pour le deuxième vaccin. Nous avons pris le temps de bien faire les choses, sans faire usage d’aucune force ni d’aucune contrainte. Mon bébé était juste bien, au chaud contre le sein de sa maman.

Ensuite, Bichette est allée jouer tranquillement, comme si de rien n’était, avec les jeux disponibles dans le cabinet pendant que je payais et que la remplaçante remplissait le carnet de santé. Pas rancunière, ma fille a ensuite fait des sourires et un salut de la main pour dire au revoir au médecin.

Bichette salle d'attente médecin

*

Je ne suis pas inquiète quant à l’absence de prise de poids de Bichette. En ce moment, elle est perturbée par les dents, la chaleur, ses nouveaux exploits sportifs… Mais nous ferons un bilan dans quelques semaines, avec notre médecin habituel. Je crois que cette jeune médecin a encore à apprendre. Médecin c’est comme maman : on apprend tout le temps! Et si on peut apprendre des uns et des autres, c’est encore mieux.

J’ai la chance d’avoir un super généraliste : elle m’a suivie pendant toute ma grossesse et suit Bichette depuis sa naissance. Elle forme des étudiants et je pense qu’ils apprennent beaucoup avec elle. Et pas seulement du point de vue médical. Elle est toujours à l’écoute, ouverte aux échanges avec les patients, s’adapte et ne juge jamais. Elle va beaucoup me manquer lorsque je vais déménager.

Publicités

19 réflexions au sujet de « Jeune médecin / jeune maman : apprendre l’un de l’autre »

    1. Et je vais bientôt perdre cette perle en déménageant! 😦
      Je comprends le ras-le-bol : au début de la grossesse on passe son temps entre les mains du corps médical!
      Allez, courage, c’est pour la bonne cause!

      1. Merde j’avais oublié ça… Tu vas en changer ou tu essayeras de continuer le suivi avec lui ?

        C’est plus que je n’ai pas de médecin qui pose problème, étant jamais malade. La dernière fois c’était en 2010. Résultat mon dossier pour la maternité est bloqué et j’essaye de chopper un médecin dans mon coin mais ils sont en vacances ou trop loin de chez moi. Galère galère 😦

    1. Ah non, j’ai oublié cette partie de la vie de Bichette! Pourtant, en ce moment, elle joue à se cacher dans un gros carton du salon!

  1. La remplaçante débute et ne doit pas être maman non plus 😀 Il faut du temps pour acquérir l’expérience et le doigté ! C’est sûr que les activités de Bichette expliquent son palier pour le poids ! Tu as de la chance d’avoir un bon généraliste, le mien est un ex-médecin militaire qui parfois considère que je fais partie de son % d’échecs ! 😀 Il dit franchement qu’il se considère en pré-retraite ! Bisous

    1. Ouille! Et tu ne peux ou ne veux pas changer de médecin?
      Je pense que la jeune remplaçante sera un bon médecin si elle continue à écouter ses patients comme elle l’a fait avec moi.
      Bisous.

    1. La mienne ma me manquer. Je ferai le rendez-vous des 12 mois pour Bichette avec elle et ensuite il faudra que je trouve un médecin dans ma nouvelle commune.
      J’ai trouvé la remplaçante très bien. Elle a accepté mes remarques et mes propositions sans rien dire, et même les a trouvées intéressantes. Je pense qu’elle sera un bon médecin.

  2. Depuis que je suis partie vivre dans le Sud, je n’ai pas encore retrouvé le médecin idéal, je cherche je cherche!

    1. Ce n’est pas facile. Quand j’étais à Angers j’ai eu du mal à trouver de bons médecins, ceux qui me convenaient. Et j’ai dû les quitter. A Rennes j’ai eu plus de chance. Mais je déménage encore, j’espère que j’aurai encore de la chance.
      Je te souhaite aussi de trouver car c’est important!

  3. Bichette comme beaucoup d’enfants a elle aussi ses variations liées au temps qu’il fait.. on n’a pas trop envie de manger trop chaud… on ne dort pas beaucoup… trop chaud encore…
    J’ai toujours eu un oeil de veille et ai toujours refuser de trop m’alarmer car certains médecins sont très doués pour te faire peur ! le médecin qui est bien, c’est celui qui comme une rencontre, te provoque un déclic ! Une alchimie quoi ! Et s’agissant de nos monstres, on a besoin de ce petit déclic…
    Moi je dis que Bichette en ce moment ressent les changements et quand tout sera en place, elle va grandir d’un coup d’un seul comme le font beaucoup de gnomes entre juillet et septembre 😉

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s