Qui sommes-nous pour juger et condamner?

Vendredi, à Albi, une institutrice a été assassinée par la mère d’une élève. Lorsque j’ai entendu cette nouvelle, j’ai été bouleversée. J’ai immédiatement pensé à ses petits élèves qui ont été témoins de cette atrocité. Puis j’ai appris que ce geste fou avait enlevé une épouse à un mari et leur maman à deux petites filles. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pleuré en écoutant les informations.

Plus tard, dans la journée, je suis allée faire un tour sur le net. Sur les journaux en ligne d’abord. Puis sur ma page Facebook, sur Twitter… Je n’aurais pas dû. La tristesse avait déjà laissé la place à la colère puis à la haine.

J’ai lu des commentaires plus horribles les uns que les autres. Alors j’ai fermé mon internet.

Coup de gueule facebook

Mais ils me sont restés en mémoire : « elle est folle donc elle va pas être juger, c’est dégueulasse » « faut la peine de mort », « la mere n’à pas un passé clean apparement », « Encore une tarée qu on va mettre en HP pendant quelques temps puis elle ressortira », « y a des profs sadiques, je suis étonner kil y a pas plus de parents qui s’en prenne aux profs », « elle va être declarer irresponsable alors qu’elle a prémédité son acte, je réclame justice! », « si tu tue, tu dois être tué, c’est la justice! », »elle est en pleine possession de ses moyens, pas folle, faut arrêter », « elle va pas pouvoir profiter de ses deux mois de vacances », etc. J’en oublie et des pires…

Depuis vendredi soir, tout un chacun se permet de juger et de condamner. Sont-ils avocats, juges, psychiatres? Non, ce sont de simples citoyens. Comme vous, comme moi. Mais ils ont regardé TF1 et BFMTV alors ils connaissent tout de cette affaire, de la meurtrière présumée, sont capables non seulement d’émettre un avis médical, mais aussi un jugement et encore, de prononcer une condamnation. Merci les chaines d’information pour les études de droit et de psychologie en accéléré…

Mais où est votre esprit critique, citoyens? Vous prenez tout ce qui est dit à la télé comme argent comptant? Vous faites des raccourcis… Et c’est comme ça que les politiques récupèrent les faits divers pour en faire des « exemples » et vous manipulent. C’est la colère et le manque d’analyse qui alimentent la haine.

Aujourd’hui, le prénom et le nom de la mère de l’élève circulent sur net. On la stigmatise à cause de ses origines. Récupération politique nauséabonde. Mais est-ce que son crime aurait été différent, pire ou moins grave, si elle avait été d’origine norvégienne ou italienne? Auvergnate ou basque?

Ce soir, je suis en colère. On devrait pleurer la mort de cette femme, mais au lieu de cela, on s’écharpe sur le net, on récupère ce tragique décès pour en faire une affaire politique. On salit la mort de cette femme. Comme on salit les victimes de tant de drames parce qu’on les étale sur la place publique, qu’on déforme tout, qu’on se prend pour l’incarnation de la Justice et qu’on réclame la tête du coupable.

Mais qui sommes-nous pour juger et condamner? Qui sommes-nous pour remettre en cause les rouages de la justice, pour réclamer des lois à tout bout de champ? Qui sommes-nous pour oublier qu’une famille est en deuil et qu’elle a besoin de respect et de paix? 

coup de gueule

Publicités

33 commentaires

  1. Merci pour ce billet Kiara! Je suis bien d’accord. Je pleure la mort de cette institutrice, je ne cautionne bien évidement pas le geste meurtrier. Mais je ne peux pas la condamner, décider de son droit de vie ou de mort: parce que décider de la mort de quelqu’un c’est être soi meme un peu meurtrier…
    Mes pensées vont vers la famille et les proches de l’ institutrice, et vers ces petits qui ont assisté à la scène. Quant à la mère, elle répondra de ses actes devant les instances faites pour ca!

    1. Merci pour ton commentaire. 🙂
      On a la chance de vivre dans un pays où la justice est libre et indépendante. Qu’on la laisse travailler!
      Il faut penser aux victimes : les enfants de la classe, la famille de l’institutrice mais aussi celle de la meurtrière présumée.

    1. On court après le sensationnel, on se réjouit du malheur des autres pour vendre toujours plus. On se fiche de ceux qui souffrent, tant que ça fait de l’audience.

  2. Tu as raison , laissons la justice de notre pays travailler. Laissons une famille faire son deuil difficile et pensons à ces petits de maternelle qui ont vu la scène : puissent-ils un jour oublier ! Les journalistes ne parlent plus pour moi, je ne regarde plus la télé ! Bonne soirée bisous

    1. Merci Petitgris.
      Je pense malheureusement qu’ils n’oublieront jamais. Parce qu’on va le leur rabâcher toute leur vie! Je me souviens d’une jeune femme qui avait été otage quand elle était en maternelle (quand N. Sarkozy était maire de Neuilly) : elle avait dit qu’elle n’avait jamais pu oublier car les médias lui en reparlent sans cesse. Récemment, il y avait eu un fait divers dans le même genre dans une école et les journalistes sautaient sur les gamins pour les interviewer et leur demander de décrire ce qu’ils avaient vu et s’ils n’étaient pas traumatisés! Et certains parents acceptaient de laisser filmer leurs enfants, encore en état de choc! C’est de l’acharnement médiatique, prêt à tout pour avoir le scoop, au détriment de l’humain!

    1. Je ne regarde plus les infos à la télé depuis longtemps, mais je choisis mes sources d’information. Pourtant, même quand on ne cherche pas à lire les polémiques, ça nous saute aux yeux…

  3. J’ai de la chance de ne pas avoir les mêmes amis FB que toi alors et de ne regarder les commentaires des infos ou Twitter que sur des sujets légers pour mes nerfs. A part quelques professeurs comme toi qui êtes plus particulièrement touchés, personne n’en a parlé autour de moi et surtout personne n’a sorti les conneries habituelles que l’on lit dans les cas de meurtre, pédophilie ou de viol. Je suis juste triste pour les petites filles et le mari de la victime, pour les enfants de la meurtrière et pour les enfants qui ont assisté à une chose horrible qu’ils n’auraient pas dû avoir à affronter.
    Après parfois entre la qualité des médias et l’esprit critique des auditeurs, je me demande des fois si ce n’est pas l’oeuf et la poule…

    1. Je suis bien d’accord avec toi…
      Ce ne sont pas mes « amis » facebook, mais des « amis » d’amis ou des abonnés à des pages que je suis. Je ne connais pas ces personnes. Et heureusement parce que je crois qu’elles auraient été rapidement exclues de mes contacts et leurs commentaires effacés.
      A chaque fait divers, son lot de conneries habituelles. Personne ne pense à la famille de la meurtrière alors qu’elle va souffrir aussi. Tout le monde accuse, juge. Mais personne ne sait. On se croit à l’abris mais il n’en est rien, ça peut arriver à n’importe qui. Et j’ai envie de dire à ces personnes que ça pourrait arriver à leur frère, leur sœur, leur enfant… Est-ce que si ça se passait dans leur foyer ils demanderaient aussi la peine de mort? Est-ce qu’ils accepteraient que leur nom et leur adresse soient affichés dans les journaux, leurs photos étalées dans les journaux?

      1. Et bien souvent les gens lâchent leur venin et 2 jours après ils sont sur un autre sujet. Les gens ne sont plus conscients de la violence de ce qu’ils disent.
        Tout le monde est à cran (ou alors c’est mes hormones qui me font voir tout le monde comme ça 😕 )

  4. Encore une raison de plus de me réjouir d’avoir fermé mes comptes Facebook et Tweeter: c’est incontrôlable. Pour ce qui est de l’affaire en question j’ai comme toi pensé en premier lieu aux enfants qui ont été témoins de cette scène épouvantable et qui vont rester marqués à jamais. Je pense aussi à la petite fille de la meurtrière qui devra porter ce poids toute sa vie, elle est une victime au même titre que l’enseignante et sa famille. Je partage ton avis sur le manque de recul et d’esprit critique d’un trop grand nombre. Mais à leur décharge il faut dire que l’on n’apprend plus à l’école à analyser à froid et à penser par soi-même, d’ailleurs on n’enseigne la philo qu’en terminale désormais, à mon avis c’est un signe. La pensée est formatée, lissée et imposée par les médias que chacun peut commenter. Ainsi comme tu le dis chacun peut s’improviser juge, avocat, journaliste, psychiatre.
    Réagir à chaud est une tendance naturelle et humaine, mais la raison doit l’emporter sur la colère, malheureusement Internet permet le déchaînement de cette colère, et cela fait boule de neige. Je n’ai presque pas regardé les infos ce week-end et finalement je m’en réjouis, et surtout je n’ai cherché aucune info supplémentaire sur la « bible » internet, je laisse le commentaire aux journalistes et aux professionnels.

    1. Je n’ai plus suivi les infos après ça. Je ne les regarde pas à la télé et je ne suivais plus que sur les sites internet des quotidiens et à la radio. Là j’ai tout mis en pause.
      Au collège, en troisième, on travaille l’argumentation et on le fait jusqu’en 1ère puis la philo prend le relais. Mais je suis d’accord, ce n’est pas suffisant. L’an dernier, mes élèves de 1ère me ressortaient presque mot pour mot les propos de leurs parents. On essaie de travailler l’esprit critique mais il faut déjà qu’ils apprennent qu’ils ont le droit d’avoir leur propre opinion et que ce n’est pas grave si ce n’est pas la même que les autres! Par exemple, un gamin était ouvertement raciste, ses parents connus pour militer pour un parti en deux lettres d’extrême droite. Pourtant, une de ses amies était noire. Et quand on travaillait sur les Lumières, qu’on voyait l’esclavagisme, j’ai élargi à ce que les philosophes nous ont laissé comme combat : le racisme au 21ème siècle. Il ressortait les idioties de ses parents, sans analyse. Les autres léèves démontaient ses arguments. J’espère qu’il a compris l’intérêt de ce cours et que les débats avec les autres lui ont apporté. Même chose pour la peine de mort dans la même classe… j’espère que ce qu’on a vu leur est resté en mémoire et qu’ils vont être capables de voir plus loin que le bout de leur nez.
      Je crois que c’est aussi aux parents, dès l’enfance, d’ouvrir l’esprit de leurs enfants, mais malheureusement, si eux-mêmes n’en sont pas capables, ça va être difficile. Alors l’école doit prendre le relais, dès la petite enfance. Certaines classes proposent dès la maternelle de la philo pour les petits, je trouve ça super!

  5. Moi aussi j’ai de la chance, je n’ai pas eu ce genre de messages sur FB. Je suis d’accord avec toi, laissons la justice suivre son cours et respectons le deuil de la famille sans polémiques inutiles.

    1. J’espère que les familles, des deux « côtés » si je peux dire, pourront se protéger de toutes ces polémiques.

  6. Je suis tout à fait d’accord avec toi !!! Les gens confondent tout en plus, mélangent tout. Ils ne prennent pas le temps de réfléchir … et les médias en font de même. Le problème c’est que c’est pour tout, tout le temps.
    Et je trouve ça épouvantable pour les familles… Personne ne pense par ailleurs à l’enfant de la mère qui a tué

    1. Malheureusement, dans ce genre d’affaires, on fait dans le sensationnel immédiat, on ne prend pas de recul parce qu’on n’a pas le temps sinon le scoop va nous passer sous le nez… et tant pis pour les « dommages collatéraux ».
      Pauvre petite fille qui a vu sa propre mère assassiner son institutrice. J’espère qu’elle recevra toute l’aide dont elle va avoir besoin.

  7. Personnellement je comprend les personnes qui sont  » révoltées  » car je l’ai été aussi en apprenant que la femme ne serait pas jugée. Je trouve ça grave oui, qu’on puisse tuer quelqu’un et en réchapper aussi  » bien  », ça me dégoute. Mais les commentaires racistes ou blagueur qui cautionnent ce qui s’est passé sont à vomir.

    1. Si cette femme est réellement irresponsable de ses actes, je ne pense pas qu’elle s’en sorte bien.
      A vrai dire, quand j’ai entendu qu’elle ne serait probablement pas jugée, parce qu’elle souffrirait de troubles psychiatriques importants, je me suis dit que j’étais heureuse de ne pas être le psychiatre qui devrait faire son évaluation psychiatrique et qui devrait décider de son sort. C’est une très lourde responsabilité.

  8. C’est fou ces réactions! Comme toi, lorsque j’ai appris la nouvelle, j’ai pensé à l’institutrice et sa famille mais aussi et surtout aux élèves qui ont assisté à tout cela. Je ne jugerai pas la femme qui a commis cet acte, car je ne connais rien d’elle, par contre je compte sur la justice pour faire son travail… comme tu le dis si bien, nous ne sommes personne pour juger.

    1. Merci Lalydo.
      Une enquête est ouverte et il y aura une expertise psychiatrique. Le problème, dans ce genre d’affaire, c’est qu’on n’informe qu’au début, à chaud. Les suites de l’enquête et les résultats ne seront pas connus du public qui restera sur ses a priori et sur ses jugements rapides.

  9. je n’aurais pas écrit mieux, donc merci a toi d’avoir rédigé cet article.
    ca fait du bien de voir qu’on est pas seule a penser ainsi, surtout quand l’entourage te sort ce genre de propos/raccourcis/généralisation bien trop facile…

    1. Merci beaucoup.
      J’avais besoin de l’écrire parce que c’est toujours la même chose, à chaque affaire. Et il y en aura d’autres, c’est inévitable malheureusement. Mais les commentaires des gens qui croient tout savoir mieux que tout le monde, qui pensent connaître la loi et la psychiatrie, qui se sentent capables de juger et condamner, ça m’énerve. Et ce que je ne supporte pas, c’est qu’à chaque fois, il y a une récupération politique.

    1. J’espère que sa famille arrive à se protéger de tout ça. Je l’espère sincèrement. Les gens ne se rendent pas compte du mal qu’ils peuvent faire. C’est ignoble.
      Quelle horreur cette page et cette affiche!

  10. Tu sais, malheureusement, le net a de bons côtés pour les échanges d’information et de contacts, en revanche sur les commentaires de faits d’actualités, on ne peut éviter ces débordements. C’est classique !

  11. Enfin une réaction « normale », ça fait du bien de te lire si j’ose dire. J’ai évidemment entendu parler de ce drame, comme tout le monde et j’étais extrêmement peinée évidemment. Sauf que moi, je suis maso, je me suis abonnée à des comptes nauséabonds sur Twitter afin de « connaître » le visage de mon ennemi, je regrette désormais. J’ai lu des choses absolument terribles et scandaleuses, notamment sur le prénom de la mère… Ils s’en délectent et s’en réjouissent tout en clamant bien évidemment que c’est une horreur, mais on sent qu’ils sont contents car ce n’est pas une « Marie » ou une « Anne » qui a tué cette enseignante. D’ailleurs, ça rejoint quelque peu le lien FB que Karine a donné plus haut dans les commentaires (et encore cette page est soft comparée à ce que j’ai pu voir ailleurs…). Maintenant, j’espère seulement que la justice va faire son travail correctement et que les familles vont pouvoir faire leur deuil en paix…

  12. Personnellement sans citer spécifiquement cette institutrice et celle qui a eu ce geste dramatique, je suis dépitée par une certaine montée de violence, par des faits « divers » qui augmentent et dont on nous parle à la façon d’un torchon journaleux nauséabond.
    Je suis outrée que notre justice soit si « légère » parfois sur les suites à donner à ces histoires.
    Je suis choquée de voir que l’éducation est devenue du grand n’importe quoi laissant des enfants devenir des adultes irresponsables… des parents qui démissionnent …
    Je suis atterrée par cette société…
    Et au bout du compte, juste très triste pour cette femme disparue… alors que tout le monde prépare ses vacances, heureux de partir avec les siens, une femme est partie ailleurs en laissant derrière des personnes meurtries à tout jamais.
    Sans juger celle qui l’a tuée, je dirai juste qu’on ne peut laisser impuni ce geste, qu’on ne doit pas fermer les yeux sur ce type de violence en augmentation alarmante…

    Pour avoir un ami qui travaille en psychiatrie d’urgence, je sais quelle suite sera très probablement donnée et quelque part je trouve notre système vieillot et archaique… On ne peut pas tout excuser non plus, et rien, RIEN ne viendra alléger la peine de cette famille détruite …

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s