Breizhblogueuses·Bretagne·Les blogueurs et moi·Test et avis

Le jour où j’ai glissé sur l’eau avec les #Breizhblogueuses

Comme je vous l’annonçais mardi, j’ai passé une journée riche en découvertes, en émotions, en iode et en bonne humeur (et en calories aussi) le dimanche 1er juin avec mes copines #Breizhblogueuses.

J’avais rendez-vous à 7h45 avec Koalisa et Les lectures de Kik pour un départ de Rennes à 8h. Étonnamment, mon réveil, qui a sonné à la même heure que les autres jours de la semaine, n’a pas été insulté ce matin-là et en quelques secondes, j’étais levée.

Nous sommes arrivée un peu avant 9h à Baden et heureusement, car le GPS, ce gros fainéant, a décidé de nous laisser un peu avant le lieu de rendez-vous. Nous avons pris le temps de faire quelques photos puis nous sommes allées rejoindre la troupe qui nous attendait déjà.

Kik et Koalisa à la pointe de Toulvern
Kik et Koalisa à la pointe de Toulvern

Nous avions rendez-vous à 9h30 à la pointe de Toulvern, à Baden, pour prendre un café (ou un thé) d’accueil à la Cabane à huîtres, chez l’ostréiculteur Ivan Sélo (Au Rythme des Marées).

Comme chez les #Breizhblogueuses nous aimons beaucoup le dicton « Avant l’effort, le réconfort » (comment ça, c’est pas tout à fait ça?), ce fut avec beaucoup de plaisir que nous avons dégusté de délicieux petits gâteaux offerts par la Biscuiterie des Vénètes avec notre thé Barrony’s.

Breizhblogueuses - Baden - Golfe du Morbihan 2
Après cette savoureuse « mise en bouche », nous avons fait deux groupes en vue de l’activité suivante, proposée par Pierre de Nautik Experience

02 Baden Nautik Experience Kiara

Nous avions le choix entre le Stand-up Paddle ou la Pirogue Hawaïenne. Étonnamment (pour ceux qui me connaissent personnellement et qui savent que je suis une grande sportive), je n’ai pas choisi la Pirogue, mais la planche… Je suis donc allée enfiler une superbe combinaison en néoprène bleue.

Crédit Photo : Le Cercle des Livres
Crédit Photo : Le Cercle des Livres

Une fois changée, j’ai retrouvé les autres Schtroumpfs, Lalydo, Lucas de Fans de Bretagne, Chris de Cuisine de tous les joursLecture de KikFemin’elles et Lady Breizh. Nous avons écouté Pierre nous présenter le Stand-up Paddle et je me suis soudain demandé ce que je fichais là. J’ai regretté de ne pas avoir embrassé ma Bichette avant de partir, de ne pas lui avoir laissé de lettre pour lui dire combien sa maman l’aimait…

Comme les copines ne se dégonflaient pas (même si certaines étaient dans le même état que moi), j’ai fait celle qui n’avait même pas peur et j’ai pris mon courage à deux mains. Enfin, j’ai pris mon courage, parce que les mains étaient déjà prises en fait… par la pagaie en carbone (c’est super léger) et la planche (qui, selon Pierre est aussi très légère… on n’a pas la même notion de la légèreté je crois). Et je me suis dirigée, avec les autres courageux Schtroumpfs vers l’eau (qui était un peu froide).

Pierre nous a donné à nouveau quelques consignes et nous nous sommes lancés. D’abord à genoux sur la planche… oui,  gauche, coincée dans les algues, c’est moi…

Crédit Photo : Laetitia CRT
Crédit Photo : Laetitia CRT

Puis il a fallu essayer de se mettre debout. Allez-y, moquez-vous, j’étais ridicule! Les filles ont bien ri de moi! Je crois que je suis celle qui a passé le plus de temps les fesses en l’air. Pas facile de trouver l’équilibre sur la planche!

Crédit Photo : Laetitia CRT
Crédit Photo : Laetitia CRT

Ensuite, j’ai essayé de m’élancer pour réaliser un petit parcours. Notre mission : rejoindre un bateau, en faire le tour et revenir. Facile à dire… Déjà, je me suis engluée dans les algues, ensuite, je n’arrivais pas à tourner! Et Fémin’elles qui me rentrait dedans…

Personne n’est tombé à l’eau, au grand désespoir de nos observatrices KoalisaDe découvertes en découvertesLe Cercle des LivresA la mère si et Madame Ordinaire, accompagnées de Pierre et de Mélanie, d’Escapade en Terre Iodée, qui avaient choisi la Pirogue Hawaienne.

Crédit Photo :
Crédit Photo : Laetitia CRT

J’ai terminé tant bien que mal le petit parcours, sans tomber à l’eau. Après quelques minutes pour souffler, nous sommes partis pour une vraie balade dans le Golfe. Comme j’étais moins crispée, et qu’il y avait moins d’obstacles, ça m’a paru beaucoup plus facile que le petit entrainement. C’était sans compter sur une difficulté supplémentaire : la présence de bateaux… qui naviguaient et faisaient des vagues! La première fois, la panique m’a envahie, je me suis mise à genoux, ai serré la pagaie entre mes mains et ai attendu que ça passe en disant : « Non… non… oh put*ain non! Non… non, oh put*ain non! Non, non, non… » La deuxième fois, j’ai super bien géré. J’ai suivi les conseils de Pierre : j’ai affronté la vague! J’ai mis ma planche perpendiculairement à la vague et j’ai pagayé pour prendre de la vitesse. Super concentrée, je ne suis pas tombée!

Nous avons débarqué sur une île et Mélanie, d’Escapade en Terre Iodée nous a raconté l’histoire du Golfe du Morbihan qui s’est formé suite à l’arrivée de fées…

Crédit photo :
Crédit photo : Laetitia CRT

Chassées de la forêt de Brocéliande, les fées versèrent tant de larmes que l’eau monta, formant le golfe. Elles y jetèrent les couronnes de fleurs qu’elles avaient fabriquées : c’est ainsi que furent créées les grandes îles. Les pétales tombés des couronnes, formèrent les plus petites… Trois de ces couronnes furent emportées vers l’Océan, elles y créèrent Hoêdic, Houat, et la plus grande, Belle-Ile-en-Mer. Une bien belle légende à laquelle j’ajoute quelques précisions un peu moins poétiques… Le Golfe du Morbihan (Mor bihan, signifie « petite mer ») est une mer intérieure d’une surface de 12 000 hectares, longue de 20 km et large de 15 km. Il s’ouvre sur la baie de Quiberon, partie occidentale de Mor Braz, par un étroit passage entre les communes de Locmariaquer et Port-Navalo.

Le golfe est composé de nombreuses îles : 42 à marée haute et 365 à marée basse. L’Île aux Moines et l’Île d’Arz sont des communes, les autres sont privées et seul l’accès à la plage est autorisé. Une île est à vendre, si vous voulez vous cotiser pour offrir aux #Breizhblogueuses un petit coin de paradis…

Grâce à son climat exceptionnel, le golfe bénéficie d’un écosystème varié dont nous a parlé Mélanie toute la journée (et dont je vous parlerai très bientôt).

Après cette petite pause iodée, nous avons repris les planches et les pagaies et nous sommes rentrés tranquillement.

Crédit photo : Les lectures de Kik
Crédit photo : Les lectures de Kik
Crédit photo : Les lectures de Kik
Crédit photo : Les lectures de Kik

J’ai vraiment apprécié le retour. Je me sentais tellement bien sur ma planche que j’étais moins attentive et que j’ai failli tomber à plusieurs reprises. A la fin de la balade, j’étais heureuse de l’avoir fait! Je ne m’en sentais pas capable le matin, mais j’étais prête à recommencer dès le midi!

Le lendemain, j’en parlais à mes collègues au lycée et je leur ai tellement donné envie d’en faire qu’ils ont tous photocopié le dépliant. Par contre, comme il faut se tenir debout avec les jambes un peu fléchies pour garder l’équilibre sur la planche, j’avais des courbatures au-dessus des genoux et en haut des mollets le lundi. Comme le lycée est un labyrinthe d’escaliers, j’avais toutes les peines du monde à descendre les étages le lendemain matin…

Merci beaucoup à Pierre d’avoir cru en nous (honnêtement il était bien le seul, le matin), ainsi que pour sa patience et sa gentillesse.

*

Si vous souhaitez vous initier, n’hésitez pas vous aussi à contacter Pierre pour tester le stand-up paddle ou la pirogue hawaïenne. Les tarifs (28€ pour une balade encadrée de 2h en stand up paddle – jusqu’à 15 personnes – à 100 € pour 1/2 journée de cours particuliers) sont accessibles. Pour les plus avertis, Pierre propose aussi du Stand-Up Paddle sur la Côte Sauvage de Quiberon. Mais je pense qu’avant d’affronter les vagues et de surfer, il me faudra encore quelques séances de paddle.

Site Web : www.nautik-experience.fr

Page Facebook : Facebook.com/pages/Nautik-Experience

*

A très vite pour la suite de cette journée dans le Golfe du Morbihan avec les #Breizhblogueuses.

*

Publicités

30 réflexions au sujet de « Le jour où j’ai glissé sur l’eau avec les #Breizhblogueuses »

  1. bravo, tu t’en es super bien sortie, heu moi surement pas, vu l’équilibre que j’avais avec la planche à voile!!!

    1. C’est pas comme la planche à voile, là tu n’as rien qui t’emporte en avant, tu ne compte que sur ton corps et je trouve ça plus facile!

          1. C’était ma plus grande crainte (pas d’être mouillée, hein… de tomber à l’eau). Mais j’ai trop bien géré! 😉

          2. Quand t’es sportif, ça doit glisser tout seul… mais quand tu es comme moi, non, ça ne l’est pas!
            Je mettrai les billets des autres blogueuses en lien dans un dernier billet, tu pourras aller y lire leurs sensations.

  2. Bravo pour cette prouesse ! Moi je n’aurais peut-être pas osé me mettre les fesses en l’air , j’aurais fait tout le parcours à genoux 😀 Une très belle journée pour toi ! 🙂 Bon week end Bisous

    1. Le but ce n’est pas de rester fesses en l’air… et pourtant j’ai passé pas mal de temps dans cette position! 😦 J’étais pas très douée quand même…
      Belle semaine, bisous.

  3. Je n’y croyais pas trop non plus, je me suis dit que j’allais passer mon temps dans l’eau… et non! Du coup, j’ai très envie de recommencer tellement j’ai aimé ça!!!

    1. Moi aussi j’ai bien envie de recommencer! Je vais essayer de motiver le Conquérant (ou alors on y retournera entre filles)!

    1. Je crois qu’au début, on était les moins douées toutes les deux… on cognait dans toutes les planches! Mais par la suite, on a vraiment profité! C’était très sympa!

  4. Vous avez géré, les filles ! Mais c’est vrai, on attendait un tout petit peu que quelqu’un tombe à l’eau…Vous êtes trop douées, voilà!

    1. Merci Koalisa! On avait bien compris que vous espériez une chute! Honnêtement, j’ai cru tomber plus d’une fois et je n’en reviens pas d’avoir réussi à garder (à peu près) l’équilibre.

    1. Tu pourras le faire : si j’y suis arrivée, n’importe qui peut le faire aussi! Et ça vaut le coup!

    1. Pour ta prochaine visite en Bretagne, renseigne-toi, il y en a un peu partout sur les côtes… Enfin, peut-être pas à ta prochaine visite… 😉

  5. Ah tu vois c’est ce genre de billet qui me fait presque regretter de ne pas revenir sur ma décision de ne pas franchir la barrière réel/virtuel
    (Presque) 🙂

    1. Peut-être que les suivants te feront encore plus regretter 😉
      Mais oui, pour ça je suis contente d’avoir franchi la barrière (même si on doit toutes flouter nos visages et que ça prend du temps).

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s