Si tu lis cette lettre, SNCF, c’est que…

Chère Société Nationale des Chemins de Fer,

J’ai recommencé à travailler depuis quelques semaines, après mon congé parental. Depuis, je monte chaque jour dans un de tes wagons pour me rendre à l’opposé du département. Ce n’est pas la première fois que je m’abonne à tes services. Une année, j’ai fait Angers-Cholet tous les jours. J’étais célibataire, sans enfant. Les retards, les travaux, les grèves, les pannes, c’était fréquent, pénible, mais pas insurmontable.

Depuis presque 4 semaines de voyages quotidiens, je me rends compte que je n’en peux plus. Je crois que j’ai eu ma dose de SNCF.

1622864_438274542973140_1149497857_n

Bien sûr, en 1h de trajet (45 minutes si on ne fait qu’un arrêt, 1h15 si on les fait tous, 2h lorsqu’il y a des travaux sur la voie), j’ai le temps de lire. J’apprécie ce moment de calme et de solitude, avant ou après ma journée. Ce que j’aime moins, voire pas du tout, c’est de galérer pour aller travailler.

Vois-tu, chère SNCF, je crois qu’en à peine 4 semaines, tu m’as tout fait. Le retard dû à des travaux sur la voie, à une défaillance du train ou un problème technique (une fois c’était un aiguillage qui était bloqué, la deuxième, un passage à niveau qui ne se baissait plus), le train remplacé par un car à la dernière minute, l’accident de personne ou d’animal (bon, là tu n’y es pour rien, c’est juste pas de chance. Par contre l’absence d’infos, tu pourrais faire un effort) et maintenant la grève ! Tout ça en trois semaines ! Tu comprends bien que je ne le supporterai pas une année de plus. Alors cet été, c’est décidé, on déménage, on quitte notre grande ville pour une plus petite, pour ne plus avoir à subir des voyages interminables et parfois semés d’embûches.

Chère SNCF, c’est avec beaucoup de joie que je t’annonce que je ne renouvellerai pas mon abonnement de train l’année prochaine.

Pendant que j’y suis, tu devrais changer ton slogan : « à nous de vous faire préférer le train ». Parce que tu as plutôt fait tout le contraire. Avant, j’aimais prendre le train. J’appréciais mes voyages en ta compagnie. Désormais, je soupire intérieurement quand je sais que je devrai utiliser tes services.

Chère SNCF, ne fais pas la tête, d’autres personnes prendront des abonnements. Parce qu’elles n’auront pas le choix. A moins que, comme mes collègues, elles ne finissent pas préférer le covoiturage (« A nous de vous faire préférer la voiture! »).

J’imagine bien que tu es peiné par cette annonce. Alors laisse-moi te remonter le moral avec les bonnes petites blagues de tes employés. Ne me remercie pas, c’est cadeau.

Vendredi, un usager a demandé à un agent les prochains horaires de sa ligne. Un seul train. Quelques heures à attendre. En colère, il s’avance vers un groupe de cheminots grévistes et il ose se plaindre qu’à cause de la grève, il passe son temps à la SNCF et que c’est pas une vie, qu’il en a assez de devoir supporter les grèves et que (en fait j’ai pas tout entendu, mais il était trèèèèès énervé). Un homme lui répond : « Mais enfin, Monsieur, calmez-vous! C’est pour vous aussi que nous faisons la grève, pour les voyageurs! » J’ai bien cru que le pauvre voyageur allait s’étouffer. Il s’est exclamé : « Non mais c’est une blague! Vous vous foutez de moi? » Et il est parti en riant. Jaune. Mais fort.

Lundi, une jolie quadra, en tailleur, portant une petite mallette noire s’est avancée vers un de tes agents avec un gilet rouge. Ceux qui sont censés expliquer aux voyageurs que non, ils n’auront pas leur train, mais qu’eux n’y sont pour rien. J’attends sagement derrière la ligne et entend une partie de leur conversation. Elle explique à son interlocuteur que cette grève, ça commence à bien faire, qu’elle galère pour faire son métier, qu’elle rate des rendez-vous importants, etc. Ce à quoi, le pauvre monsieur répond qu’il est désolé… Et là, un homme (édit du 19/06 : mon collègue m’a dit que ce n’était pas le gilet rouge qui avait répondu ça mais un homme dans un groupe à côté), lui sort : « Mais vous n’avez qu’à poser des RTT! » La dame, se redressant brutalement, le regarde comme un gamin qui a dit une énormité et lui sort, sur un ton de maman qui réprimande son enfant: « Mais les RTT, ça n’existe pas, dans mon métier, monsieur! » L’homme est resté coi.

Hier, je discutais avec un collègue en attendant le train. Je lui confiais que c’était épuisant de se lever à 5h pour commencer les surveillances du bac à 8h (enfin, 7h45) et de ne pas rentrer chez moi avant 21h quand les épreuves terminent à 18h. Et là, un jeune agent en gilet rouge, pas plus beaucoup âgé que nos bacheliers, nous sort naïvement : « Et vous pouvez pas rester sur place? » Ah ben oui, tiens, quelle bonne idée. On va installer des lits de camps dans le lycée!

Alors, ça t’a remonté un peu le moral? Ah, non, pardon, tu te rends compte que tes agents ne réfléchissent pas avant de parler. Oh, ne t’inquiète pas, j’ai l’habitude, je travaille dans un lycée…

Pour conclure, chère SNCF, sache que tu ne vas pas me manquer. Bien sûr, je prendrai encore parfois le train, de temps en temps. Mais les journées métro-train-boulot-dodo agrémentées de pannes, retards, travaux et grèves ne vont pas du tout me manquer! J’ai presque envie de chanter « Libérée, délivrée! »

Si avec Hassan Cehef, c’est possible, avec la SNCF, c’est plus possible. Si tu lis cette lettre, SNCF, c’est que toi et moi, c’est fini. Je te quitte.

Publicités

73 commentaires

  1. Bien dit et on connait ça ici aussi. Depuis 4 ans mon mari fait AMIENS PARIS tous les jours et se rajoute à ça comme cette semaine des déplacements dans l’ouest, (bretagne, poitou charentes….) comme toi la SNCF il en peut plus et là avec les grèves, départ el matin à 6h15 et retour à 21h45.

    Bonne nouvelle pour lui aussi il arrête de bosser en aout et fini le train, il veut plus en entendre parler non plus.

    Courage ma belle et chouette alors l’an prochain plus de train!!!

  2. J’adore, qu’est ce que j’aimerais pouvoir écrire cette lettre un jour franchement, l’autre soir ils bloquaient le passage du métro a la gare nous forçant a sortir pour rentrer par l’entrée principale, un des grévistes m’a alpaguée, heureusement pour lui que je me suis pas arrêtée pour écouter ses conneries car je l’aurais jeté en l’air ^^

    1. J’ai pris le train enceinte de 8 mois. J’avais une énorme valise et un gros sac. C’était en pleine chaleur (en juillet). Personne ne m’a aidée, ni les voyageurs ni le personnel de la SNCF. Personne ne m’a laissée passer, j’aurais pu accoucher sur le quai, je crois que personne n’aurait réagi!
      J’ai aussi pris le train avec Bichette quand elle était encore un petit bébé. Une vraie galère. Poussette + valise + gros sac, personne ne m’a aidée. Pire, on m’a bousculée.
      Je crois qu’on est dans une société tellement individualiste qu’on ne se rend même plus compte que des humains ont besoin d’aide.

      Gros bisous à vous 4.

      1. Encore faudrait t’il qu’il reste des cheminots la ou vous êtes passer… Et il y a bien pire, prenez les gens en chaises roulantes… La loi dit que toutes établissement ce doit de pouvoir les accueillir. la SNCF n’ayant pas fait les travaux, ce doit de mettre un agent pour ces déplacements… Oui mais y a trop peu plus d’agent, donc il sont envoyer a des km de la ou il veulent allez… Tous sa pour dire que quand on parle d’un sujet, il faut le comprendre… les RTT il n’y en a pas a la SNCF (oui sa vous choque surement mais c’est vrai… il en existe juste sur la toile, comme bien d’autres ânerie que l’on peut lire)

        1. Je n’ai fait que transcrire la parole d’un homme. Ce sont ses propos sur les RTT. Pas les miens.

          Quant à mes mésaventures, je ne parle pas que du personnel présent, je parle aussi des autres usagers! Ma mère m’a appris à aider les autres, notamment les personnes âgées ou les femmes enceintes, celles avec de jeunes enfants. Je crois que malheureusement la politesse se perd dans notre société.

          Je parle d’un sujet que je comprends : le ras-le-bol des usagers. C’est tout. Je ne parle pas dans ce billet du pourquoi de la grève ni des tenants et des aboutissants. Parce que comme vous le dites, et je suis d’accord avec vous, ça me dépasse. Je ne parle pas de ce que je ne connais pas! Je ne donne donc ici que le ressenti de certains usagers.
          Mais j’ai essayé de comprendre et honnêtement, entre ce qu’on entend dans les journaux, ce que les grévistes disent, on n’y comprend rien!

        1. Pas que dans les grandes villes malheureusement, c’est un peu partout pareil maintenant…
          Bises la famille ‘th67! 😉

          1. Un peu d’amour, ça fait du bien. Bichette vous envoie des bisous baveux… 😉
            Ca ne me dit pas ce que je vais porter demain 😉

          2. De rien!
            La cruelle question de celle qui a beaucoup de linge à laver, plier, repasser…

  3. De toutes façons, c’est dans ton intérêt de ne pas avoir 1h de trajet par jour, que le trajet se déroule bien ou mal… Moi qui en ait un peu plus d’une heure, avec un enfant cette heure me semblera une terrible perte de temps :/

    1. J’appréciais cette heure de trajet pour pouvoir lire ou corriger des copies, travailler un peu. Le matin souvent je me plongeait dans mes cours, pour avoir la mémoire fraîche en arrivant au travail. Mais maintenant je trouve ça plus fatigant que pratique.
      Et puis effectivement, avec un enfant en bas âge ce sera mieux de vivre près du travail. Moins de frais de garde, moins de temps loin d’elle…

      1. J’aime aussi ce moment de coupure, cette pause. Mais elle me prend bien 13h par semaine, c’est trop. Le jour où j’aurais un bébé j’espère vraiment pas avoir encore ce temps !

        1. C’est aussi pour ça qu’on déménage. Je ne veux plus perdre de temps dans les transports! Priorité à ma fille!

  4. Oh que je te comprends ! Après des années de désamour grandissant j’ai eu la dose de trop quand je suis rentrée en France et que mes places, réservées depuis deux mois, étaient dans un train supprimé et qu’ils ne pouvaient rien faire…sinon me conseiller de voyager debout ( 5h 1/2 !) dans celui qui éventuellement partirait dans la soirée ! Alors les subir quotidiennement je ne tiendrais pas ! Ils l’avaient annoncé :  » A la SNCF TOUT est possible  » dommage que ce soit souvent le pire ! Courage Bisous.

  5. Tous les utilisateurs mécontents, et il y en a pléthore, devraient envoyer un courrier similaire à la SNCF.
    Peut-être que cela les ferait réagir.
    En attendant prends ton mal en patience, bientôt les congés scolaires, tu vas pouvoir souffler et te reposer un peu.

    1. Si je peut me permettre, la SNCF comme les politiciens qui ont créer ce mal être, ce moque éperdument de vos ressentis, seule votre argent compte 😉 les cheminots eux essaye de lutter tels David contre Goliath, sauf que David ne ce faisait pas en plus cracher dessus par ces frères et sœurs…

  6. J’ai moi aussi dut supporter les retards/grèves/annulation de trains/petite blague des contrôleurs/ non-renseignement des agents et ceci pendant une année entière à fréquence toutes les 2-3 semaines environ. Depuis je prends le covoiturage parce qu’à force on perd patience et que c’est dernière n’est pas un crédit illimité. ^^

  7. Mon père a pris le train pendant 20 ans pour se rendre au boulot et je dois dire qu’il a eu des moments de grosse colère avec les grèves, retards à répétition et tout le tintouin. ON dit que c’est moins stressant le train. Oui, mais quand ça se passe à peu près bien, sinon eh bien on consulte sa montre toutes les deux xseoncndes et on pris pour ne pas arriver en retard, c’est dur dur.
    En tout cas bon déménagement à vous ! Bises à la petite famille !

  8. Bien dit! Je suis contente de ne pas avoir à faire avec la SNCF, je ne supporte pas cette façon de prendre en otage les usagers. Pareil avec d’autres transports qui me valent une annulation de voyage… Grrrr…
    Un petit coup de privatisation, cela leur ferait le plus grand bien…

    1. Je suis a 100% d’accord avec toi, marre de voir des gens faire gréve seul combat possible légale pour eux , ouvrons les revendications comme le ferais d’autres personnes par du terrorisme, exemple ont fait pété une bombes chez ceux qui ce plaigne contre la gréve, il ne seront plus la pour ce plaindre au moins. Et leurs familles seront surement bien mieux disposé a ne pas ce plaindre non plus. Soyons pas si crédule…

  9. Je change de sujet… (parce que je soutiens cette grève – mais très probablement car je ne prends pas les transports en fait)…
    Hier matin en arrivant à l’école 1mn en retard, j’entre dans ma classe où se trouve déjà une de mes TPS et mon atsem. La petite fille me regarde super étonnée en me disant : « Mais…. T’étais pa’tie maicresse ? »….
    Eh bien oui, pour mes élèves je vis dans ma classe H24 !

  10. Hello,

    Désolée, j’ai bien rigolé, je suis sortie de cette galère il y a 5 ans, avant que ça ne dégénère vraiment sur la ligne que j’utilisais.
    Mais coté com, ils sont vraimen pourris, mais aussi j’aimerai bien des RTT !!!
    😉

    Isa

  11. Ah la joie des voyages quotidiens en train…
    Les « petites phrases » m’ont quand même bien fait sourire…. Allez, moi je suis tombée sur un gilet rouge compréhensif jeudi dernier qui, alors que je lui demandais si la grève était reconduite le lendemain, m’a répondu « malheureusement… et sans doute encore jusqu’en début de semaine prochaine »…

  12. J’adoooooooooooooore ! Personnellement j’ai la chance de bosser à côté de chez moi donc pas de transport et crois-moi ça ne me donne pas envie de m’éloigner. Tant pis c’est appart en proche banlieue mais confort assuré de ce côté là.
    Bon courage

  13. @kiarapapillon: Je me doit de vous cultiver un peu quand même. Les gilet rouge, sont des emploies souvent pris en interime. Il s’agit de personne sans expérience et sans formation.Il n’ont pas le statut SNCF, ne sont donc bien sur pas cheminot. Il en reste peut de cheminot dans les gare. Quand a cette phrase que vous cité « C’est pour vous aussi que nous faisons la grève » Déja si cette personne es a son poste, il n’es donc pas en gréve…Comme vous l’avez dit vous même avant vous aimiez la SNCF, avant car il y avait des cheminots, passionné par leurs métier, il y avait des agents qui réparaient les trains, les voies et tous ce passaient pour qu’il n’y es pas d’incident. Oui mais voila, le capitalisme a frapper, l’entreprise a subit énormément de remaniement, des sociétés anonyme surement très amis des politiciens ou journalistes ce sont vu prendre des marchés FRET par exemple, et gagner plein d’argent sur le dos de cette entreprise SNCF qui elle c’est vu gagnez que le deficit… Et ce déficit qui le paye, les usagés. Si je vous expliquai comment la SNCF a eu c’est dettes, vous aussi, vous auriez peur de voir que ce monde et pourris, mais les cheminot essaie de ce battre pour le rendre meilleurs, et n’en déplaisent au inculte moutons.

    1. Je pense que le gilet rouge qui disait que c’est pour nous qu’ils font la grève soutenait ses collègues, même sans la faire. Je n’ai jamais fait la grève pour diverses raisons, mais je soutenais quand même mes collègues quand ils la faisaient.
      Je comprends les arguments des deux parties. Que ce soit le gilet rouge ou l’homme qui hurlait sa colère. En fait c’est sa réaction que je voulais rendre ici, ça m’a fait sourire. Il n’empêche que ça m’a fait penser à une autre situation : quand les profs font grève, c’est pour le bien des gamins (par exemple pour un rythme scolaire adapté ou pour des classes moins chargées). Pourtant, ça énerve les parents qui ne se rendent pas compte qu’ils se mobilisent pour leurs enfants. Ce sont les mêmes arguments et les mêmes réactions. C’est humain.

      Moi aussi j’aime mon travail, moi aussi je me bats pour pouvoir l’exercer dans de bonnes conditions. Mais me lever à 5h pour prendre le train à 6h et ne pas rentrer avant 21h le soir, ne pas voir mon bébé, être épuisée, c’est dur. Je comprends qu’on se batte pour son emploi, mais ça fait déjà plus d’une semaine, ça en fera bientôt 2. Les gens sont fatigués. Et c’est ce ras-le-bol que j’ai essayé d’exprimer dans ce billet.

      1. Le raz le bol, les cheminots l’on aussi. Cela fait plus de 70ans qu’ils essaient en vain de ce faire écouter, comprendre. Pour bretigny (l’accident de train) un syndicat avait 2jours avant fait une DCI (Demande de concertation immédiate) avec menace de grève si l’entretien de ces voies et de bien d’autres, ne soit remis en bonne éduforme. Mais vous n’avez jamais entendus parler de cette grève car il y en a plein qui tombe a l’eau dans le but de ne pas contrarier ce pauvre citoyen pris en otage. Oui mais ce citoyen la, il a pas été contrarié, il en es mort. Et mon cher collègue de SUD Rail, aujourd’hui regrette de ne pas avoir fait cette grève qui aurait sauvé ce citoyen, même si celui-ci lui cracherait au visage pour l’avoir contrarié à faire grève.
        Les médiats sont avant tous les premiers responsables de ce manque d’information, et désinforme sur les vrais raisons. Si il donnait les vrais raisons, le peuple entier ferais la révolution main dans la main avec les cheminots.

        1. Je ne suis pas collègue avec le boucher ou le boulanger, même si j’ai de l’adoration pour tous leurs métier, les gilets rouges sont des intérimaires pour la plupart, il ne sont pas non plus nos « collégues » sans dénigrement de ma part pour leurs dure tache.

          1. Ils travaillent à la SNCF, ce sont donc des « collègues » (au sens large). Les femmes de ménage qui bossent au lycée ne font pas le même métier que moi mais ce sont aussi des « collègues ».
            Enfin, heureusement que ces gilets rouges sont là pour calmer certains voyageurs et pour nous aider, sinon ce serait encore plus la pagaille.

        2. Concernant les médias, je suis bien d’accord, ils ne sont pas souvent objectifs. Ça vaut aussi pour les grèves des profs. On passe pour de grosses feignasses privilégiées mais ils ne connaissent rien à la réalité du métier. Pire, quand ils font un reportage censé montrer cette réalité, tout est déformé et ça n’a plus de sens.
          Malheureusement les chaines d’infos en continue font plus de mal que de bien et contribuent à monter les gens les uns contre les autres.

          Autre chose : se faire « agresser » par des cheminots en colère ne donne pas très envie de les écouter alors que certains usagers ne demandent qu’à comprendre les raisons de cette grèves. Certains grévistes (ça vaut pour tous les métiers) nuisent à leur propre mouvement.

          1. se faire « agresser » par des cheminots en colère ne donne pas très envie de les écouter. Euh, je t’invite a allez sur Google, D’écrire par exemple « gréve SNCF » de lire tous les commentaire, de voir leurs réactions, même sur ce blog. Les gens ce foutent éperdument du pourquoi les cheminots font gréve, il ne sont la que pour déverser leurs haines afin de ce sentir mieux. Cela fait 15ans que je suis cheminot, et avant cela j’était cuisto. Lorsqu’un client était pas satisfait, je disait a la serveuse que ce cheminot ferais mieux de bosser plutôt que de venir m’ennuyer. le mec n’était surement pas cheminot, mais je trouvais cette phrase bien plus simple. Aujourd’hui je suis cheminot, et j’entend cette haine a longueur de journée, partout ou je passe il y a des incultes qui pense tous savoir sur nous, sous pretexte d’avoir écouter TF1. Donc la haine, conduit a la haine, et a force de nous parler de nos avantages ou de notre oh grand puissance de tous les temps sans jamais être réel, a force de sentir cette haine permanente, je comprend mes collègues cheminot qu’il puissent la redistribué. Mais bien sur il y en a qui réfléchissent, essaie de voir la réalité, et finissent par nous soutenir car il comprennent que ce n’est pas en tapant sur plus faible, que l’on sera plus fort.

          2. Il ne travail pas a la SNCF, la SNCF c’est les agents. le trains n’es pas a eu, les bâtiments ne sont pas a eu, rien n’es a la SNCF, mais a RFF. Si une société (exemple le nettoyage) fait venir des gens en gilet rouge pour que pendant 3j il explique au enfants a quoi sert de faire le ménage) il sont pour toi des collègues? le facteurs qui viens dans l’école pour te livré le courrier, il es dans le même bâtiments et travail en continue, il es aussi ton collègue? le plombier ect ect… Ce n’est pas dutout la même chose. Effectivement il ont été mis en place pour cette gréve, mais demain, il seront garagiste, ou plombier ect. comme disait un grand philosophe, l’habit ne fait pas le moine. A la SNCF, vous penser voir des cheminot, alors que bien souvent ce ne sont pas des cheminots.

          3. J’ai bien fait une erreur, j’ai demandé aux collègues qui étaient avec moi et ce n’étaient pas des gilets rouges mais des personnels en grève. Je modifie donc cette partie de mon billet.

  14. Je vais faire un autre récit de ce que les agents SNCF (les vrai cette fois) peuvent entendre, car beaucoup ne font pas grève, sa coûte chère (1mois de grève = 2mois de salaire en moins)
    => une dame au guichet : bande de faignant, vous faite rien de l’année, et quand vous êtes en grève, plus rien ne fonctionne.
    Cette phrase je les entendus, et j’ai demander a cette dame si elle comprenais sa propres phrase, je lui es donc dit si cette dame et au guichet, c’est qu’elle n’est pas en grève.
    Si les cheminots sont en grève et que c’est le chantier, c’est que quand ils ne le sont pas en grève, ils bossent… Cette dame ma regarder comme si j’était un extraterrestre qui lui fasse prendre conscience qu’elle n’est pas toutes seule dans ce monde…

  15. Vivement la fin du monopole que ça change un peu la donne ! Franchement je suis à fond pour les services publics mais quand ils usent et abusent de leur monopole comme ça, c’est juste une honte !

    1. Tu es donc surement a fond avec EDF (il sont plus public et tu paye plus chère la facture) le monopole, je boss a FRET SNCF, tu veux une info croustillante, tous les projets rentable sont passer dans le privé ou dans les camions. Le triage ou je bossai avant a fermer, 17 millions de camion en plus sur les routes. Vive le monopole des patrons de la SNCF ou politicien, ils gagnent plein d’argent pendant que les gens disent n’importe quoi contre les cheminot sous prétexte qu’il ne veulent pas mourir sans ce taire.

  16. ça fait bien des années que je ne prends plus le train au profit du covoiturage et à voir toute les galères que les usagers rencontrent, j’en suis ravie! Tu as bien raison de les quitter!

  17. J’ai le luxe ultime d’avoir une carte de transports gratuits pour toute la région parisienne.. Fournie par mon employeur..
    Je ne m’en sers pas.. Tous les jours je prends ma voiture, je passe 1 à 2h dans les bouchons pour aller bosser.. Ça me coûte 120€ d’essence par mois, plus les coûts d’entretien de la voiture (20 000 kms par an), ni les pv de stationnement occasionnels (huhuhu!).. En plus je roule en diesel (la pollution, toussa)
    Mais je préfère ça, ou plutôt je n’ai pas le choix, si je veux ne serait-ce qu’ARRIVER au boulot (et accessoirement rentrer chez moi le soir..)

    Et sinon, je propose que l’ensemble des usagers de la SNCF se cotisent pour offrir des Bescherelles au cheminots.. Hein?
    Non parce que là on comprends aisément pourquoi la problématique des examens du baccalauréat les a laissés indifférents hein!

  18. Arnaud,
    Je suis cuisinier. Depuis presque 20 ans. Quand un client n’est pas satisfait, je l’écoute et j’essaie de comprendre pourquoi il n’est pas content. C’est la moindre des choses : c’est le client, c’est lui qui paie. Si je l’envoie chier, comme vous le faisiez, je perds un client et ma réputation en prend un coup (le bouche à oreille va très vite). Il ira manger ailleurs, ce ne sont pas les restaurants qui manquent.
    A la SNCF, si vous envoyez chier le client (car soyons honnêtes, ce ne sont pas des usagers mais des clients), il n’aura pas d’autre société de chemins de fer vers qui se tourner. Au mieux il prendra sa voiture ou fera du covoiturage. Le souci c’est que vous êtes seuls sur le marché. Pas de concurrence. Donc vous vous permettez de faire ce que vous voulez. Les clients n’ont pas leur mot à dire. La preuve avec cette grève qui s’éternise.
    Votre réaction, vos propos, votre ‘haine », vous le dites vous-mêmes, entretiennent la haine des français à l’égard de la SNCF. Quand on ne prendra plus les gens pour des cons ou des pigeons, leur regard changera. Si vous les traitez comme cela, ne soyez pas étonnés qu’ils vous traitent de la même manière. Si on veut être considéré il faut d’abord considérer les autres. Le mépris n’engendre que le mépris, la haine, que la haine. Si vous voulez qu’on change de regard sur votre métier, c’est à vous de faire en sorte de changer les choses.

  19. Cher monsieur Arnaud de la sncf,

    Je pense que vous ne cernez pas vraiment le soucis. Vous êtes un service public, et par conséquent vous avez des clients. Clients qui subissent votre monopole puisque peu ont des solutions de replis quand vous faite vos grèves. (combien par an deja? 3? 4? )
    Entendons nous bien, il n’est pas question de remettre en question les causes qui vous y poussent, vous vous defendez, c’est un droit , ok ..
    Mais 2 semaines de grèves, vous pensiez réellement que vos clients en sortiraient ravis pour vous?
    Combien de personnes n ont pas pu aller à un entretien d’embauche parce que pas de train (merde ceux la ils peuvent même pas defendre leur emploi contrairement à vous) , combien d’etudiants sont arrivés hyper stressés à leur BAC? Combien de femmes se sont retrouvées obligées de rentrer de nuit pour certaines dans des quartiers sensibles? Combien d enfants ont passés la journée à l ecole et n ont peut etre pas pu rentrer se reposer? Combien d’entreprises pour certaines en difficultés voient leurs commandes (peut etre meme des périssables pour certaines) bloquées en Italie? Avec le risque de perdre leur clients, de devoir payer des indemnités de retard.. Tout stock bloqué est de largent immobilisé voire perdu… et donc certaines peut etre meme etre ruinées et poussées à mettre la clé sous la porte parce qu elle dépendent de VOUS le service public.
    Quand on fait des actions on les assume : vous faite greve? assumez le ras le bol des usagers, que pour le coup nous devrions appeler les usé-gés.
    Pauvres petits cheminots.. vous etes les premiers à cracher sur les facteurs ou les instit en greve LOL .
    Et pour la majorité d entre vous : vous ne savez meme pas pourquoi vous faites greve.

    Ah ui au fait : bonne nouvelle pour votre perte de salaire, la CGT a annoncé qu’elle débloquait ses fonds de secours pour palier à votre perte de salaire !!
    Payés pour faire greve et emmerder le monde ! Enjoy .

    1. Bien dit…. J’ajouterais aussi les mamans qui ont galéré pour emmener les enfants plus tot à la crèche pour prévoir un trajet que celui habituel en train, ou bien pour récupérer les enfants car des trains sont supprimés en dernière minute.
      Mais tout cas, les grèvistes de la SNCF s’en moquent….

      Bravo Michel B. pour l’explication !

      Quant à la fee du lac, je suis complètement d’accord, si la SNCF n’avait plus le monopole, nous aurions peut être un service meilleur !

  20. PPff..Je me suis vu, en train de pleurer dans le RER (géré par la sncf ET la ratp, double bonus!!) parce que j’étais bloquée à l’intérieur, ou sur le quai, ou larguée je ne sais où, à cause de divers problèmes techniques/grêves/aiguillage/suicides.., alors que je devais aller chercher mon fils à la crèche.. Et quand je dis pleurer, je veux vraiment dire pleurer, avec de vraies larmes!! Alors franchement, je te comprends à 100%! J’ai eu la chance de pouvoir changer de job et de m’être rapprochée de chez moi… Mais 7 ans de galère!!

  21. Comme je me reconnais dans ton article !!! 🙂 Et ca me réconforte de voir que c’est partout pareil finelement, et que peu importe l’endroit ils sont nuls en communication !!
    Depuis 2007 je prends le train quotidiennement pour aller à Luxembourg….

    Dans les « excuses » de retard de train il y a aussi le « attente d’un membre du personnel » (qui me fait bien marrer d’ailleurs : un mec en retard met tout un train en retard au boulot !! Il y a aussi le classique : « c’est de l’autre coté de la frontiere que ca bloque, c’est à cause des luxembourgeois… » mouais, et la SNCF est blanche comme neige !

    Et quand on ose se plaindre calmement à un controleur il nous repond « vous avez qu’à travailler en France » ou bien « Prenez votre voiture ! »

    Quelle courtoisie et politesse….

    Et puis avouons que s’ils peuvent se permettre de faire grève 9 jours ou plus, c’est qu’ils doivent être sacrament bien payés !!

    Quand à moi, j’ai du prendre ma voiture toute la semaine, car mon train ne passe plus, et je suis en train de me ruiner en parking !! Merci qui ?? La SNCF !!

    M’enfin, parait qu’on aura 30% de reduc sur l’abonnement de Juillet…….

    Bon déménagement à toi et surtout bonnes vacances 🙂

  22. j’aime bien cet article, tout est dit en douceur, avec humour, la conclusion est super, je pense que vous aurez une grande tranquillité à la rentrée prochaine et que Bichette profitera de sa maman autrement , vis et versa.
    Gros bisous à vous trois.

    Mamoune

  23. J’ai souvent pris le train ou d’autres transports en commun, et ai donc subi aussi ces grèves ou retards à répétition.
    Et en effet, que ce soit la SNCF, ou La Poste, etc, ils ont tous un monopole mais gueulent souvent, faut dire que ça peut parfois se comprendre, les conditions de taf des cheminots, des guichetiers et cie, ne sont pas celles des grands pontes de la SNCF, ni le salaire. Et la pénibilité est bien plus importante. Le réseau ferré français doit encore se développer, afin de « désenclaver » certaines régions, et bordel un jour peut-être pourra-t-on aller de Brest à Strasbourg sans passer par Paris, la France et sa macrocéphalie et sa centralisation parisienne, putain que ça me gave. Obligé de changer de gare dans la capitale en plus à chaque fois…
    Désormais donc, je ne prends plus le train que très rarement, pour aller à Paris justement. Point.
    Mon 2ème poste en LP, j’ai dû, au début prendre le car régional pour aller bosser, avec des élèves à moi dedans, quelques mois plus tard, je pouvais enfin m’acheter une voiture après avoir économisé pendant un an. Le permis, déjà, eu y’a 10 ans, m’avait déjà bien changé la vie, enfin pouvoir se rendre en solo aux invitations. La voiture, achetée plus de 5 ans après avoir eu le permis de conduire, m’a encore plus changé la vie. Quel bonheur de pouvoir se déplacer comme on veut, aller voir famille et amis, à parfois plus de 12h de route, mais en train pour faire ces trajets, fallait passer via Paris : petite-ville de province –> capitale de région donc changement de train –> Paris –> changement de gare avec parfois battement trop juste –> autre petite ville de province. Sérieusement juste c’est pas possible, le trajet mettait autant de temps en plus. Non, vraiment, moi qui ne pensais jamais avoir mon permis, je bénis le jour où je l’ai obtenu. Et idem quand j’ai pu avoir une voiture, plus obligée de prendre le car avec les mômes du lycée à qui j’enseignais, arriver à des heures concept dans les bahuts…

  24. Zut, mon commentaire a pas marché. J’recommence.
    Je comprends tout à fait le ras-le-bol que ressentent les usagers de la SNCF. Et aussi celui des employés de cette entreprise, ceux qui se tapent les boulots les plus pénibles, loin des bureaux des chefs prenant les décisions et de leurs salaires… Ces personnes sont aussi en 1ère ligne face aux insultes parfois des clients de la SNCF, Mais ils n’y sont pour rien en général, les guichetiers ou les cheminots subissent eux aussi certaines choses je pense. Après, certes comme toute entreprise possédant un monopole en France (citons La Poste qui se plaint sans cesse, alors qu’ils ont juste un putain de monopole par exemple), il y a de trop nombreux abus, et une tendance à faire grève souvent. Comme quoi, y’a pas que les profs qui l’a font, après nous on nous traite de flemmards…

    Étant étudiante, je prenais souvent le train, pour aller chez mes parents (ou monter à Paris de temps en temps). Je faisais le trajet de la ville de ma fac à la gare de la ville à 15 minutes de la maison, où fallait venir nous chercher. Nous ne comptions plus les retards, pour cause de grèves, de train bloqué sur un pont, d’accident de vache, etc.
    Puis, à la fin de ma 1ère année de fac, j’ai passé et eu le permis, moi qui croyais jamais l’obtenir. Seulement, je devais toujours prendre le train. N’ayant aucunement les moyens de me payer une voiture, ni mes parents de m’en offrir une. Ce n’est que lors de mon 2ème poste en tant que prof, que j’ai pu en acheter une, après des années d’économies. Pour aller au boulot lors de mon premier remplacement je prenais quasiment tous les transports en commun possibles, donc les retards on devait faire avec (y’a que l’avion que j’ai pas testé…), et je devais aussi emprunter un des véhicules de mes parents, car pour le 2nd collège, c’était à 80 kms de chez moi, 40 de chez mes parents, je retournais donc chez eux les jours où j’allais y bosser. Ensuite, poste en lycée pro l’année suivante. Au début je devais prendre le car pour m’y rendre, et donc me plier aux horaires chiants des transports en commun de ma petite ville. Et de plus, j’y voyais des élèves que j’avais en cours dans ce car. L’horreur.
    6 ans après avoir eu le permis, j’ai pu m’acheter une voiture, désormais plus obligée de prendre le car, bus, train et cie. Ce qui ne m’empêchait pas de parfois reprendre le train, en prenant des billets méga à l’avance, seulement pour Paris. Maintenant je n’ai plus l’occasion d’y aller, et pour rendre visite aux amis qui sont aussi en province, ben ça m’intéresse pas d’engraisser la SNCF ! Horaires pas pratiques, trajets centralisés sur Paris, non merci. 5h de TGV, changement de gare à Paris pour ensuite se retaper 4h de train pour le Sud par exemple, y rejoindre la famille : pas rentable et tout aussi fatigant que la bagnole. Avec la voiture on est plus indépendant, certes cela pollue, mais souvent on descendait à plusieurs dans le Sud avec les copains d’ici, donc co-voiturage, trajets plus sympas. Ne plus dépendre des transports en commun a littéralement changé ma vie ! Je veux bien que le train ce soit moins polluant, mais quand pour se rendre dans le Nord de la France il faut se taper Paris, changement de gare dans Paris avec des temps de battement justes parfois, et re-ensuite des heures de train, franchement ça me gave.
    Du temps où j’allais travailler en train, j’ai essayé d’y corriger des copies, de lire… Pas facile de se concentrer quand des gosses tapent dans le siège, ou hurlent, et que leurs parents les laissent faire, quand les gens malgré l’interdiction, répondent au téléphone et gueulent pour qu’on entende bien leur conversation passionnante. Le train, c’est quasiment fini pour moi. J’ai eu parfois des postes à plus de 40 minutes de route de chez moi, le fait d’effectuer le trajet en voiture, me permettait de couper, de souffler un peu, une pause avant de rentrer et se remettre au boulot, au calme chez moi.

    1. Heu… si, ton commentaire était bien enregistré, mais en ce moment je mets du temps à les valider, je suis pas très dispo!
      Merci pour tes commentaires bien développés… 😉
      Je te réponds dès que j’ai cinq minutes (ou même 10 voire 15, vue la longueur)!

      1. T’inquiètes, surtout que je suis un peu con, comme moi tu les modères, du moins les mets en attente de validation. Tu peux en supprimer un du coup, en substance ce sont les mêmes. Je sais pas pourquoi je pensais que ça avait bugué. Faut dire vu ma poisse des ordis aussi…

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s