Coup de gueule·Je ne m'énerve pas j'explique·Pavé dans la mare·Personnellement moi-même je pense que je...

Un mode de vie en harmonie avec mes convictions

Récemment, on m’a traitée de « BoBo ». Moi qui n’ai jamais aimé les étiquettes, j’ai davantage été vexée par le fait qu’on m’en colle une, plutôt que par celle-ci à vrai dire. Si je suis une bobo, tant mieux ou tant pis, ce n’est pas ça qui va me faire changer. Je suis celle que je veux être et c’est le principal.

Pourquoi m’a-t-on dit que j’étais une BoBo? 

J’ai des convictions, je n’embête personne avec ça, je n’en parle même pas sur ce blog alors qu’il est mon « journal ». D’ailleurs je crois que je m’apprête à écrire le billet le plus personnel que j’aie jamais écrit.

En fait, sur facedeplouk où l’amalgame est roi, j’ai une page personnelle et une page pour le blog. Dans celles-ci, je partage des billets, des posts, je commente les statuts, les articles des copinautes, je donne mon avis quand on me le demande… et quand on « like » et/ou commente, ça apparait sur notre mur et don,c sur celui de nos « amis ». Alors, récemment, j’ai reçu quelques commentaires, sur ma page ou sur mon mur, où on me traite de bobo pseudo-écolo, de maternante laxiste, et de je-ne-sais-plus-trop-quoi parce que j’ai effacé au fur et à mesure. Je consomme différemment, moins mais mieux (selon moi), je partage mes convictions (comme la journée sans viande, Pâques sans agneau, je défends les droits des animaux, etc.), je défends mes idées alors forcément, on me colle une étiquette (même plusieurs)… mais je m’en fiche!

etiquette-chevalet-impression-fin-de-serie

Depuis des années, j’essaie de faire coïncider mon mode de vie avec mes convictions, je n’essaie de convaincre personne, je vis ma vie. Mais visiblement, avoir des convictions, les défendre, ça dérange certaines personnes…

Depuis que je vis avec le Conquérant, on achète un maximum de produits en vrac (pâtes, riz, lentilles, céréales, etc. Moins d’emballages = moins de déchets (donc moins de poubelles à descendre – c’est l’étiquette feignasse qu’on aurait dû me coller) = des économies. Du coup, nos placards sont bien rangés (avec des boites étiquetées).

On fait nos courses dans un magasin bio et comme on y va souvent, on a pris la carte de fidélité (5% sur les achats, c’est intéressant – c’est l’étiquette radine qu’on aurait dû me coller).

Bichette à la Biocoop cet hiver

Chez nous il n’y a presque pas de viande (à vrai dire je n’ai jamais aimé ça, j’ai quasiment toujours été végétarienne. Entre les souffrances faites aux animaux et la pollution que ça engendre… moi qui n’aime pas ça, par goût, à l’origine, mon choix a été vite fait) donc on fait de grosses économies, ce qui nous permet d’acheter local (Le Conquérant achète de la viande bretonne pour lui). Comme je ne mange pas de protéines animales, je mange des céréales (boulgour, quinoa, épeautre, millet, avoine, etc.) et des graines (de courge, de tournesol, etc.)… Oh mon Dieu, je vais me transformer en oiseau… Et puis je mets des herbes dans mes plats, pour donner du goût. Je les fais pousser sur mon balcon : persil, ciboulette… non, pas d’herbes hollandaises 😉

IMG

Depuis ma grossesse, je ne mange plus de PLV (protéines de lait de vache) et pratiquement plus de produits laitiers. Je fais mon lait d’avoine (merci Mamoune pour la recette), ma crème et mon fromage de noix de cajou (merci Antigone XXI).

On fait le marché et on se limite aux producteurs locaux et bio. Leurs produits sont toujours de saison, ils ont beaucoup de goût (et les rongeuses raffolent des déchets). Acheter bio et local, c’est faire un geste pour la planète.

Pour faire mon ménage et ma lessive, pas de produits chimiques. Du bicarbonate (c’est magique), du percarbonate de sodium (encore plus magique), du citron, du vinaigre blanc… du savon de Marseille en paillettes, etc. J’ai banni l’eau de javel à la fac, quand j’ai commencé à avoir des animaux de compagnie. Si c’est mauvais pour leurs poumons, imaginez pour les nôtres…

Depuis ma grossesse, j’achète aussi des produits de beauté bio. Ma peau me dit merci. Je pourrais les faire moi-même mais j’ai peur d’avoir du mal à bien respecter les normes de conservation.

Je me lave moins les cheveux, et pas avec du shampoing industriel. J’ai découvert le no-poo (sur le blog d’Antigone XXI en novembre 2013). Le bicarbonate est encore une fois mon sauveur.

Je fais des colorations (comme tout le monde j’ai des cheveux blancs qui envahissent ma chevelure) au henné (enfin, c’est un mélange d’argile et de henné). J’ai la chance de vivre à côté d’un salon de coiffure qui n’utilise que des produits naturels (je pourrais le faire moi-même, mais j’apprécie qu’on s’occupe de moi).

Pour ma fille, nous utilisons des couches lavables. Le Conquérant en avait d’ailleurs fait un billet. J’en ai acheté quelques unes (j’ai profité d’une promo) et Mamoune nous en a cousu quelques unes (qui sont d’ailleurs mieux taillées) et on nous en a offert. Ça représente une économie importante (quand on voit le prix d’un paquet de pamprout), moins de poubelles à descendre (je vous dis, radins et fainéants) et des petites fesses à croquer (c’est trop mignon). On utilise quand même des couches jetables pour la nuit (une seule par nuit, le paquet nous dure longtemps) mais on n’achète plus de pamprout qui contiennent du pétrole (il existe dans le magasin bio des couches jetables formidables).

couches lavables 4

La plupart des objets de puériculture sont d’occasion (le lit de Bichette, ainsi que son transat, son cosy et sa poussette ont servi à plusieurs bébés avant elle, son tapis d’éveil a été acheté dans un dépôt-vente, sa chaise haute est un prêt, j’ai fait les vide-greniers et les brocantes). Les objets ont ainsi une seconde voire une quatrième vie pour la plupart. En plus d’être écologique, c’est économique… Je vais bientôt offrir une nouvelle vie à certains vêtements de Bichette. Si vous êtes dans la région et que vous attendez une fille pour l’été, sachez-le, je vends des vêtements de fille.

J’ai voulu et ai eu mon accouchement physiologique. Presque. Comme Bichette n’était pas décidée à sortir, on a essayé de déclencher naturellement des contractions (avec l’aide d’un tire-lait – allaiter fait se contracter l’utérus. Plusieurs tentatives, en vain. On a dû se résoudre à déclencher avec des hormones en tampon). Comme je le souhaitais, je n’ai pas eu de césarienne et j’étais sur pieds juste après avoir expulsé ma petite schtroumpfette gluante.

J’allaite mon bébé. Oui, encore. Oui, je sais, elle presque 8 mois. Et je compte l’allaiter encore longtemps. Même en reprenant le travail, une fois par jour. Au-delà de l’économie que cela représente (quand on voit le prix de la boite de lait artificiel – je vous l’ai dit, radine 😉 ), allaiter est un vrai plaisir (même si les débuts on été très difficiles). En plus cela la protège de nombreuses maladies car elle hérite de tous mes anticorps.

Source : www.korriganne.com
Source : http://www.korriganne.com

En plus, je porte mon bébé, en écharpe d’abord, puis en ergobaby. On a fait du cododo avec Bichette jusqu’à ses 4 mois (son lit était collé au nôtre)… Là, on me colle l’étiquette de « maternage proximal » (je ne connaissais même pas ce terme avant).

644087_378043075662954_709013159_n

Je suis pour une éducation bienveillante et contre la fessée. On me colle l’étiquette de laxiste…On se demande comment je fais pour m’en sortir avec mes élèves et on m’annonce une grosse galère avec ma fille plus tard… J’essaie d’expliquer qu’il ne faut pas tout confondre, on ne m’écoute pas, bien englué dans les préjugés…

Et puis bien sûr, je n’ai pas d’humour et aucune auto-dérision…

*

Je pourrais continuer, mais je crois que vous avez saisi l’idée. A côté de ça, ma fille a des jouets en plastique, industriels, j’achète mes meubles chez le Suédois, j’ai une télé et un lecteur DVD, deux ordinateurs et un smartphone… Je ne suis pas parfaite (oui, je sais, je viens de briser un mythe). Je ne vais pas non plus tout quitter pour aller élever des chèvres dans le Larzac (surtout que je ne sais pas ce que je ferais de ces pauvres bêtes).

*

Je mange végétarien voire végétalien, je consomme local et bio (au maximum aussi), j’utilise des produits naturels, je réduis mes déchets… Si cela fait de moi une bobo, si on a besoin de me coller une étiquette, je l’accepte. Mais c’est MA vie, MES convictions, MES choix. Je ne les impose à personne. Si vous n’allaitez pas, utilisez des couches jetables, de la javel et je ne sais quoi encore, c’est VOTRE choix, je ne vous juge pas, je ne vous impose pas de changer.

Je consomme différemment (moins mais mieux) et cela gêne certaines personnes. On me traite de radine, de bobo, de pseudo écolo, de maternante laxiste mais je m’en fiche. Si ça vous fait plaisir de coller des étiquettes, c’est votre droit… Moi, j’aime ma vie comme elle est.

Avec toutes les étiquettes qu’on me colle, je risque d’avoir un peu mal à la peau quand je me les arracherai… Aïe!

*

Et si chacun se mêlait de sa vie? Et si, au lieu de critiquer les choix des autres, on assumait les nôtres? Et si on se fichait des critiques? 

*

C’était mon Pavé dans la Mare, pour la Mère Cane.

Mère Cane Pavé dans la mare

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

28 réflexions au sujet de « Un mode de vie en harmonie avec mes convictions »

  1. Comme tu as bien raison, chacun fait ce qu’il lui plaît !
    Continue tu es bien partie ! et puis personne n’est parfait non ?
    Je note la recette du no-poo. J’ai les cheveux courts mais je vais essayer bien que je ne me lave les cheveux qu’une fois par semaine, pour moi c’est suffisant. Bonne semaine…
    @nnie

  2. Je pense que c’est perdre son temps que de se justifier. Je crois que les gens qui nous collent des étiquettes n’en valent pas la peine.

    KarinePouffe64, fille affreusement superficielle qui adore le make-up et les vernis et qui doit avoir que ça à faire. Pourtant, elle ferait mieux de s’occuper de ses gosses. Mais pas que.

  3. Je n’aime pas trop moi non plus les étiquettes, je te collerais cependant bien volontiers celle de « courageuse ». Courageuse parce qu’il n’est pas toujours facile de vivre en respectant ses propres convictions, soit que notre volonté faiblisse soit que les circonstances ne s’y prêtent pas forcément: pas facile de consommer bio sans magasins spécialisés près de chez soi ou lorsque les moyens sont limités, mais comme tu le dis, bien souvent c’est une question de choix. Je me retrouve dans beaucoup de tes convictions, même si mon côté « rustique » me fait apprécier la viande, je le confesse, cela dit ça ne m’empêche nullement de manger des animaux qui ont été respectés par leurs éleveurs et dans ce cas-là on consomme local et on fait d’une pierre deux coups. Je ne suis pas encore passée aux cosmétiques bio, en revanche il y a longtemps que plus aucun produit chimique ne m’aide à faire le ménage… et comme en plus je ne suis pas une maniaque du ménage je ne risque pas de polluer mon intérieur hi hi hi! On récupère beaucoup aussi, on se meuble dans les brocantes, etc… bref on fait comme on peut et on ne pousse personne à faire pareil. Chacun ses convictions, je déteste qu’on m’en impose, je ne vois pas pourquoi j’essayerais de convertir les autres.
    Bref continue comme tu fais sans t’occuper des autres, « et les vaches seront bien gardées » comme on dit chez nous.

  4. Je n’aime pas les étiquettes non plus. Ça doit rassurer les gens d’en coller comme ça. Perso, quand je viens ici c’est parce que j’ai envie de passer du bon temps, de découvrir de nouvelles choses (notamment sur les bébés, je vais être marraine et la future maman consomme comme toi ou presque). Quand je viens ici, c’est aussi pour avoir de tes nouvelles, des nouvelles de ta famille… Je ne comprends pas pourquoi les gens ne peuvent pas prendre les choses juste comme elles sont, sans ajouter une étiquette, un apriori ou un commentaire désobligeant ^^
    Passons!

  5. Ah ça juger est le sport préféré d’autrui. tu as bien raison, fais comme TU le sens. Tu sais on mange bio aussi, j’allaite toujours Numérobis ( il a un an) et pas de javel chez nous non plus. Par contre couches jetables et je suis viandarde XD
    Et puis ça gêne qui, hein ? Tu n’embêtes personne, tu fais ta vie tranquille et si tu es une Bob eh bien tant mieux ça soulage les mauvaises langues et de toute façon comme je dis toujours « qui se sent morveux se mouche ».
    Ils vont se faire voir ces gens qui jugent… Non mais… Que ça m’énerve ça…

  6. Je suis comme toi, j’ai mes convictions, mais bien sûr, on me colle des étiquettes, je ne veux qu’une chose : qu’on me laisse tranquille tout comme moi qui essaie de respecter le plus possible les choix des gens, même si ce ne sont pas les miens…

  7. C’est fou cette façon de toujours vouloir juger son voisin! Je pars du principe dans la vie que chacun fait ce qu’il veut tant que cela rend heureux et que cela respecte la liberté de chacun.
    Si certaines personnes pouvaient donc se mêler de ses affaires et arrêter de vouloir être moralisateur, tout le monde vivrait mieux. Non? 😉

  8. Moi tout ce que cela me fait dire c’est que tu as bien du courage d’aller au bout de tes convictions, moi parfois je laisse les miennes en chemin sur certains sujets. Par exemple hors de question de faire mes produits moi-même, pas la place dans mon studio, pas envie de prendre le temps de tester etc. J’essaye juste de prendre un abonnement à Ecover en qui j’ai assez confiance ^^

  9. Ah Oui ! Merci ! Bravos ! Bel article ! =D Je me reconnais caaaarrément ! Mais qu’est-ce qu’ils ont les gens, ça va tellement vite… J’ai eu droit moi aussi à la Bobo, mais j’ai vu des gens se faire traiter de facho aussi très rapidement (notamment sur facebook), par des gens qui ne connaissent rien au fascisme, dans le simple but de blesser et de créer une polémique sur un mur, et je trouve cela terrifiant. A vouloir coller toutes ces étiquettes, faire rentrer les gens dans des cases sans même essayer de comprendre ou de regarder au-delà… sans connaître les gens, C’est quoi le but, se moquer de l’autre ? L’accuser de quelque chose ?
    Alors continus de vivre ta vie, en accord avec TOI même, peut-être que les gens font ça parce qu’ils sont jaloux ? Je ne sais pas mais en tout cas, si ça ne contribue pas au bonheur, autant que ça cesse.

  10. j’aime beaucoup ta facon de voir les choses et de consommer.
    Et vu que tu n’en fais pas de prosélytisme, je ne comprend pas que ton enrourage ou tes « amis » facebook ai eu ne serait-ce que l’idée de te critiquer la dessus.
    J’imagine que les gens se sentent agressé par ton opinion, parcequ’ils savent que quelque part, ils ont tort. Ou du moins, qu’ils pensent que tu penses qu’ils ont tort.
    Du coup, ils dénigrent de suite !

  11. Je vote POUR !! Qu’on nous laisse vivre comme on veut plutôt que de critiquer à tout va, ça ferait de mal à personne. On peut ne pas être d’accord sans forcément penser / dire que c’est nul, non ?

  12. ouah alors moi je n’ai pas envie de te coller une étiquette mais juste de t’admirer ! car en fait je n’y arrive pas ! j’aime trop les barbecues 😉 par contre on ne mange pas de protéines animales le soir, on limite la viande pour ttes les raisons que tu as évoquées, Pimprenelle est comme toi et à part le saucisson n’aime pas la viande, en revanche Bouchon est une carnivore et ne pourrait manger que ça ! je les laisse faire ! (sachant que j’équilibre qd même 😉 ). Après je suis une maniaque du tri et du recyclage, je ne peux pas tt payer bio et le biocoop, même avec la carte ,je ne peux pas … donc je fait moite-moite pour mes achats etc. Comme tu le dis, qu’on nous laisse vivre car je suis bien placée pour le svr en tant que lectrice tu ne donnes JAMAIS de leçon ! ce sont les donneurs de leçon qui nous cassent les …. cacahuètes ! mais en quoi dire ce que tu fais agace les autres ? ils culpabilisent ou quoi ? j’avoue j’ai un peu pété un plomb sur le statut d’un pote (à qui je collerais bien aussi l’étiquette méga bobo) très militant contre la souffrance faites aux animaux etc. Il avait posté un truc contre les commerçants qui faisaient de la pub à la st valentin. Je lui ai répondu que perso si je ne faisais pas de promo pr ma boîte en me servant d’événements commerciaux comment je faisais pour nourrir mes gosses ? Il m’a répondu en me parlant de la pêche en eaux profondes O_o euh le rapport ??? je lui ai dit que j’étais contre la surconso bien sûr, que je revendais les fringues des filles pour en acheter d’autres d’occase, qu’on avait le solaire à la maison, qu’on se chauffait au poële à bois, qu’on triait bien sûr, qu’on mangeait quasi que local et que lui à paris pouvait aller élever des moutons sur le larzac mais que sa vie de jeune cadre dynamique ne correspondait pas à son discours extrémiste. Qu’il pouvait revendre son iphone, arrêter de bosser à la télé car sans les pubs sa chaîne se casserait la figure, et qu’il arrête d’aller aussi chez ikea ! tt est une question de recul. Les actions au quotidien sont ce qu’il y a de mieux mais ne pas donner des leçons à tout le monde ! C’est comme ça qu’on a dégouté plein de gens de s’investir pour l’environnement. Et j’ai conclu en ce qui concerne la pub pour la St Valentin que même si cette fête commerciale n’existait pas la grande distrib trouverait bien autre chose ! à ce que je sache on étouffe sous la pub, partout ! ce qui est idiot, c’est que dans le fond on partage les mêmes idées anti surconso, mais qu’avec son agressivité, et son côté « je te juge » on s’est retrouvé opposé !

  13. Bien dit !
    nanmého pour qui ils se prennent ceux-ci?
    Tu vois moi c’est pareil, j’ai bien envie de parler d’un truc sur mon blog mais j’ai peur que ce soit mal interprété et que j’ai des réactions braquées… déjà que j’écris plus des masses mais là ça me ferait peut-être même fermer le blog pour de bon. Alors je dis rien mais j’en pense pas moins (héhé)

  14. Eh bien eh bien…. J’aime bien tes pavés, dans les mares ou ailleurs…
    Si j’ai un enfant un jour (les probabilités s’amenuisent à vue d’œil, m’enfin bref), j’aurai une putain de bonne grosse étiquette : parce que tout pareil que toi mais en plus le premier jouet en plastique qui passera la porte sera illico envoyé au secours populaire : impossible pour moi !

  15. LOVE LOVE SUR TOI ET TES BOOBS! bon blague à part on a le même soucis à la maison … mais nous on n’est pas bobo nonnnnnnnn on est chiant des gros chiants!!! attend on regarde ce qu’on mange on vire au maximum les produits caca je cuisine énormément on va cueillir nos légumes nous même, on se lave même le cul avec du savon d’alep!! mais le pire c’est qu’on bouffe du soja (ou que j’allaite toujours mon poussin je ne sais pas) !!!! pas une soirée sans qu’on nous casse les pieds avec le bio que c’est faut que ça sert à rien que c’est si que c’est ça. je suis végétarienne depuis 3 mois je vais essayer de devenir végétalienne et j’entraine ma famille dans cette vilaine secte. quand je vais chez le gens personne ne pense à moi encore la semaine dernière si je n’avais pas pris mes makis à l’avocat je ne pouvais rien manger… j’adore les gens je déteste les cons !

  16. Les gens sont vraiment trop cons… Personnellement, j’adhère à la plupart de tes choix, même si je ne les applique pas tous. Et puis ? Je ne suis pas meilleure ni moins bien parce que je pense comme toi ou parce qu’on fait différemment.
    Moi je pars toujours du principe que peut importe nos choix, tant qu’on ne me dit pas que je suis conne parce que je ne fais pas pareil, je peux tout (ou presque) entendre. On a tous des modes de vie différents, des priorités différentes. A chacun de voir midi à sa porte. Mais je suis intolérante à l’intolérance ! Ca oui, car chacun fait bien ce qu’il a envie !

  17. Les gens qui étiquettes, c’est leur problème, z’ont l’air fermé d’esprit à tout étiquetter….
    Sinon, moi aussi, j’ai commencé à me mettre au bio pour les cosmétiques, je commence petit pour le moment. Je prévois aussi d’acheter des lingettes démaquillantes lavables.
    J’avais aussi entendu parler du no-poo, je vais d’abord finir le shampoing solide de Lush avant de m’y mettre!

  18. Tu fais des choix, ils sont courageux, souvent altruistes et tu les assumes. Tu as bien raison.
    Ceux qui critiquent sont ceux qui ne font rien et ne veulent même pas penser à se remettre en cause. C’est tellement plus facile d’être médisant.

  19. je te lisais et je me disais « nan mais c’est qui ces gens qui critiquent comme ça?! »… et puis j’ai tout de suite pensé à quelques unes de mes connaissances qui réagiraient exactement de la même manière si j’avais les mêmes convictions que toi. Insupportable!
    sinon, moi, le bio, de plus en plus j’ai envie de m’y mettre… mais ici, c’est essentiellement de l’importé, et aucun produit frais ou peu… et très très (trop) cher. J’ai parfois hâte de quitter l’ile aussi pour ça… pour avoir plus de choix… et choisir mieux. J’aime la viande. Mais je suis prête à en manger moins (encore que bon, on n’en mange pas tous les jours) mais de la meilleure tant d’un point de vue écolo que gustatif…
    enfin bref… en ce moment je réfléchis pas mal à tout ça. Mais ça me parait encore trop contraignant… ça doit murir encore… 🙂

  20. pffffff les gens veulent toujours te faire entrer dans un moule, et par contre forcément en bloguant on s’expose à des critiques…. puisqu’on parle de notre vie, c’est ainsi on ne peut que l’accepter.

    Le tout est de se protéger et de ne pas y attacher d’importance, bisous Kiara

  21. c’est vraiment trop dommage qu’on ait à se justifier quand on ne fait pas comme tout le monde!!!
    mais tu as vraiment raison de vivre comme tu as envie et de vouloir dire m**** à ceux à qui ça ne plait pas!!!

  22. Ton article date un peu mais je suis désolée, je suis obligée de commenter! 🙂 C’est une amie qui m’a envoyé le lien vers un article de Drôles de Mum te concernant en me disant « c’est fou, c’est la même histoire que toi ». Et effectivement nous avons pas mal de points communs: j’ai une petite fille née le 19 août 2013. C’est un BABI. Elle est intolérante aux PLV du coup on cuisine sans (de toute façon je ne les tolère plus non plus après les avoir dû les supprimer de mon régime pendant mon loooong allaitement). Je consomme local et principalement bio. Ma mère me traite aussi de bobo. 🙂
    Bref, après la lecture de plusieurs articles de ton blog, sache que c’est une bouffée d’oxygène car souvent, dans ma situation et même si je suis bien entourée, je me sens parfois seule avec mon bebe, peu sûre de moi et lire des mots comme les tiens est rassurant et réconfortant. Désolée pour le pavé et merci!

    1. Née le lendemain de ma Bichette! C’est fort!
      Que de points communs! C’est impressionnant!
      Mon blog est aussi ma bouffée d’oxygène. C’est mon espace, celui dans lequel je peux m’exprimer librement.
      Merci pour ce commentaire!

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s