Bébé papillon·Scènes de la vie quotidienne

Ma première grosse frayeur de maman

Mardi matin, Bichette s’endort sur son tapis d’éveil. Comme les chats jouent tout près d’elle, j’ai peur qu’ils la réveillent et… j’ai raison de m’inquiéter car c’est ce qu’ils font : le bruit lui fait ouvrir les yeux. Je la prends alors dans mes bras et l’emmène dans son lit pour qu’elle poursuive sa sieste matinale. Elle se rendort immédiatement. Ouf.

Deux heures plus tard, inquiète de ne pas la voir se réveiller (c’est inhabituel pour elle de dormir plus de 45 minutes le matin), je vais la voir dans sa chambre. Elle ne bouge pas. Je m’approche, me penche sur son lit et lui touche la main. Elle est froide. Glacée. Mon sang ne fait qu’un tour. Je lui prends carrément la main. Gelée. Bichette bouge doucement et ouvre des yeux fatigués. Je la prends dans mes bras et l’emmène dans le salon. Ses mains sont bleues et froides. Elle perds une chaussette. Je veux la remettre à son pied, et je me rends compte qu’il est bleu, lui aussi et très froid.

Je mets Bichette contre mon corps pour la réchauffer, elle n’a même pas faim. Je prends sa température, 36,5°C.

Midi et demi. Je suis seule. J’attrape le téléphone et compose le 15. Le téléphone sonne, sonne, sonne. Personne ne répond. Les minutes passent, j’angoisse.

On prend mon appel, me pose des questions et me passe un médecin du CHU. Elle n’a pas vomi dans son lit, elle n’a aucun autre symptôme, rien qui n’entravait la bonne circulation de son sang. Mais elle ne se réchauffe pas, malgré la couverture supplémentaire.

On me dit d’appeler mon médecin traitant à 14h et de prendre rendez-vous dans l’après-midi. En cas d’indisponibilité de sa part, je devrai rappeler le 15 pour qu’un médecin se déplace.

Ma fille se réchauffe, ses petites mains encore un peu froide mais moins bleues attrapent mon sein et sa bouche tète avec appétit. Quant à moi, je sèche mes larmes qui avaient coulé en silence. Je n’ai pas faim, mon estomac est noué.

13h30. Bichette chouine, signe qu’il est temps de la mettre à la sieste. Elle s’endort aussitôt. Elle est bien fatiguée pour ne pas pleurer quand je la mets dans son lit.

14h. J’appelle le médecin. Personne ne répond. 14h05, je réessaie. Mon médecin peut me recevoir à 16h.

16h15. Le médecin est étonné de me revoir si vite car nous nous sommes vus la veille pour la visite des 5 mois. Tout allait bien.

Finalement, Bichette n’a qu’une rhinopharyngite. Mais comme elle avait du mal à respirer et qu’elle n’a pas encore le réflexe de respirer par la bouche, elle manquait d’oxygène. Son corps a donc privilégié les organes vitaux et a arrêté d’oxygéner les extrémités inutiles comme les pieds et les mains.

Rassurées, nous voilà reparties. Bichette s’endort dans la poussette. Décidément, elle est épuisée.

Le médecin m’a conseillé de remettre son lit dans notre chambre, le temps qu’elle guérisse, pour surveiller sa respiration. Bichette a très bien dormi mais moi, beaucoup moins! De nombreux réveils en sursaut, la crainte qu’elle ne respire plus. Et une Bichette souriante au réveil… Reste à surveiller que ça ne se transforme pas en bronchiolite.

*

C’était ma première grosse frayeur de maman. Ce ne sera certainement pas la dernière, mais trouver son bébé tout bleu dans son lit, c’est impressionnant!

*

Schtroumpfette s’est rapidement transformée en Schtroumpf grognon, c’est signe qu’elle va déjà beaucoup mieux! 🙂

Schtroumpfette

*

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

23 réflexions au sujet de « Ma première grosse frayeur de maman »

  1. Je comprends ta panique, j’aurais réagi comme toi. Nous avons beau essayer de nous raisonner, sur le moment, rien n’est évident! Tout est rentré dans l’ordre, c’est le principal.
    Bonne journée, gros bisous à tous les trois de Mireille du sablon

  2. Comme je te comprends, l’inquiètude pour les tous petits nous assaille longtemps encore après. Tu as bien réagi vite..et .l’essentiel est que tout aille bien pour elle ! Bises…
    @nnie

  3. Ouh que je te comprends, j’aurais eu la même frayeur. Ici, c’est quand Gudule s’ets mis à étouffer sans raison, et plus il s’énervait plus il s’étouffait… Appel de sos médecin à minuit et juste une laryngite, mais c’est impressionnant.
    Et puis numérobis, une bronchiolite. Impressionnant de voir son gosse tousser jusqu’à vomir ses glaires… C’est peu ragoutant, mais on ne sait plus quoi faire… Un 25 décembre en plus…
    Je souhaite un prompt rétablissement à ton petit papillon et j’espère que ça passera vite.

  4. Sacrée frayeur, effectivement ! Ca me rappelle la première fois que Miss a fait un spasme du sanglot : elle a arrêté de respirer et est devenue tout molle, toute blanche, la peur de ma vie ! Remettez-vous bien toutes les deux 😉

  5. Oh là là, mais quelle peur tu as du avoir! Cela me rappelle de nombreux (mais pas tant que ça non plus, rassure toi) souvenirs. En tout cas je ne sais pas si j’aurais eu ton sang-froid, je crois que je serais allée directement aux urgences … C’est pas bien, je sais, mais quelle frayeur! Heureusement que le corp humain est bien fait!

  6. Rhô mais c’est juste effrayant de voir son petit bout comme ça… On doit s’imaginer le pire et tu as fait ce qu’il y avait à faire.
    En tout cas, c’est important d’en parler, je n’aurais jamais pensé à ce genre d’explication, j’aurais imaginé le pire. Et savoir ça maintenant peut aider à « relativiser » même si sur le coup, ce doit être compliqué.
    Bisous à toi et ta puce ♥

  7. Toujours très impressionnantes ces premières fois et même lorsqu’on « s’habitue » un peu, mieux vaut être vigilants. Heureusement les tous petits récupèrent également très vite. Pour être passée par des moments plus durs, j’ai toujours été impressionnée par la rapidité avec laquelle ma fille cadette récupérait.

  8. Ah les premières fois… où – surtout si on est seul avec notre bébé – on se demande quoi faire ? qui appeler ? comment réagir ?
    Moi, je dis que tu as super bien géré !
    Oufffff, voilà ta Bichette repartie pour un tour !

  9. J’étais stressée rien qu’à lire ton billet, quelle angoisse tu as dû ressentir ! Je ne savais même pas que ça pouvait arriver. Ouf, j’espère que ta Bichette se remet bien. Bisous !

  10. Oooo lala comme je te comprends! Je suis bien contente pour toi que ce ne soit rien de grave! Qu’est-ce qu’on peut être flippée dis donc, mais bon c’est normal.

  11. Oh lala comme je comprend ta frayeur ! mon deuxième à fait une laragyte en pleine nuit il étouffait, je suis infirmière et pourtant grosse panique ma grande n en n avait jamais fait… Contente que ta Princesse aille mieux !

  12. hou là je comprend ta peur, pauvre bichette, quelle histoire et tu as super bien réagi avec beaucoup de sang froid, un petit conseil quand elle est enrhumée surélève là dans son lit elle respirera mieux et tu lui glisses pour celà un linge entre les jambes et le fais tenir avec des épingles de sureté sous le matelas, on m’a conseillé ça pour Joel à ROBERT DEBRE suite pour lui à une bronchiolite et à des pbes de reflux, bisous PS je m’absente très bientôt car une opération en vue je pars jeudi à la clinique, et reviendrai te lire dès que possible

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s