Coup de gueule·Divers·Je ne m'énerve pas j'explique·Personnellement moi-même je pense que je...

Est-il important de connaître l’orientation sexuelle d’un artiste pour comprendre son oeuvre?

C’est une des questions que j’ai posées dans mon tag parce qu’elle me trottait dans la tête depuis des jours. Depuis que la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a expliqué au magazine Têtu qu’elle désirait mentionner l’homosexualité des personnages historiques dans les manuels scolaires. Elle a aussi expliqué sur BFM TV et dans d’autres médias (désolée, je n’ai pas tous les liens) que l’orientation sexuelle de certains personnages historiques ou auteurs peut parfois expliquer une grande partie de leur oeuvre.

Alors… Est-il important de connaître l’orientation sexuelle d’un artiste pour comprendre son oeuvre?

Attention, réflexion intense

Comme je l’ai expliqué hier, dans mon billet consacré au prix Renaudot Essai attribué à Gabriel Matzneff, défenseur de la pédophilieon ne doit pas mélanger homme, personnalité et l’artiste, créateur. Ce n’est pas la personne qu’on écoute, regarde, lit, étudie mais sa création. 

Je n’ai pas besoin de savoir que Rimbaud avait une aventure amoureuse et sexuelle avec Verlaine pour comprendre son oeuvre et pour l’étudier. Les élèves comprennent bien que c’est une histoire d’amour, de passion et de déchirement qui se raconte dans les vers de ses poèmes. Bien sûr, lorsqu’on étudie les poèmes que Verlaine a écrits en prison, j’évoque leur liaison, jamais explicitement, je laisse les élèves le comprendre par eux-mêmes :

« Mais, Madame, alors…

– Oui?

– Alors ils étaient…

– Homosexuels? »

Je le fais implicitement car j’ai remarqué que cela gène certains élèves qui se mettent à rougir et que d’autres ne sont pas prêts à entendre cela. Pour eux, comme pour moi, la sexualité d’un artiste, c’est sa vie privée, cela ne nous regarde pas. Comme ma sexualité ne regarde pas mes élèves et comme la leur ne me regarde pas. Cela doit rester du domaine du privé.

L’année dernière, un de mes collègues d’histoire-géographie a travaillé sur Léonard de Vinci. Il a passé en classe une vidéo dans laquelle on évoque brièvement son homosexualité. Le lendemain, la mère de l’élève est venue se plaindre auprès du principal et de son adjointe. Selon elle, la sexualité des personnages historiques et des artistes ne devait pas être évoquée en classe, c’était honteux… Son fils n’avait visiblement retenu de la vidéo (qui durait une dizaine de minutes) que ce passage de quelques secondes. Il avait réduit cet artiste à sa sexualité.

Et c’est cela dont j’ai peur si on en vient à à mettre en avant la sexualité de tel ou tel personnage historique, artistique ou littéraire. Si c’est vraiment nécessaire pour comprendre une partie de l’oeuvre d’un artiste, qu’on l’évoque, brièvement, ponctuellement.

Je ne pense pas que l’enseignement (outre la SVT à qui, à la rentrée 2011, la Direction générale de l’enseignement scolaire avait imposé l’étude d’un chapitre intitulé « Devenir homme et femme ») doive se mêler de sexualité. Ce n’est pas à un prof de français ou d’histoire, de maths ou d’EPS de parler de cela à une classe. Ce n’est pas notre rôle (et surtout, on n’est pas formé pour ça). 

Un ado qui se cherche, qui se pose des questions ou qui ne s’assume pas ne trouvera pas d’aide dans son manuel de français ou d’histoire. Il devrait pouvoir se confier à ses parents, à sa famille, à ses amis. Ce n’est pas pendant le cours, devant sa classe qu’il va se sentir mieux. A quand un réel travail pédagogique sur le sujet? A quand un cours d’éducation sexuelle? A quand une formation des personnels éducatifs et enseignants? A quand une lutte active contre les discriminations?

L’homosexualité a-t-elle sa place dans les manuels scolaires ?

Uniquement quand elle éclaire l’histoire, ce qui est plutôt rare. Donc ponctuellement et de façon ciblée.

Je pense que ce n’est pas en insistant sur la sexualité des artistes ou des personnages historiques que les jeunes se sentiront mieux. Cela n’a rien à voir. Ils ne vont pas davantage s’identifier à Rimbaud ou à Leonard de Vinci, à Alexandre le Grand, Oscar Wilde ou Louis XIII.

Sa sexualité ne définit pas un homme ou une femme. On ne doit pas tout ramener à la sexualité. Et si on parlait un peu d’amour, avant de parler de sexe? Rimbaud et Verlaine se sont aimés, se sont déchirés. L’amour, la jalousie, les disputes, c’est ce qui a nourri leur oeuvre. C’était un couple comme un autre. Voilà ce que je voudrais que mes élèves retiennent. L’amour n’a pas de sexe.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 réflexions au sujet de « Est-il important de connaître l’orientation sexuelle d’un artiste pour comprendre son oeuvre? »

  1. Personnellement, je suis contre. Quand je parle de moi, je ne me présente jamais en terminant ma phrase pas « je suis hétéro ». Je ne vois pas pourquoi une personne homosexuelle devrait le faire.
    Ce serait reconnaitre implicitement une différence. Mais pourquoi, hormis stigmatiser l’autre en vertu d’une norme édictée ?

  2. Je ne me suis jamais posée la question! S’il fallait faire des recherches « avant » la lecture de tel ou tel livre, je n’en lirais pas beaucoup….Et puis, on pourrait effectivement se poser la question sur la « normalité »….
    Bonne semaine, gros bisous à vous partager de Mireille du Sablon

  3. Ah ben ouais, forcément, la voilà la question du tag, et donc forcément du coup je me rends compte que j’y ai répondu un tout petit peu à côté de la plaque. Qu’à cela ne tienne, j’me rattrape ici du coup :
    Oui, non, évidemment que à nos niveaux (nous, simples profs) il est absolument inutile de mentionner l’orientation sexuelle des personnages dont nous enseignons la vie, ou alors il faudrait également s’intéresser à leurs habitudes alimentaires ou à leurs pratiques religieuses. Non, pour les élèves ça ne présente aucun intérêt.
    C’est lorsqu’on approfondit UN auteur/peintre/comédien/etc et son rapport à l’art que ça peut commencer à expliquer telle ou telle chose, mais dans l’enseignement primaire ou secondaire je pense qu’on en est pas encore là.

    1. Tu n’avais pas répondu à côté de la plaque, tu as répondu à une question sans connaître le contexte, c’est différent.
      Je suis d’accord avec toi, à ce moment-là il faudrait mentionner les croyances, les habitudes alimentaires, s’ils consommaient de la drogue, etc. Et l’art pour l’art alors? Juste regarder ou lire et ressentir quelque chose? Sans interpréter, juste se laisser imprégner?

  4. Je pense que non, ce n’est pas forcément important. Maintenant ça peut être utile. Par exemple l’année dernière j’étais en Première L et nous avons étudié « Les Faux-Monnayeurs » d’André Gide, son héros étant une espèce de double de lui-même et l’histoire étant pleine de mise en abîme c’est quand même plus pratique de savoir qu’André Gide était gay. Mais si ce n’est pas utile à la compréhension d’une oeuvre je ne vois pas le besoin de le préciser.

    1. Dans ton exemple, c’est utile. Mais le prof peut donner l’info, ce n’est pas obligatoire de l’écrire en grosses lettres dans un manuel. Que fait-on du respect de la vie privée?

  5. Cette idée est aussi vachement réductrice, comme s’il y avait que homo / hétéro. Mais ce sont des normes de notre époque comme les mariages d’amour, pendant longtemps on se mariait par intérêt et on troussait les jupons ou les pantalons ailleurs. L’homosexualité, l’hétérosexualité, la fidélité, la monogamie, c’est des trucs de notre époque qui parfois ne s’appliquent pas à d’autres je trouve. C’est mélanger tout et appliquer à des principes de notre époque à d’autres.

    1. Je suis bien d’accord. Aujourd’hui on voudrait tout savoir de la vie privée des artistes. Si Verlaine et Rimbaud vivaient à notre époque, ils feraient la une des magazines people!

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s