Cette rentrée que je ne ferai pas

En mai dernier, j’ai ENFIN obtenu ce précieux concours qui fera de moi une prof stagiaire à la rentrée de septembre 2013.

Mi-juillet, j’ai été affectée à 1 heure de chez moi (comme l’an dernier, mais pas dans la même direction), dans un lycée général et technologique. Je ne sais pas encore quelles classes seront miennes (sans doute des secondes et des premières générales ou technologiques). J’attendais la rentrée du lycée, la semaine dernière, pour le savoir (et pouvoir préparer ma progression d’année, mes séquences et cours). On est le 2, je n’ai toujours pas de nouvelles…

Cette année sera très différente des précédentes. Je ne ferai ma rentrée que fin novembre, après mon congé maternité. Cela ne m’empêche pas, depuis un mois,  de rêver de la rentrée qui approche : une nuit j’ai vécu la réunion de rentrée, qui s’est tenue fin août et à laquelle je n’ai pas assisté pas puisque j’ai accouché dix jours avant ; une autre j’imaginais que je n’avais pas de remplaçant (ce cauchemar est en train de devenir réalité) et que je devais assurer mes cours dès septembre (mais bien sûr) ; une autre, je rêve que novembre arrive et que je ne suis pas prête (ça, ça risque bien d’arriver). Bref, cette rentrée que je ne ferai pas me stresse déjà!

Je m’inquiète parce que…

– je ne connais pas encore mes classes et généralement, août est le mois pendant lequel les profs préparent leur année (progression, séquences, cours) : août est passé et je n’ai pas commencé… J’aurais aimé m’avancer, en attendant bébé. Maintenant qu’elle est là, je n’ai plus une minute à moi.

– je ne connais ni l’établissement dans lequel je vais travailler (sauf ce que j’en ai lu sur Internet), ni mes collègues. Je ne les rencontrerai pas avant la rentrée, ni les premiers mois. Difficile de m’intégrer dans une équipe et un projet pédagogiques quelques semaines avant Noël.

– j’ai peur d’être débordée entre bébé et nouveaux niveaux, bahut à 1h de chez moi et ne pas réussir à tout faire. En plus je n’ai toujours pas trouvé de mode de garde… Manque de nourrices, pas de place en crèche, rentrée en novembre pour bébé… la galère. Si je ne trouve pas de mode de garde, je fais quoi? J’emmène bébé au boulot? Je prends un congé parental?

– on ne m’a pas encore trouvé de remplaçant. C’est pas comme si la rentrée c’était demain…

– comme mon remplaçant va prendre mes classes les trois premiers mois, j’ai bien peur qu’il les considère comme SES classes et qu’il ne me tienne pas au courant de ce qu’il fera (alors qu’on est censé travailler ENSEMBLE). Et pour mes élèves, ce sera LEUR prof, moi j’arriverai en cours d’année, je serai encore celle qui remplace…

– c’est mon année de validation et c’est important pour moi. Pourtant, ça commence bien mal.

*

Cette rentrée, je ne la fais pas. Je reste chez moi avec mon bébé et j’attends qu’on se souvienne de moi… Et j’ai bien l’impression d’être la seule à m’inquiéter.

*

Et pour vous, la rentrée, stressante ou cool?

*

La Belle Bleue
La Belle Bleue

C’était mon premier « Être prof » de l’année scolaire (et mon 18ème depuis le début de la rubrique). Je vous rappelle que si vous voulez participer, vous pouvez :

vous êtes prof (des écoles, de collège, de lycée, d’école supérieure, peu importe), vous écrivez votre article sur votre blog, vous y ajoutez l’image de La Belle Bleue avec le lien de cette rubrique et vous m’envoyez un mail (ou vous mettez un commentaire ici) pour que je vous ajoute à la page.

*

Je vous souhaite une bonne rentrée!

*

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

32 commentaires

  1. En tant qu’élève, c’est sûr qu’on aurait tendance à considérer le premier prof comme le « vrai » prof mais bon, un prof ça s’oublie vite aussi. 😉 Courage. J’espère que tu auras vite des nouvelles, ce n’est quand même pas très respectueux de ne pas donner signe de vie…

    1. Toujours aucune nouvelle… J’ai envoyé un e-mail, je ne sais pas si je dois téléphoner, j’ai l’impression qu’on m’a oubliée…

  2. Je me reconnais dans ton article… Le plus urgent est de penser un peu à toi, il me semble. Trouver un mode de garde pour ton bébé aussi… N’hésite pas à relancer la crèche, j’ai eu une place pour mon fils au bout de deux lettres désespérées, suite à un désistement ! Pour le reste, les choses se feront de toute façon, ça ne sert à rien d’angoisser à part te stresser encore plus. Bises, bon courage !

    1. Je ne stresse plus. J’avais besoin d’extérioriser tout ça et depuis que j’ai écrit ce billet, ça va mieux.
      On nous a conseillé d’attendre octobre pour relancer les nourrices et les crèches. Mais je n’ai toujours pas mon emploi du temps! Il faut que je relance encore le lycée!

  3. Ce n’est pas très clair en effet cette situation, bon en même temps ce sera « ses » élèves le temps de 2 mois mais ce sera bien les tiens et très vite car ils sauront qu’ils finiront l’année avec toi. Ca passera vite ce flottement je pense. EN attendant profite de bébé 😉

    1. Pendant trois mois (jusqu’à fin novembre) je ne serai pas leur prof. Mais peut-être même pendant toute l’année : si on ne trouve pas de mode de garde, je vais devoir rester à la maison!
      Je profite au maximum de bébé (ou c’est elle qui profite de moi?) 🙂

  4. L’Education Nationale ne s’en fait pas…alors toi non plus ! Tu profite à fond de ces premiers mois avec le petit papillon, tu envoies des lettres de relance pour la garde en novembre mais pour ton poste tout se mettra en place lors de TA rentrée. Ne stresse pas surtout ! Bisous

    1. Je ne stresse plus. Je me vois même parfois rester à la maison toute l’année scolaire avec ma petite princesse… On verra bien!
      Des bisous.

  5. comment se fait-il que tu es prof stagiaire alors que tu as déjà exercé ? je croyais que tu enseignais le latin, je ne crois pas que ce soit au programme des classes techno… en tout cas, ne te tourmente pas pour ton job et pense à ton bébé, profites-en ! tu as la chance de savoir que tu auras un poste à la fin de ton congé, c’est une chance !
    bisous

    1. Je serai prof stagiaire car j’ai eu le concours, même si ça fait 5 ans 1/2 que j’enseigne. Je suis prof de français mais j’ai enseigné aussi le latin.
      Bisous Ava.

  6. Il sera bien temps de te soucier de tout ça quand Novembre arrivera! Et occupe toi de la bichette pour le moment et profites! (Bon pour le mode de garde, réfléchis-y un peu quand même :P)

    Bisous

    1. En Novembre ça sera un peu tard… Fin octobre, un mois avant je m’y mettrai sérieusement!
      Je m’occupe de ma Bichette, je cherche un mode de garde, j’attends que le lycée m’envoie enfin mon emploi du temps… je suis bien occupée!

      Bisous.

  7. Bienvenue dans l’EN et ses (innombrables) dysfonctionnements! Tu vas voir, ce n’est que le début…
    Pour ma part, je suis PE (professeur des écoles) depuis 6 ans, mon ras-le-bol a atteint le point de non-retour au printemps dernier, et je travaille activement à ma reconversion!
    Je te souhaite de ne pas déchanter trop vite… Bon courage!

    1. J’ai été remplaçante pendant 5 ans 1/2 donc les dysfonctionnements de l’EN, je connais. J’ai naïvement cru qu’avec le concours ce serait plus simple!
      J’ai parfois déchanté mais j’aime ce métier!
      Et puis là je découvre celui de maman et j’aime ça aussi.

      Bon courage pour ta reconversion.

  8. ma pré rentrée s’est bien passée, je rempile ds mon bahut pr ma 6ème année, et je suis à 1h30 de route de chez moi, de plus c’est la montagne dc pneux neige, verglas et compagnie l’hiver… pas tjr évident ms bon..; bon courage pr cette année ma belle, il faudra que tu sois bien organisée et ça devrait le faire!

    1. Je suis super organisée en temps normal, mais avec Bichette, je découvre un autre monde où c’est très dur de s’organiser. Je vis au rythme de bébé. Mais d’ici deux mois, on aura trouvé notre rythme (enfin, je l’espère).

      L’année dernière j’étais aussi à 1h de chez moi, je partais très tôt et rentrais très tard. Ca ne me dérangeait pas. Mais maintenant que j’ai accouché, ça m’embête de devoir laisser Bichette 13h par jour chez une nourrice!

  9. Ma rentrée c’est…

    – boucler mon mémoire de M2, que je soutiens dans 10 jours et que je suis loin d’avoir terminé!
    – penser à mon programme d’agreg de lettres classiques (que je préparerai cette année SI je valide mon M2 :D)
    – m’imaginer devant des élèves dans un an…

    Tout un programme, stressant et excitant à la fois!

    1. Oh oui, c’est excitant et stressant à la fois!

      Le mémoire est bouclé? Prête pour la soutenance?
      Je te souhaite d’avoir le M2 et l’agreg!

  10. Comme je te le disais sur FB, tu viens d’effectuer la rentrée la plus importante de ta vie : ta première rentrée de « maman ». bises ☺☺

  11. Finalement rien de bien neuf par rapport à ta situation antérieure de contractuelle… c’était bien la peine de passer le concours tiens! Est-ce que cette rentrée avec ces incertitudes ne te rappelles pas d’autres rentrées lorsque tu étais remplaçante? Certes il y a le petit papillon en plus mais sinon… Bref comme tu le vois titularisation ne rime pas forcément avec la fin des soucis! Crois-moi si tu dois n’avoir qu’une préoccupation c’est bien toi, ton bébé et surtout trouver un mode de garde car pour le reste tout se réglera en temps voulu. Tu t’inquiètes parce que tu penses que le prof qui te remplace ne va pas travailler de concert avec toi mais lorsque tu étais remplaçante tu le faisais bien avec les titulaires, non, alors pourquoi en serait-il autrement maintenant que tu es « de l’autre côté »? Allez allez, fais un peu le vide et surtout profite bien de ces premières semaines avec bébé qui passent si vite! Au fait tu allaites il me semble, ça se passe bien?

    1. J’allaite, oui. Ca se passe… mieux (je suis en train de terminer un billet sur le sujet, j’espère le publier demain).
      Je profite au maximum de bébé et elle profite de sa maman. Du coup, j’ai parfois envie de prendre ces 6 mois pour rester avec elle et l’accompagner dans ses premiers mois.

      J’ai travaillé avec des remplaçants qui ne travaillaient pas avec le prof qu’ils remplaçaient. Et ça ne les dérangeait pas. Alors que moi je le fais toujours, je considère que c’est mieux pour tout le monde, y compris pour les élèves.

      Je découvre, quelle naïve je fais, que finalement, la titularisation c’est pas la fin des soucis avec l’EN!

  12. Des rentrées il y en aura d’autres… Les 1ers regards de ton bébé ; c’est maintenant où jamais… Parce que ca pousse vite ces p’tites bêtes là !

    1. Des rentrées, il y en aura plein d’ici la fin de ma carrière, dans… de nombreuses années!
      Ca pousse vite, oui! Déjà trois semaines et demie de passées et un bébé qui remplit de plus en plus ses vêtements en 3 mois!
      On profite à fond l’une de l’autre!

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s