Quand un opéra réunit des milliers de Bretons… La Traviata

Hier soir, 19h, sous un ciel ensoleillé, je pose, avec une amie, nos tabourets pliables devant l’écran géant mis en place place de la Mairie à Rennes où, une heure plus tard, sera retransmis en direct l’opéra de Verdi La Traviata.

La Traviata

Si vous voulez une preuve de ma présence, regardez cette photo de Ouest-France (en cliquant sur le lien) : La Traviata à Rennes. Les premiers spectateurs s’installent place de la mairie (je suis en plein milieu de l’image, avec un tee-shirt vert).

La représentation avait lieu dans l’Opéra, juste derrière nous, et était retransmise en direct sur TV Rennes 35 et de nombreuses chaines bretonnes, mais aussi dans d’autres villes bretonnes sur des écrans géants (à Saint-Malo, Betton, Bruz, Lorient, Dinard, Cesson-Sévigné).

A 20h, quand a débuté l’opéra, nous étions plusieurs milliers (10 000 spectateurs à Rennes, selon Ouest-France) à attendre la représentation.

Dès les premières notes, le silence s’est fait. Nous avons tous été emportés dans l’histoire de Violetta, interprétée par une soprano grecque au talent et à la beauté à couper le souffle, Myrtó Papatanasiu.

Pendant l’entracte, l’interprète de Giorgio Germont, le père d’Alfredo, Marzio Giossi, est venu répondre à quelques questions devant un public très hétérogène et conquis :

Traviata

Et le public rennais a chanté le fameux air du « Brindisi », le morceau le plus connu de cet opéra. Je n’ai fait que « lalala », ne connaissant pas les paroles suffisamment pour me lancer dans le karaoké géant, mais ce fut un moment très particulier qui a réuni des milliers de personnes.
Traviata

Vous pouvez retrouver des extraits sur Ouest-France : La Traviata fait chanter le public rennais.

Ensuite, nous nous sommes replongé dans l’histoire passionnante et passionnée de Violetta et Alfredo.

Les 2h40 de spectacle (entracte compris) sont passées très vite tellement nous étions emportés dans l’opéra de Verdi.

Les interprètes ont salué le public de l’opéra :

Mario Giossi

Mario Giossi (Giorgio Germont)

Leonardo Caimi

Leonardo Caimi (Alfredo Germont)

Anthony Hermus, le chef d’orchestre,  Myrto Papatanasiu, Violetta Valéry,  Mario Giossi, Giorgio Germont
Anthony Hermus, le chef d’orchestre,

Myrto Papatanasiu, Violetta Valéry,

Mario Giossi, Giorgio Germont

Mais ils sont aussi venus saluer la foule de spectateurs qui a suivi l’opéra à quelques mètres:

Mario Giossi (Giorgio Germont)

Mario Giossi (Giorgio Germont)

Leonardo Caimi (Alfredo Germont)

Leonardo Caimi (Alfredo Germont)

Myrtó Papatanasiu (Violetta Valéry)

Myrtó Papatanasiu (Violetta Valéry)

La Traviata

Pour voir d’autres images, notamment de l’impressionnante foule, cliquez sur ce lien de Ouest-France : Une marée humaine conquise par la Traviata !

J’ai beaucoup aimé la mise en scène de Jean-Romain Vesperini : moderne et simple, elle rendait cette histoire d’amour contemporaine et atemporelle. Les cdostumes de Sonia Bosc étaient magnifiques : à la fois simples et colorés, sobres mais avec une touche festive.

Quant aux voix…

Violetta était parfaite : présente du début à la fin sur scène, sur tous les tableaux, elle a une énergie impressionnante. La soprano, qui a remplacé Maïra Kerey pour les deux dernières représentations, était parfaite pour ce rôle qu’elle a interprété avec beaucoup de sensibilité et d’émotion.

L’interprète d’Alfredo était aussi excellent dans son rôle. Mais bien plus que le fils, c’est le père qui a reçu l’ovation du public. Il n’a pas le rôle le plus facile, il est celui qui sépare les amoureux, mais sa voix puissante et sa théâtralité rendent ses rapports avec Violetta et Alfredo tellement inteses et réalistes qu’on est pris dans l’histoire et qu’on le déteste le personnage.

Les personnages secondaires étaient aussi très bien interprétés.

Le final était magnifique avec la lumière sur Violetta l’emportant dans la mort.

J’ai passé une excellente soirée et j’en ai même oublié que j’étais très mal assise sur mon tabouret pliable.

Vivement la prochaine retransmission d’une telle oeuvre.

J’étais heureuse d’être rennaise hier soir. La ville a mis la culture à la portée de tous. Bravo!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s