Depuis le début de la grossesse (même avant), Namour s’implique énormément. Il vient aux échographies, aux rendez-vous chez le médecin ; il s’inquiète quand j’ai le moindre petit bobo, la plus petite douleur ; il s’occupe de moi, me masse avec de l’huile d’amande douce, me fait des bons petits plats, prend mon ventre en photo…

Les mains de Namour sur mon ventre????????

Mais, s’il m’accompagne dans ma grossesse depuis quatre mois, voit mon corps changer, me pose de nombreuses questions, s’intéresse, s’émerveille quand je lui dis que le fœtus a bougé, met les mains sur mon ventre en espérant un signe (d’ailleurs mardi soir, bébé papillon lui a donné un coup, offrant à son papa un grand moment d’émotion), il avait du mal à se sentir futur père, c’était encore trop abstrait.

Comme je cherchais une sage-femme, j’en ai parlé à une amie qui m’a conseillé la maïeuticienne qui l’avait suivie et qui pratique l’haptonomie. Honnêtement, nous ne savions rien de cette pratique. Juste le minimum : l’haptonomie (du grecs hapsis, haptein « le toucher, le lien, la relation » et nomos « la norme, la règle, la loi ») est une relation affective qui passe par le toucher.

Mercredi après-midi, Namour et moi avions donc notre premier rendez-vous avec cette sage-femme et avec notre bébé.

La séance a commencé par un entretien classique avec un professionnel de santé : questions sur nous, sur la grossesse, le suivi, nos peurs, nos doutes, etc. Puis je me suis installée dans un lit médicalisé. La sage-femme m’a donné des conseils pour soulager cette sciatique de grossesse qui me handicape régulièrement. Ensuite, nous avons pu communiquer avec notre fœtus.

Ce fut un moment magique. Nous avons « bercé » mon ventre, ce qui a fait bouger tout doucement le bébé. Puis par une petite pression, nous l’avons appelé. Et… il est venu! J’ai levé les yeux vers Namour, il souriait. Il avait partagé un moment unique avec son bébé. Un premier contact. Magique.

A chaque fois que nous le souhaitions, nous pressions mon ventre et le fœtus se déplaçait. Nous sentions son petit corps se mouvoir : moi, dans mon utérus et Namour, sous ses doigts.

« Les mouvements du bébé étaient quasiment imperceptibles, je ressentais un changement dans la forme du ventre et sa « texture ». C’était plaisant de voir que si tôt il y a une interaction. Ça me permet de participer pleinement à la grossesse. Ça devient moins abstrait : je vais être papa! » m’a dit Namour.

Il a hâte de recommencer, maintenant qu’il connaît les gestes, pour sentir à nouveau son bébé et communiquer avec lui. Quant à moi, je suis ravie. C’était notre premier après-midi « en famille« .

C’était notre première séance d’haptonomie. Nous avons pu entrer en contact avec notre petit papillon. Les prochaines séances vont nous permettre de continuer à tisser un lien puis peu à peu nous préparer à l’accouchement et à la vraie rencontre.

Et vous, l’haptonomie, vous connaissiez?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités