Bébé papillon·Coup de gueule·Pavé dans la mare

Faut-il attendre d’avoir une situation stable pour faire un bébé?

Cette question, Namour et moi nous la sommes posée. Mais après réflexion, à 29 et 31 ans, nous étions prêts à nous lancer dans la grande aventure de la parentalité, même si notre situation n’était pas aussi stable que nous l’aurions aimé.

Mais ce midi, toutes nos belles certitudes ont volé en éclat.

Tout est parti d’une remarque de la mère de Namour : quelle sera ma situation professionnelle l’an prochain?

Je n’en sais rien. J’ai passé le concours, j’attends les résultats. Je ne sais donc pas où je travaillerai à la rentrée, si je garderai le poste que j’ai cette année, à 1h de chez moi, ou si je me rapprocherai de mon domicile. D’ailleurs, où sera ce domicile? Car il va falloir que nous déménagions, nous ne pouvons pas accueillir bébé dans ce petit duplex.

Et là, l’avalanche de questions, qui sonnent comme autant de reproches.

« Vous cherchez un appartement ou une maison? Vous allez rester à Rennes ou chercher aux alentours? Tu vas te rapprocher de ton travail? Vous avez commencé à chercher un mode de garde? Une crèche, ce serait bien. Ou alors une nourrice, mais c’est dur de trouver quelqu’un de confiance.

– Je ne peux pas encore chercher de mode de garde tant que je ne sais pas où nous allons vivre.

– Oui, enfin, tu vas reprendre en novembre, il faudrait que tu commences à te poser la question.

– Je vais aussi me renseigner pour savoir si je peux reprendre à temps partiel ou même pourquoi pas, prendre un congé parental.

– Un congé parental? Mais vous n’allez pas vivre sur un seul salaire, un bébé ça coûte cher. Dans la société actuelle, il faut de l’argent pour vivre!

– Oui, mais je ne vais pas accepter mes conditions de travail actuelles. Je pars à 7h le matin, je rentre à 18h30, je travaille à 1h de chez moi… Je ne vais pas laisser mon bébé à 6h45 pour le récupérer à 18h45 chaque jour.

– Les femmes le font très bien aujourd’hui. Le père de Namour ne le voyait pas beaucoup quand il était petit, il n’en a pas souffert. Et puis, tu peux voir pour aménager tes horaires.

– Pas vraiment, je suis tributaire des transports en commun.

– Il faudrait quand même que tu passes ton permis!

– Oui, enfin, cette année, avec mes horaires, c’est pas possible. Et l’an prochain, avec bébé et un temps complet je n’aurai pas le temps.

– Peut-être que vous auriez dû y réfléchir avant.

La phrase est lâchée.

J’ai l’impression d’être à la place d’une de mes élèves qui, à dix-sept ans, est enceinte. J’en ai trente, j’ai conscience de tout ce qu’impliquait ce choix. Je me sens infantilisée…

Avions-nous bien réfléchi avant de « mettre cet enfant en route »? Sommes-nous inconscients de nous lancer dans cette aventure alors que nous n’avons pas encore une situation stable? Que JE n’ai pas encore de situation stable. Parce que Namour, lui, a un CDI, une voiture, une situation. C’est de moi que vient l’instabilité. Pas de permis, pas de concours, pas d’emploi stable… mais un bébé en route.

Dans cinq mois, il sera là. Ce bébé sera ma priorité. Et je ne me vois pas le confier douze heures par jour à une inconnue. Je ne fais pas un bébé pour qu’il soit élevé par une autre. Peu importe que je gagne moins d’argent, peu importe que je ne vive pas dans une maison avec un jardin. Peu importe. J’ai choisi d’avoir un bébé. Il grandit en moi. Je commence à le sentir bouger. Je l’aime déjà.

Je n’ai pas une situation stable, mais je suis prête à me battre pour cet enfant. Peu importe ce que pense la mère de Namour.

*

C’était mon pavé dans la mare.

J’en profite pour féliciter Mère Cane pour la naissance de sa petite Alouette. Je lui souhaite une longue vie, pleine de bonheur et d’amour.

Mère Cane Pavé dans la mare

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

109 réflexions au sujet de « Faut-il attendre d’avoir une situation stable pour faire un bébé? »

  1. une belle-mère comme on les aime…

    c’est votre décision, vous n’êtes pas inconscients!

    si j’avais dû attendre d’avoir une situation stable, je n’aurai pas eu Alexis, et encore moins Anthéa.

    vous êtes deux, vous vous aimez, vous trouverez les solutions adéquates.

    et laisse de côté les réflexions! il va falloir te blinder, cocotte..

    1. La cocotte, tu vois, elle est fatiguée en ce moment et elle a les hormones qui débordent…
      Je pense exactement comme toi! Si j’avais dû attendre, je ne sais pas si j’aurais été enceinte un jour. Je ne sais pas si j’aurai ce concours cette année ou dans dix ans!
      Des bisous Isa.

  2. Si on attendait que tout soit parfait il n’y aurait pas beaucoup de bébés par chez nous ! Je ne pense pas qu’il faille attendre d’avoir une situation dite stable. Il faut simplement revoir ses priorités.

  3. Chère Kiara,
    …si on devait se poser autant de questions avant, on ne ferait jamais d’enfant! Qu’importe les problèmes qui viendront, vous saurez trouver les solutions adaptées. Tu as la joie d’attendre un enfant, vous êtes deux pour l’accueillir, c’est le principal. C’est votre vie et si bébé a choisi de venir maintenant, c’est que c’était le bon moment. Point à la ligne! Belle- maman ferait mieux de s’occuper à faire de la layette au lieu de vous accabler de questions d’ailleurs bien »tardives »,
    Haut les coeurs, fais-nous un beau bébé!
    Bienvenue à la petite Alouette .
    Gros bisous à tous les deux de Mireille du Sablon

    1. Belle-maman faire de la layette? C’est pas son style! Je pense que Mamoune va très bien se charger de cette tâche. D’ailleurs, j’aurais bien eu besoin d’un gros câlin de ma maman…
      Gros bisous Mireille. Je retourne couver mon petit papillon au chaud.

  4. Punaise, ça fait mal. Tu vois, j’ai pas d’enfants, mais je me suis souvent dit que je voulais avoir un enfant lorsque j’aurai une situation stable. Pourtant, au jour d’aujourd’hui, je pense que personne n’est réellement stable, on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Alors, Belle Maman ou pas, stable ou pas stable, c’est plus la question, je crois que la vraie question c’est est-ce que je le veux ce bébé. Point. Et tu le veux, donc, je suis sûre que ça ira pour le mieux.

  5. Si aucun de vous deux n’avait d’emploi stable, ses inquiétudes seraient légitimes mais là, c’est te faire stresser inutilement.
    Personnellement, ma mère se fait toujours du soucis car mon chéri ne travaille pas. Mais bon, j’ai la sécurité de l’emploi. Lui s’occupe de la maison ce qui me décharge de beaucoup de tâches. On a trouvé notre équilibre comme ça mais ça ne l’empêche pas de me demander régulièrement : C’est quand qu’il trouve un travaille F. ? Ah ! Les mères… Ce n’est pas simple.

    1. Les mères, c’est pas simple (je pense à ce que bébé papillon dira de moi dans vingt ans) et les belles-mères… c’est encore pire! 😉
      Ce n’est pas que je stresse (bon, si, un peu), mais je ne m’inquiétais pas avant cette discussion, pour moi tout allait bien se passer. Je suis trop naïve peut-être.

  6. Le simple fait de se poser autant de questions montre que vous êtes plus que prêts! La stabilité aujourd’hui, ça a encore un sens? On se pose tous les questions, mais dans notre métier, rien n’est plus incertain. Je me rends compte que j’ai une chance inouïe (bien que par peur de perdre mon poste, je n’ai pas pris de congé parental, et mon chef refuse les temps partiels sauf de droit pour sauver les postes, alors bon, faut faire avec…). La crèche, j’aurais bien aimé, mais tjrs sur liste d’attente, et quand j’ai demandé ce qu’il en serait pour la rentrée prochaine ils m’ont balancé « oui mais si vous ne savez pas à l’avance vos horaires, ca ne nous arrange pas du tout », bah on ne peut que émettre des vœux sur nos horaires, on ne sait pas s’ils seront respectés, et ce n’était pas question que je mette mon bébé à plein temps à la crèche pour lui assurer une place…Mais bon je te soutiens, moi j’ai eu droit à « ah bah oui mais ça tu le savais avant d’entrer dans ce métier », « ta situation s’arrangera avec le temps »…oui, et alors, il faut attendre quoi, 20 ans de carrière pour avoir un poste fixe, et encore? Comme tu le dis, la priorité c’est votre bébé, je vous souhaite de trouver un logement qui vous convienne, ca sera bien assez de stress un déménagement pendant la grossesse. Mais tu as raison, rien de plus infantilisant qu’avoir un bébé! L’important, c’est que toi tu sois sure de tes choix pour lui/elle/eux (rayer la mention inutile :-p )

    1. Merci beaucoup.
      Comme je suis contractuelle, je ne sais même pas quels seront mes droits. Il faut que je me renseigne. Je sens que je vais passer du temps au Rectorat ou à l’I.A.
      Moi qui pensais qu’on avait un métier de privilégiés qui foutent rien… 😉

      1. Comme vous le disiez, en effet aujourd’hui, même les enseignants qui ont le concours n’ont pas forcément une situation stable. Un bébé engage beaucoup de choses, va bouleverser tout mais voilà, si vous en avez mis un en route c’est que vous vous sentiez prêts, peu importent les remarques des autres, il y aura toujours des gens pour dire telle ou telle chose, pas forcément méchamment d’ailleurs, mais ces choses peuvent parfois faire mal. Je trouve pas glop de critiquer comme ça alors qu’un bébé devrait être du bonheur. Les gens savent oui que ça coûte cher un enfant, mais doit-on refuser d’en faire à cause de ça ou parce que tu as pas le permis. Non. OK vous allez devoir déménager, donc avoir plus grand donc plus cher, mais c’est ainsi, comme tu dis hors de question d’élever Baby Butterfly dans un duplex. Tu ne connais pas à l’avance ta situation, certes (bienvenue au club d’ailleurs) mais que cela ne t’empêche pas de profiter de ta grossesse et de ton futur enfant, c’est pas parce qu’on est contractuelles ou vacataires ou TZR qu’on a pas le droit aussi de faire des enfants ; sans déconner. Certes, il y a pas mal de démarches à faire du coup mais voilà vous avez choisi de mettre en route ce bébé, et je pense que vous saviez qu’il y aurait des choses difficiles à gérer mais aussi des trucs plus positifs. Hésite pas à voir avec le rectorat, et tes établissements que faire comme démarche, voir si l’an pro on a besoin de toi (les chefs d’étab on un mini-pouvoir pour reprendre tel ou tel prof je crois), et explique-leur la situation, bébé papillon pousse ; il arrivera vite, alors qu’ils ne t’envoient pas à Trifouillis-lès-Oies.
        La question du congé parental éventuel, ben pourquoi pas et merde à ceux qui critiquent, c’est votre choix ! Le choix du mode de garde ou éventuellement d’un travail à temps partiel : tu as raison si c’est pour pas profiter de son gosse franchement, ça fait chier.
        Le permis? Tu auras bien le temps va, de nos jours on peut s’en passer, du moins quand on habite dans ou près d’une grande ville.
        Je te souhaite bon courage Kiara. Tiens nous au courant. Des bisous.

        1. Je me suis renseignée auprès de la secrétaire de mon lycée. Elle a répondu à toutes mes questions et rien n’est impossible : je peux demander un temps partiel près de chez moi (mais après, c’est pas dit que ce soit accepté) et je pourrai prendre un congé parental. On ne donne pas de poste à l’année à une prof en congé maternité, donc il se peut que je n’aie pas de poste en Novembre. Donc à voir… Namour et moi allons réfléchir ensemble. Ce sera notre décision à tous les deux.
          Si je suis en congé parental, j’aurai le temps de m’occuper de mon permis, en six mois… non?
          Plein de bisous LRDNV.

  7. Mon Dieu, mais si on attendait que tout soit vraiment parfait pour faire des enfants, on en ferait jamais quoi! Là, tu vois mon homme vient juste d’être au chômage, moi j’ai un boulot sous payer mais on va quand même s’y mettre (enfin s’y remettre) et argent ou pas, situation bonne ou non, la seule chose qui nous importera c’est le bonheur que ça va nous apporter. On est pas à la rue, on s’aime et ça me semble l’essentiel!
    Allez, ne t’inquiètes pas pour tout ça ma belle. Je te fais plein de bisous 🙂

    1. Ah, je suis contente de lire ça! Ben ça y est, je pleure à nouveau… ah, les hormones! 😉 Mais c’est de joie cette fois-ci et ça fait du bien!
      Merci pour ton commentaire. Plein de gros bisous.

  8. J’avais écrit un billet sur la nécessité ou non d’avoir de l’argent pour faire un bébé. Ce sont des questionnements qui me turlupinent depuis la naissance de ma puce.
    Si ça peut te rassurer, (ou non), à la naissance de ma fille nous avions une situation professionnelle très stable tous les deux. Puis entre temps les choses ont évolué et ce n’est plus le cas. Comme quoi on peut faire un bébé dans les meilleures conditions financières possibles, sans garantie pour l’avenir à moyen terme et sans que ce soit la catastrophe pour autant !
    Par ailleurs, j’ai pris un temps partiel parce que je souffrais trop de travailler à temps plein. Donc je ne saurais trop t’encourager à prendre un congé parental ! Surtout quand les horaires sont terribles, tenir le coup moralement et physiquement, c’est franchement difficile. Je suis plus heureuse aujourd’hui avec moins de sous mais plus de temps pour ma puce !

    Ecoutez-vous, et faites-vous confiance, votre bébé en aura bien besoin.

    1. C’est tout à fait ce que je pense. Mais que je n’ai pas réussi à dire, j’étais trop scotchée. Et puis comme tu le sais, quand on est enceinte, fatiguée et bourrée d’hormone, on a les neurones en surchauffe!
      Je nous faisais confiance, mais cette discussion a ébranlé mes convictions. Grâce à vous, elles reviennent. On va y arriver!
      Merci beaucoup.

  9. Et non, pleures pas, je vais pleurer aussi après c’est malin! (et moi j’aurais pas l’excuse des hormones ^^)

  10. Quand Zébulon est né, j’avais un CDI, il ne savait pas encore marcher et je ne l’avais plus !
    Quand Tilou est né, Sév avait un CDI et tu connais la suite !
    Dans peu de temps, fin des droits pour Sév …
    Vous allez habiter en Alsace, alors ?

    1. Aller vivre en Alsace? Ouh, c’est pas à côté!
      Je connais votre histoire. Et je sais aussi que vos enfants ne sont pas malheureux!
      Merci Oth. Bon courage à Sév, elle va bien retrouver du travail, comment peut-on se passer d’elle?

        1. Heu… bien sûr!
          Mais je ne vois pas comment je connaitrais un patron alsacien!
          Par contre, si vous voulez venir en Bretagne! 😉

          1. Tu n’a pas connu les débuts de Nulle part ailleurs ?
            Ah oui, tu n’étais qu’une petite fille à cette époque !

  11. si on devait attendre une situation stable pour faire des bébés y aurait pas grand monde pour payer la retraite de ta belle mere. Les choses arriveront petit à petit. Vois déjà pour le congé parental tu as déjà le droit à 6 mois de cp pour un premier. Ca te permettras de voir venir. Et puis vous n’avez pas besoin d’une maison pour le moment il ne s’en rappelera plus le gosse qu’il a vécu sa première année dans un appart (ceci dit moi j’ai vécu mes 20 premières années en appart et je ne suis pas morte). J’ai fait mon premier en étant au chomage. Quand j’ai trouvé du taff j’ai du trouver à le faire garder en 15 jours. Aujourd’hui j’ai un mi temps qui me convient très bien vu les horaires de malade de mon homme pour qu’ils ne passent pas leur vie au periscolaire etc… Mais je crois surtout que les phrases de ta belle mere sont le reflet de ses angoisses à elle et qu’elle n’a pas à te les transmettre. Si ton homme a déjà un situation stable c’est déjà pas mal (et plus que beaucoup de personne).

    1. Mon homme a aussi des horaires de folie. Il est en déplacement toute la semaine et fait de l’hôtel au moins une nuit par semaine (quand c’est pas 4 jours sur 5). C’est pour ça que je ne me vois pas laisser mon bébé seul aussi longtemps! J’ai envie de le voir grandir et d’être là pour lui (ou elle).
      Je n’avais pas pensé à ce que tu dis, mais tu as certainement raison, ses paroles sont le reflet de ses angoisses à elle! Moi qui vivais sereinement cette grossesse, ça m’a pas mal chamboulée.
      Je vais me renseigner dès cette semaine sur mes droits. Si je prends un congé parental, en six mois j’aurai peut-être le temps de passer mon permis! 😉
      Quant à la maison, moi je m’en fiche! Un bébé n’a pas besoin de beaucoup d’espace, on pourra déménager quand il sera plus grand! Mon neveu a vécu ses premiers mois dans un mobilhome, il n’en a pas souffert!
      Merci beaucoup pour ton commentaire!

  12. si vous en aviez envie, vous avez bien fait de vous lancer d’autant plus que vous avez largement l’âge pour devenir parents ! Tout va se mettre en place progressivement ! pour les crèches ou les nounous, ce n’est pas Paris non plus, vous devriez trouver je pense !!! ne vous inquiétez pas trop à l’avance ! CARPE DIEM !!! bisous

    1. Merci Dame Céleste. Je ne stressais pas… jusqu’à ce midi.
      Je vais me renseigner sur mes droits en tant que contractuelle, je vais peser le pour et le contre avec Namour et belle-maman n’aura pas son mot à dire!
      Gros bisous.

  13. Des questions on s’en pose tous, et des remises en questions en tout genre !! Mais à chaque « problème » il y a une solution… Dans tous les cas tu trouveras la meilleur des solutions pour toi, ton homme et ton enfant !! Les hormones ont leur part de responsabilité, mais une fois les choses à plats on y arrive toujours !! L’arrivé d’un enfant est la plus belle des choses qui puissent arriver a un couple qui s’aime, et ça nous donne des ailes !! ❤

    1. Merci beaucoup.
      J’ai bien fait d’écrire ce billet ce soir. Vos messages me remontent le moral, je retrouve peu à peu la confiance que j’avais perdue ce midi.
      Merci ❤

  14. c’est votre décision a ton homme et toi, les autres n’ont rien a dire. Dans la conjoncture actuelle, on sait de quoi aujourd’hui est fait mais on ne sait pas ce que ce sera demain. Je me suis posé les mêmes questions que toi et j’ai aussi décidé de me lancer, pour l’instant on essaye et on verra bien.

    1. J’espère que ça fonctionnera pour vous!
      Justement, la conjoncture… c’est ça le souci, elle a peur que si je prends un temps partiel on gagne moins, que si je prends un congé parental on ne me reprenne plus après… et si Namour change de travail ou pire…
      Mais dans ces cas-là, on ne ferait jamais d’enfant! Je crois qu’elle a reporté ses peurs sur moi!
      Je croise les doigts pour toi!

  15. En fait, il faut attendre de gagner au Loto pour faire un bébé et devenir de bons parents ?
    Un conseil : évite-la le temps de ta grossesse afin de te ménager. Elle va finir par te pousser à la crise de nerfs et ce n’est pas bon ni pour le bébé, ni pour toi. C’est de la jalousie, tout simplement.
    Vous n’êtes pas sur le trottoir, vous attendez ce petit être de tout votre coeur : c’est l’essentiel ! Après, gagner plus ou moins, vous ferez très bien avec. L’argent n’est pas le plus important, sinon personne ne ferait de bébé à part les riches !
    N’oublie pas, si tu as envie de parler, je suis là … t’as juste à appeler !
    Gros gros bisous et prend vraiment soin de toi, hein ! Sinon je déboule en Bretonnie …

    1. Ca va être dur de l’éviter, je la revois le weekend prochain… Mais après, on va faire une longue pause.
      Déjà que l’annonce de la grossesse n’avait pas été accueillie par toute la joie que j’espérais, là j’ai encore une fois été déçue…
      Débarque en Bretonnie quand tu veux! 🙂
      Bonne soirée (dès demain je joue au Loto! ;-))
      Plein de bisous.

  16. super sympa ta BM!!!!! :/
    franchement je comprend que ça te fasse mal, mais laisses-la parler, c’est jalousie et compagnie tout ça!
    je ne suis pas un modèle, mais je n’ai pas le permis, suis maman au foyer (par choix) depuis mon premier fils….et il ne me semble pas que mes enfants soient malheureux…!! ils ne manquent de rien et nous les aimons……..si nous avions du attendre, je pense que j’attendrais encore gentiment ma ménopause sans jamais avoir connu le bonheur de la parentalité…et comme nous voulons un troize, va falloir qu’on emmerde le monde entier………………
    allez, laisses courir………bisous!

    1. Merci Samdalia. Ma BM dit ce qu’elle pense comme elle le pense. Elle ne connaît pas la diplomatie (c’est le moins qu’on puisse dire).
      Emmerde le monde et faites un petit troize! 🙂
      Des bisous.

  17. Une situation dite stable peut toujours voler en éclat du jour au lendemain pour x raison…Si dans la vie on devait tout faire quand tout est stable, assuré…Jamais rien n’est cependant assuré dans la vie, c’est comme ça, et c’est ce qui en fait toute sa rudesse et sa beauté.

    1. Je suis bien de ton avis et c’est ce que j’aurais dû lui répondre mais je n’ai pas réussi à faire sortir un seul son de ma bouche!

  18. et bah elle est charmante ta belle-mère !!! spa très cool de ne pas te ménager… l’essentiel c’est que vous soyez amoureux ! et pis le reste viendra en temps voulu 😉 pleins de bisous

    1. Merci Thalie. ❤
      Il faut que j'apprenne à me blinder, ma belle-mère ne changera pas, elle est comme ça, sans tact ni diplomatie, je dois faire avec… Namour y arrive bien!
      Plein de bisous.

  19. Pour répondre à la question du titre, je dirais que oui, c’est mieux d’avoir une situation stable pour avoir des enfants, c’est moins de soucis et de problèmes. Mais après il y a un moment où faut arrêter d’attendre et on ne peut jamais être prêt à 100% de toutes façons. Et puis aujourd’hui avoir une situation stable c’est un peu balèze.
    Vous ferez de votre mieux et ça ira, vous vous ferez des cheveux blancs parfois mais rien ne sera insurmontable ^^

    1. Voilà, c’est ça.
      Et puis même si toutes les conditions sont réunies, c’est pas pour autant que ça va rester parfait. On n’est à l’abris de rien!
      Merci Ragnagna!

  20. Chère kiara !
    Qui ne se pose pas de questions dans ces moments-là ! Ok, c’est ta belle-mère qui les posent. Peut-être s’inquiète-t-elle de votre devenir avec un seul salaire oui peut-être : / ! mais trop de questions auxquelles vous ne pouvez répondre pour l’instant. Elle n’a pas dû se rendre compte qu’elle vous mettait devant des évidences pour elle. Mais ce sont les siennes et vous c’est votre vie que vous menez. Vous saurez faire les bons choix au moment venu j’en suis certaine quand les questions se poseront à vous et rien qu’à vous ! Ton homme a un travail, alors ? c’est pas comme si vous étiez tous les deux en attente de quelque chose ! Ne te laisse pas envahir par les inquiètudes de ta belle-maman surtout ! ha ces belle-mères ! du moins certaines…

    Moi,je dis laisse venir, ce bébé est en route ! C’est ta grossesse qui passe en premier ne l’oublie pas ! Et puis dis toi aussi que tu peux avoir de bonnes nouvelles pour l’année scolaire prochaine qui sait ? il faut rester positif ! le stress c’est pas bon…du tout du tout !
    J’ai connu ça aussi il y a trente cinq ans le travail à distance . Je donnais ma fille à 6h15 du matin pour prendre un bus à 6h30 et je ne rentrais qu’à 19h45 tous les jours…pas marrant c’est vrai, mais je l’ai fait deux ans tout de même. Ensuite j’ai arrêté de travailler à la naissance de mon gamin. A cette époque, j’avais ma nounou à 15 mètres de chez moi, c’était facile de ne pas courrir trop. Mais je pense que si j’avais eu la possibilité d’avoir un congé parental, même les six premiers mois, je l’aurais pris sans me poser de questions. Alors si tu en as la possibilité , renseigne toi !
    Et non tu n’es pas naïve rassures-toi ! Tu es dans ton bonheur actuel et les hormones te font …grrr !!! reprends confiance va …; )

    Je suis sûre que Mamoune va te concocter de bien jolis effets pour votre petit bout à venir…; ) quand à ta belle-mère qu’elle brode alors ! non mais !…
    Bonne soirée à vous…
    bises
    @nnie

    1. Merci @nnie.
      Mamoune est déjà en train de regarder les tissus…
      Je pense que les parents sont toujours inquiets pour leurs enfants. Ma mère se pose certainement des questions, elle aussi. Mais elle ne m’en a pas fait part. Elle doit nous faire confiance ou alors elle n’ose pas?
      Ma belle-mère se pose des questions et je crois qu’elle n’a pas réalisé que ce qu’elle disait pouvait me blesser. Elle est comme ça, très directe. Je suis habituée, mais avec les hormones, la fatigue, j’ai eu beaucoup de mal à encaisser. Moi qui vivais enfin sereinement cette grossesse (après les premiers mois stressants et les saignements abondants), j’ai été prise de panique.
      Merci pour tous vos commentaires, c’est intéressant de partager les expériences de chacun.
      Bises @nnie.

  21. Eh bien !!! je n’aurais pas intérêt à dire le 10ème de ce que tu as entendu à ma belle fille. Et pourtant, elle non plus n’a ni situation, ni permis, ni même de formation par rapport à toi. Elle a fait de l’intérim depuis septembre, dans la télévente, a pris les vacances de février avec son p’tit loup et n’a pas parlé de reprendre avec la mise en route du 2ème. Ce n’est pas moi qui vais lui en parler, elle fait ce qu’elle veut à 27 ans. Mon namour de fils est heureux alors quoi demander de plus, il gagne de l’argent pour la famille, ils vivent de pas tant que cela et ont le projet d’acheter, pas à Cesson, ni à Rennes c’est trop cher, plutôt au nord de Nantes.Bref, ce sont leurs affaires, je les laisse d’abord dire et on en discute. je suis contente s’ils se rapprochent de nous. Mais je n’aurais rien demander.
    Voilà ma réflexion du dimanche soir ma belle.
    Comment va Mamoune?
    bisous

    1. Mamoune va bien! Elle se repose et guérit doucement, en préparant son déménagement. Ça fait un moment que je ne l’ai pas vue, il faudra qu’on aille lui rendre visite.
      Mamoune nous laisse aussi faire notre vie, elle observe de loin et écoute, mais ne se mêle pas de nos affaires. Comme nous, nous ne nous mêlons pas des siennes!
      Merci pour ton commentaire,
      bisous Paquerette.

  22. N’écoutes que toi. Un enfant à avant tout besoin d’amour, d’un endroit sain et tranquille pour vivre et s’eveiller. Le reste va suivre. Vous êtes des adultes responsables. Bien sur qu’on peut vivre sur un salaire + les aides du congé parental à 2 avec un bébé pendant 6 mois, je l’ai fais et j’ai été très contente de ne pas laisser mon bébé alors qu’il avait que 2 mois et demi ! Après c’est clair que pendant 6 mois tu te sers un petit peu la ceinture mais c’est faisable, il faut faire le calcul. Moi non plus je n’ai pas mon permis,et je m’en sors très bien et seule désormais. Le mode de garde ça se trouve, la nounou m’a laché en octobre, en 15 jours j’ai trouvé une place en crèche, j’ai remué ciel et terre parce que comme tu dis quand on est maman on se bat pour donner le meilleur à notre enfant ! En tous cas, je suis d’accord avec la personne plus haut qui dit que tu devrais te protéger et ne pas trop la voir pdt ta grossesse. Je veux pas te faire peur mais moi ce fut très lourd quand elle a decouvert le bébé, genre je me l’accapare à la maternité camera dès qu’elle est entré dans la chambre: ça fait vachement plaisir qu’on te filme avant même de te dire bonjour et sans autorisation alors que ça fait 3 jours que t’as quasiment pas dormi entre l’accouchement qui demarre en pleine nuit et ensuite le bébé à s’ocuper toutes les3 heures et quand c’est ton premier tu découvres ça fait un choc d’un coup(mais c’est super hein !). Elle a jugé utile aussi de venir avec 3 sacs de vetements neufs pour Stella ce jour là, ca pouvait pas attendre que je sois rentré à la maison. Ensuite Stella devait avoir 2 mois, je parlais des ressemblances qu’elle avait avec moi et elle a dit: « oui a se demander si c’est son père », génialela remarque! Elle en faisait qu’à sa tête le peu de fois où elle l’a gardée, elle en avait rien a faire de nos mise en garde concernant des allergies que notre fille faisait au produit M*stela qu’elle possedait chez elle, et bien oui car elle etait assistante maternelle héhé! BREF surtout ne te laisses pas emmerder, ce fut vraiment mon tort de prendre trop sur moi ! Ta belle mère a eu sa vie, a fait ses enfants,maintenant c’est à votre tour!

    1. Hé bien, la grand-mère de Stella est un sacré numéro!
      Ma belle-mère ne s’incrusterait pas comme ça, elle respecte notre vie privée. Elle manque de tact, mais elle n’est pas sans gêne!
      On va me prêter beaucoup de vêtements, d’objets indispensables donc finalement, le bébé ne nous coûtera pas cher. On pourra vivre sur un salaire + les aides du congé parental (j’ai bien vécu avec l’Ex à deux sur un RMI).
      Merci d’avoir partagé ton expérience.
      Gros bisous Marlène.

      1. Oh oui vous réussirez à vivre sur un salaire + l’aide congé parental de la CAF! En tous cas pendant 6 mois de congé c’est possible. J’avoue qu’à la fin t’es contente de reprendre le travail aussi.
        Pour mon ex belle-mère, no comment, un cas..A l’anniversaire des un an de Stella elle lui a fait gouter du mousseux. Tu vois le niveau. Cette fois là j’ai bien dis que c’était niet. Mais bien sur pour le papa c’était pas un problème. Je suis pas tj rassurée quand je laisse ma fille à son père. Je devrais ouvrir un blog sur ma vie de maman solo moi ça me ferait du bien je crois !
        Prends bien soin de toi et du bébé !
        Gros bisous !

        1. Oui, tu devrais ouvrir un blog pour partager ton expérience de maman solo. Par contre il faudrait te trouver un pseudo pour pas avoir de problèmes avec le papa!
          Si tu veux en parler, je veux bien t’aider à le créer!
          Je prends soin de nous, je travaille moins et je me repose davantage.
          Plein de gros bisous.

  23. Je me suis posée la même question… J’ai même accepté un nouveau contrat alors que j’étais enceinte… Quand tu vois que des couples ont des enfants dans des pays où on n’est pas sûre de manger demain, je me dis que jamais, je ne serai prête à 100 %, c’est vrai, mais, en un sens, jamais je ne serai plus prête que je ne le suis !
    Pourtant, comme toi, je ne sais pas où je travaillerai après la naissance de Petit pois, je n’ai pas le permis et le job de mes rêves est loin… Mais, je sais aussi que ce ne sera pas ma priorité !
    😉

    1. Je me rends compte que nous sommes nombreuses à ne pas avoir le permis! Ca me rassure!
      Jamais nous ne seront prêts à 100%. C’est impossible, nous sommes humains, pas des machines. Mais on va faire de notre mieux. C’est ce que font les parents, non?
      Merci pour ton commentaire. Bon courage pour la fin de ta grossesse.

  24. et ben! je te rassure, ou pas… on a eu les mêmes questions/reproches de belle doche… avec en prime « ce sera un batard, on ne saura rien de lui…et si… et si… et si… »… fuck la belle doche! savoure!

  25. Ben ici, ça fait 1 an et demi que je suis en congé parental pour m’occuper de Minus et là je repars pour 3 ans pour m’occuper de Craquotte ! On vit donc sur un seul salaire (bon maintenant je vais avoir un peu de sous de la CAF, mais c’est pas avec ça qu’on sera riches), ben on s’en sort quand même hein !
    Et ma mère n’a jamais travaillé pour s’occuper de nous 3, et on a jamais été malheureuses ! Faut juste savoir ce qu’on veut dans la vie…
    Moi je suis comme toi, je pense aussi que je n’ai pas fait des enfants pour que quelqu’un d’autre s’en occupe ! Tant pis si pour l’instant on peu pas acheter une maison, on continue de louer notre petit truc et puis voilà, au moins je suis avec mes bébés ! Mais ça, ma BM non plus ne comprend pas ! De toutes façons, même si tu avais eu une situation stable, elle aurait trouvé autre chose à te reprocher alors !
    Allez, repose toi 😉

    1. Merci d’avoir partagé ton expérience Marjolaine.
      J’aurais aimé avoir une situation stable, comme tout le monde. Mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Et cette discussion a réveillé mes échecs. Je comprends tout à fait que ma belle-mère veuille le mieux pour son fils et par extension pour son petit-enfant. Je comprends qu’elle se pose des questions, qu’elle ait des craintes. C’est normal. Mais c’est la manière de le dire qui m’a blessée.
      Je sais ce que je veux : que ce bébé soit heureux et épanoui. Il le sera si Namour et moi le sommes, si ses grands-parents le sont aussi. On va essayer de faire en sorte que sa famille soit unie.
      Je vais me reposer, ça fait deux nuits que je dors d’un sommeil agité, cette discussion m’a remuée encore plus que je ne le pensais.

  26. Tu sais la situation stable, c’est de la connerie. C’est ce que je disais l’autre jour à ma banquière.
    Il a un an je l’avais mon CDI. Je l’ai perdu en un mois, parce qu’on a voulu me muter.
    J’avais le CDI, nous avions tout ce qu’il fallait, on avait donc décidé de faire un enfant. On s’est « lancés » en janvier. J’ai appris cette mutations fin février. J’ai appris que je n’aurai pas d’aide financière ni d’aménagement d’horaire ni quoi que ce soit de la part de mon entreprise en mars. Fin mars nous signions une rupture conventionnelle, rupture qui prenait effet au 12 avril. J’étais enceinte du 6.
    Et puis ? Je n’allais pas avorter sous prétexte que je ne l’avais plus ce CDI, on l’a voulu cet enfant, quelques conditions ont changé contre notre volonté. Mais finalement on s’en sort pas si mal.
    Être parent c’est faire des choix, des choix très durs. Pour ma part j’ai choisi de retravailler, mais je comprends ces mamans qui ne veulent pas laisser leur bout d’chou car moi même j’ai du mal. Rien n’est facile quand on devient parent. Et les conseils à la cons, on s’en passerait bien (dsl pour ta belle-mère). Bon courage pour la suite, en attendant profite de ta grossesse !

    1. Merci pour ton témoignage.
      Il se peut que je ne supporte pas de rester à l’appart’ seule avec un bébé très longtemps et que j’aie très envie de reprendre le travail! Mais il se peut aussi que j’aie envie de profiter des premiers mois de mon papillon. Je ne sais pas encore quel choix nous ferons. Mais je ne veux pas m’enfermer dans les choix des autres. Je veux être libre. Je l’ai toujours été, c’est pas maintenant qu’on va m’imposer quoi que ce soit.
      Je suis d’accord avec toi : on a voulu cet enfant, on va s’en sortir quoi qu’il arrive! 🙂

  27. Ah je reconnais bien là ces petites phrases assassines lâchées par les unes et les autres (car tu remarqueras que les hommes, pères, beaux-pères et autres, sont beaucoup moins emmerdants) et qui m’ont pourri ma première grossesse! Si j’avais dû attendre d’avoir une situation stable je n’aurais jamais eu d’enfants, et à 43 ans bientôt les carottes seraient cuites et recuites. Tout n’est que question d’organisation et lorsque la vie est pleine d’incertitudes il faut faire confiance à son instinct et saisir les opportunités qui se présentent. Tu veux pouvoir profiter de ton bébé, tu ne sera pas où sera ton travail à la rentrée, etc, c’est vrai qu’il y a beaucoup de questions que tu dois te poser, mais fais-toi confiance tu sauras sûrement prendre les bonnes décisions et ton conjoint est là aussi pour te seconder. D’ailleurs tu remarqueras que tous les reproches ne fondent que sur la mère, comme si les questions de garde par exemple ne le concernaient pas! L’important pour faire un bébé ce ne sont pas tant que les conditions matérielles soient idéales mais bien que vous soyez prêts et que ce soit votre décision.

    1. Namour est sur la route toute la semaine. Il ne rentre pas tous les soirs. C’est ça qui me fait peur : si je travaille à une heure de chez moi, comme cette année, je devrai laisser le bébé de 6h30 à 19h chez une nourrice. Déjà qu’il ne verra pas beaucoup son père, je ne veux pas non plus le priver de sa mère. C’est au cœur de nos discussions de couple. Nous réfléchissons aux avantages et aux inconvénients de tel ou tel choix. Je t’avoue que je n’étais pas du tout stressée par ce qui allait se passer. La conversation de dimanche midi a bousculé tout ça dans ma tête, comme s’il fallait que je prenne une décision immédiatement. J’avais l’impression de me faire gronder parce que je n’avais pas réfléchi avant de me lancer.
      Les conditions matérielles, je m’en fiche. Quand j’étais gamine, on a vécu avec le minimum, ma mère a fait de son mieux pour que nous soyons heureux. Nous étions pauvres financièrement (nous vivions à cinq sur son maigre salaire) mais riches d’amour. Mon père ne sait pas exprimer ses sentiments et nous les a longtemps refusés, nous avons souffert qu’il soit si matérialiste. Je ne veux pas de cela pour mon enfant.
      Merci pour ton commentaire. 🙂

  28. Alors j’ai 41 ans, 3 enfants de 15 ans 1/2, 13 ans 1/2 et 10 ans 1/2 ! Mon mari et moi, nous sommes mis ensemble à 18 ans pour moi et presque 20 pour lui, la seule chose que nous avons attendu c’est qu’il finisse ses études de STAPS, ensuite nous avons pris notre appart et essayé de mettre un petit bébé au monde car on le voulait !!!!! J’avais un travail de contractuelle pour une mairie, mais faisant bien mon travail, ils me reprenaient chaque année et d’ailleurs je ne me posais pas la question ! Mon homme a choisi de partir au ski avec des élèves plutôt que de passer le CAPES, et l’a passé l’année d’après ! Quand j’ai eu ma 1ère, j’ai eu la chance d’avoir ma maman à côté qui l’a gardé (il n’y a qu’elle qui pouvait pas ma belle mère), moi je travaillais de 7h15 à 18h mais avec des coupures dans la journée, on ne c’est jamais posé la question de quand sauf avant la fin des études. Les enfants n’ont pas besoin des dernières fringues à la mode, de la poussette de la mort qui tue, des robots ménagers high-tech pour faire une purée de quoi que ce soit ! tout ce dont ils ont besoin c’est de l’amour de leurs parents, de quoi manger, être habillés et couchés, changés, etc… Pour le mode de garde c’est un autre souci. Je ne sais pas comment ça se passe vers Rennes, mais ça doit être comme partout, les places sont vite prises et chères ! Si tu as envie ou besoin de prendre un congé parental n’hésites pas, je l’ai fait pour mon 2è et ma 3è, et je ne regrette rien ! j’ai aimé tout ce temps passé avec mes enfants même si financièrement il est sur qu’on ne fait pas tout ce qu’on veux, bien qu’on pouvait partir en vacances et même acheter un appart !
    Avoir un bébé n’engage que 2 personnes, ceux qui décident d’en avoir un. Nous on a fait nos choix, bon ou mauvais peu importe sans se soucier de ce que pensaient les autres… Tout ce que je peux te dire, c’est que votre petit bébé vous allez l’aimer tellement et lui aussi que tout le reste n’aura pas d’importance !
    Je te fais des gros bisous et ne te laisse pas démonter par des phrases assassines qui de toutes façons seraient sorties quand même peu importe la situation et prend soin de toi, de ton petit bébé, de ton Namour et de tes chats… (ah oui de ta Mamoune aussi).

    1. Merci Iloyame pour ton témoignage.
      Je prends soin de moi, de Namour, des chats, mais pas assez de Mamoune. Elle va mieux et elle vit sa nouvelle vie à fond! 🙂 Je ne la vois plus autant qu’avant!
      Je n’ai pas de parents près de chez moi (ni belle-mère ni Mamoune qui vivent à 2h30 de chez nous). Nous sommes seuls à Rennes et si nous avons décidé de faire un bébé, c’est que nous nous sentions prêts. Je retrouve peu à peu la zénitude qui caractérise cette grossesse. Pour la première fois de ma vie je ne me prenais pas la tête, je vivais tranquillement ces changements… le stress a eu un pic dimanche, mais ça se calme.
      Merci pour tous vos messages de soutien et d’encouragement, ça aide!

  29. Tu sais, si on devait toujours attendre la conjonction parfaite entre vénus et jupiter pour faire un enfant, je crois que l’humanité serait en voie d’extinction.
    Vous avez l’envie, l’un de vous au moins a une situation stable, et puis vous êtes prêts tout bêtement.
    Ici, je suis en congé sans soldes et c’est mon homme qui rapporte le miam. ON s’en sort pas trop mal ( surtout pour la région chère qu’est PACA), on met de côté et même si on n’a pas une vie de Crésus, on vit bien. Nos parents nous aident en offrant des vêtements au petit, ma mère écume les brocantes pour nous trouver ce dont on a besoin : fringues, poussette canne qui a coûté 15 euros qui roule à la perfection, berceau pour numérobis et elle s’éclate en prime, ça lui permet de sortir et l’aide à s’aérer. Elle est parfaitement remise de son souci de dépression et faire ces petits trucs lui font un bien fou en plus. Et puis nous, on écume « leboncoin » pour dénicher de bonnes affaires.
    Franchement, les vêtements, même déjà mis resteront des vêtements et il ne se plaint pas de ce qu’il a sur le dos le petit. Au contraire, c’est super mimi ce qu’il a.
    De toute façon les personnes extérieures trouveront toujours de quoi redire, c’est dans l’ordre des choses.
    Mais dis-toi que tu lui offriras la chose indispensable, la chose qui ne s’achète pas : l’amour. Et un enfant il en est très demandeur, c’est sa drogue ( bon il faut qu’il mange, certes, mais vous n’êtes pas non plus à la rue, quoi) donc oublie les mauvaises langues, fais ta vie, laisse ta petite graine pousser et prépare son petit nid. Pour ce qui est de l’appart, quand mon homme a trouvé son boulot, on a déménagé en 2 semaines alors que bout de chou avait juste 3 mois. Là vous avez le temps de regarder de trouver un truc pas mal.
    Allez on est derrière toi !
    Et hop un beau roman fleuve !
    Bises à toi, Namour et Junior 😉

    1. Merci pour ton roman fleuve! 😉
      Je suis contente de lire de bonnes nouvelles concernant ta mère.
      On va me prêter plein de choses (vêtements, lit, poussette, baignoire, chaise haute, etc.), je crois qu’on n’aura rien à acheter au bébé avant un bon moment! Mamoune va se lancer dans la confection de couches lavables, je pense que sa machine à coudre ne va pas chômer!
      On l’aime déjà ce petit papillon. 🙂
      J’espère que tu vas bien.
      Gros bisous Elue.

  30. Oh encore une question qui tue. Moi j’ai fait ma 1ère fille, j’avais pas du boulot.
    Mais si on attend sans cesse le « bon moment », ben on arrivera vite à l’âge de la retraire. Le principal est que vous êtes prêt à l’accueillir. Votre petit bout a besoin de beaucoup d’amour, c’est pour le moi le principal. Tout ce qui est autour (boulot, maison…) est certes important mais n’empêche pas d’avoir et d’aimer pleinement un enfant. Tout est question d’organisation et parfois c’est casse-tête.
    C’est vrai qu’au niveau de la garde (crèche ou nourrice), faut s’y prendre très à l’avance pour avoir une place. Mais rien est impossible.
    Bisous

    1. Il faut qu’on trouve un appart et ensuite on cherchera un mode de garde. Dans une grande ville, j’espère bien trouver!
      Mais comme tu dis : rien n’est impossible! Et comme on a déjà plein d’amour à donner, on va s’en sortir!
      Bisous.

  31. Poignant comme article mais peut etre que mes mots t apaiseront … qd j ai appris que j etais enceinte, j avais un cdi depuis 10 ans et mon homme en pleine recherche d emploi … il a trouve un mois avant la naiss de la petite …Au final pr des soucis de sante de la petite ns avons ete oblige de changer de département j ai ete muta a une hre de chez moi, mon homme n a jamais trouve de taf et ns avons tres bien pu vivre ainsi (ok l aveyron c pas cher) Ns avons decide il y a un an de revenir ds la gde ville afin que Mr retrouve du taf ceci fait en 1 semaine … et ns vivons tjs tres bien … le principal c est le noyau familial cad toi ton homme et ton bb. Les autres faut apprendre a ne pas les ecouter. Et je regrette pas d avoir eu pas fille durant les 6 1er mois et apres papa a ete ravi de s occuper de la pepette. Dc ne prends aucune peur et fais tout ce que tu sens bien pr ta famille celle que tu construits. Et puis j ai entendu les meme chose que toi et certes j ai tjs fait moi meme les ptts plat de pepette et franchement elle ne m a jamais couté plus cher. Je ne fume plus depuis que j ai su que j etais enceinte et je crois que meme ma conso de clope devait depasser le prix des couches lait … courage miss et aies confiance en toi

    1. Namour a arrêté de fumer quand le test s’est révélé positif : c’était notre deal. Et on fait de réelles économies, c’est sûr!
      J’ai suivi vos déménagements et changements de situation en « live » sur facebook mais c’est vrai que ce n’a pas dû être facile pour vous. Mais ta pépette a l’air épanouie et heureuse!
      Merci pour tes encouragements. J’avais un peu perdu confiance ce weekend mais ça revient peu à peu.
      Des bisous.

  32. Ahhhh les belles-mères ! ^^
    C’est VOTRE choix, ce sera VOTRE enfant et si vous pensiez être prêts le jour J alors c’est que c’est le cas. On s’est aussi posé cette question avant de mettre en route supabb, et comme on aime les challenges on a tout regroupé, nouvelle société (dont je suis gérante), construction de la maison et bébé ! Tout ça avec 2 SMIC et beh tu sais quoi on s’en est sorti et on s’en sort toujours. On est pas obligé de tout acheté, c’est faux ! Oui un bébé coûte mais y’a plein de choses qui simplifient la vie, le troc, l’échange avec d’autres mamans. Si t’as des questions et si je peux t’aider surtout n’hésite pas 😉

    Belle grossesse ❤

    1. Je crois que belle-maman manque de tact et de diplomatie. Je n’ai pas écrit tout ce qu’elle m’a dit ce weekend car elle est allée encore plus loin. Mais je crois qu’elle ne s’est pas rendue compte de ce qu’elle disait, elle pensait certainement bien faire… au lieu de ça, elle m’a fait peur.
      Ma cousine va me passer plein de vêtements, ma belle-soeur plein d’objets (sa fille a deux ans, la baignoire et la table à langer, le lit à barreau prennent la poussière dans le grenier), une amie va me prêter plein de choses aussi. Ca va bien m’aider à démarrer cette aventure.
      Merci beaucoup Supamam.

  33. Bien dit!
    Je ne suis pas sure que la condition idéale existe! Attendre un meilleur poste, une meilleure situation, une belle maison.c’est bien beau…mais le corps de la femme ne permet pas non plus d’attendre éternellement! Les choix du coeur sont bien plus faciles à assumer!
    N’écoute pas ta BM et profite bien de ta grossesse.
    Bon courage

    1. Merci Testinaute.
      Nous avons attendu un peu. Mais à presque 30 ans (et avec un passé gynéco compliqué), on a décidé de se lancer (on avait peur de devoir passer par un parcours médical long et difficile). Finalement, ça a fonctionné du premier coup!
      Franchement, je trouve que notre situation est très bien telle qu’elle est. Mais quand on est enceinte on est vulnérable et on prend tout à cœur. Ma belle-mère m’a fait mal en me traitant d’inconsciente, mais elle est comme ça, elle dit tout ce qu’elle pense comme elle le pense…
      Je couve mon petit papillon, c’est le plus important.

  34. Cela ne va pas forcément vous rassurer mais ce n’est hélas jamais une question d’age : nous avons attendu, attendu, attendu, d’avoir de quoi payer au moins les monstrueux frais de garde de notre pitchou. Je l’ai eu à 37 ans et c’était presque encore trop tot pour beaucoup de nos proches. Et aussi trop tard car j’approchais de la quarantaine et que je serai une maman « vieille ». J’en soupe encore des réflexions : les mêmes qui te disent un jour qu’il est bien tard, et le lendemain te demande quand tu vas faire le petit frère !!! Les gens ne pensent qu’à médire, je commence à en être persuader depuis que j’ai mon petit bonhomme. Vous avez fait comme vous le sentiez, et de votre mieux. C’est juste ce qui compte !

    1. Ah! les Belles Mères!!! une mère cherche à épauler sa fille et à lui faciliter la vie. elle sait bien que si la critique était acerbe, sa fille ne se gênerait pas pour répondre… Mais la BM se demande inconsciemment si son fils sera toujours chouchouté par sa compagne et si le bébé ne va pas lui créer trop de soucis… Attends toi aux critiques sur ta façon d’élever Bébé quand il sera là (les couches, les biberons, les dodos…), mais tu t’en moques, c’est vous deux qui avez choisi… Alors profite de ta grossesse et de ton homme et ferme les oreilles aux critiques. L’argent il faut en avoir assez pour manger et se mettre à l’abri, le reste ce n’est pas de l’indispensable. Je t’embrasse…

      1. C’est vrai que si Mamoune m’avait dit des choses pareilles, je lui aurais répondu du tac au tac. Mai_s là, j’étais désarmée et comme une gamine qu’on engueule.
        Visiblement, quand on est enceinte et quand on devient parent, les « gens » aiment bien critiquer et donner leur avis. Finalement je devrais remercier ma belle-mère, avec elle, je m’entraine! 😉
        Bises Dany.

    2. Tu ne me rassures pas. Mais je suis de plus en plus surprise par ce que j’entends! Depuis que je suis enceinte, je découvre que les gens se mêlent tous de votre vie : les collègues, la famille, les amis… chacun y va de son avis, de son conseil, de son reproche. C’est fou! Moi qui pensais qu’un bébé était le plus beau cadeau de la vie et qu’être parent était le plus difficile rôle qu’on puisse tenir, je suis médusée par la méchanceté de certaines personnes. Qu’elles se mêlent de leur vie et de leurs enfants!

  35. Quand je suis tombée enceinte j’étais en cdd, mon homme en interim, quand mon gnôme est né, on m’a annoncé que je reprendrai pas ma place, donc chomage pout moi et galere pour l’homme, il a reussi a décroché un boulot au 2 mois du petit (et par la suite à trouver un cdi). Alors situation stable tu vois, ça laissait à désirer lol

  36. Je suis sure que tu trouveras.. Ne te laisse surtout pas abattre.. Et puis Namour et toi êtes tous les deux responsables donc vous trouverez la solution!!!

    Je pense que de toute façon bon nombre de parents sont dans cette situation, tu ne seras pas la première ni la dernière!!! On sait que tu t’en sortiras très bien!!!

    Bises

  37. Un échange plutôt difficile avec ta belle-mère.
    Alors, oui on peut se poser la question d’une stabilité financière & de vie quotidienne. Mais comme tu le soulignes, cela ne fait pas tout. Vous avez 29 et 31 ans, c’est aussi l’âge pour faire des enfants. Ton conjoint travaille & a un emploi stable, c’est déjà bien. Quant à toi, et bien tu aviseras. Tu prendras le temps de réfléchir, de te poser pour trouver la meilleure solution pour ton bébé, pour ton couple, pour ta famille… et surtout pour toi.
    Y’a-t-il eu une suite à cette discussion ? Un échange avec ton homme…
    J’espère que le moral est revenu, car ce genre de discussion matraque un peu la tête.

    1. Le moral revient peu à peu. Notamment grâce à vos commentaires de soutien et à vos témoignages.
      Namour et moi avons parlé dimanche soir. Il reconnait que sa mère n’aurait pas dû aller aussi loin et qu’elle a été blessante. Je crois qu’elle ne se rend pas compte que nous sommes adultes. Il s’est lancé avec moi dans cette aventure et quoi qu’on décide, on le fera à deux.

  38. Ton article me touche profondément. Nos situations sont presque semblables et si je peux te dire une chose : tous vos doutes voleront en éclat quand vous tiendrez votre enfant dans les bras. Je suis maman depuis janvier, je reprends en mai et je commence à peine à rechercher une nourrice. A la rentrée, je ne sais pas si je travaillerai ou si je ferai des études ou une formation…bref je suis paumée professionnellement parlant. Mais ma fille est là et j’assume tout. Toi et ton homme vous serez des parents et tant pis pour la stabilité, l’important deviendra l’amour au sein de votre famille.
    Bonne continuation et si vous avez besoin de parler, je veux bien écouter…

  39. J’savais pas trop comment poser mes mots (fatigue, mon « amie »). Mais si on attends le moment « parfait » pour faire un bébé, ben on risque d’attendre longtemps.
    Tout le monde l’a déjà dit je crois mais avoir un enfant est une décision de couple. Vous êtes adulte et responsable, et elle n’a pas à faire ce genre de réflexion! Non mais!
    Et c’est franchement chi*** ces gens qui pense qu’on a décidé d’avoir un enfant comme ça, sans réfléchir.
    Je me doute que ça a été douloureux à entendre, mais son avis ne compte pas. J’espère qu’elle ne t’en sortira pas d’autre du même acabit mais si c’est le cas, dis lui ses 4 vérités. 😉
    Bisous et je te souhaite une fin de grossesse calme et douce, et une belle rencontre avec votre petit bout.
    (Ca pourrait être positif que Namour revienne sur cet échange avec elle, calmement, à tête reposée, pour lui faire comprendre que ça t’a vraiment blessée et que ça ne se fait pas? Ca passera sans doute mieux venant de son fils? Enfin, je sais pas si c’est une bonne idée et puis, vous y avez sûrement déjà pensé. 😉 )
    Bisous

  40. pas facile de t’aider à part te dire que nous on a vécu en studio jusqu’aux 2 ans de Cerise et que tt allait bien, on travaille sur les marchés ànotre compte et il n’y a pas plus instable comme taff … et tu sais quoi ? on a remis le couvert 3 ans après et on est 4 maintenant !!! Tout va se décanter au fur et à mesure … certes parfois on galere … mais ça c’est valable avec ou sans bébé !! courage et surtt n’écoute pas tt ce qu’on te dit ! meme si c’est la future grd mere de ton enfant 😉

  41. coucou,
    je viens de lire ton articles et les commentaires et tout ca me rassure sur ce que je pense.
    J’ai bientot 28ans (en mai prochain) cheri 30 en juillet, on est ensemble depuis presque 3ans n aimerait un bb moi plus que lui ptet je ressens un manque enorme.
    Mais le souci (si s’en ai un) c’est que je suis le coté instable du couple, j’ai pas de boulot depuis 3ans, je trouve rien je desespere et mon envie de bebe elle se fait de plus en plus pressante et presente.
    Cheri veut attendre que je trouve du taff, mais meme si je trouve ca retarde encore parce que j’ai vais pas au bout de 6mois annoncer que je pars…
    Et je me dis si je trouve jamais ? je fais quoi reste seule comme une conne ?
    je sais pas comment convaincre cheri de se lancer (pourtant je sais qu’il en a envie)

    Enfin tçout ca me rassure et en ce qui te concerne vous etes largement assez grand pour prendre vos decisions et les assumer, ce petit papillon il a été reflechi avant de le faire donc voila ^^

    pleins de bonne choses pour la suite et moi je vais continuer d’esperer en secret 😦

  42. Je suis dans la même situation que toi, un CDD qui n’a pas l’air de prendre le chemin du CDI, un chéri qui lui a un CDI, une horloge biologique qui tourne (bientôt 30 ans tous les deux)… mais pas de bébé… à force d’attendre que la situation s’améliore, bah on tourne en rond.

  43. c’est pas cool ça!! j’avais une situation stable et pour profiter de ma fille elle est devenue instable lol et alors?? on a jamais été aussi épanoui!! ne mettons pas la charrue avant les boeufs!!

  44. Chere Kiara,

    Nous sommes responsables de nos actes, de notre vie. Personne n’a a juger de ce que l’on fait de notre vie.
    Vivez votre Amour avec Namour, donnez le a votre enfant et le reste n’est pas d’importance.

    Dans ma situation, ma belle maman ne pourra jamais voir ses futurs petits enfants si il y avait…

    Je pense que ta belle maman devrait etre ravie d’avoir un petit enfant qui va arriver et le recevoir avec de l’amour…

  45. Coucou Kiara,
    Ton billet me touche… Parce qu’on sent en toi et Namour des personnes stables et saines et que cette réflexion n’est pas justifié. Sérieusement belle maman de Namour je te pose la question, est ce qu’aujourd’hui on peut prétendre avoir une situation stable pour la vie…? Aujourd’hui tu as un CDI et demain…? Tu peux être au chômage… La réponse est non et je pense pas que ça empêche de vivre et et faire des bébés dans votre cas. Pourquoi ne pas vous faire confiance? 😦 Bref, je pense sincèrement que tous les deux vous serez de super parents (situation stable ou pas) A se poser trop de questions on ne fait rien de sa vie… Tu es quelqu’un de courageux et volontaire donc il est où le souci? Et comme tu dis justement tu fais pas un enfant pour le laisser 10h à la crèche ou à une inconnue. Alors profite de ta grossesse, profite de ton bébé quand il sera, et puis mince c’est un bébé de l’amour, quoi de plus beau?! Pour résumer la meilleure des situations stables c’est d’être heureux et donner de l’amour pour son enfant. Gros bisous à vous deux et à toi aussi p’tit bébé papillon : )

  46. Comme je te comprends… On a beau essayer de ne pas y faire attention, de telles paroles font mal.

    Si tu savais tout ce qui m’est revenu aux oreilles depuis que nous nous sommes lancés dans l’ « aventure » de la FIV… Et le chômage, et notre âge, et mes problèmes de poids, et les « mais ton Chéri a déjà des enfants, tu as une nièce, ça ne te suffit pas ? »… Et de la part de mes propres parents…! Imagine, en février, mon Petit C. a été licencié, heureusement qu’il a déjà retrouvé un boulot sinon ils n’en auraient plus dormi, d’ailleurs, je suis certaine qu’ils n’en ont pas dormi…

    C’est terrible à dire, mais parfois, il faut savoir ne regarder que son nombril. Le plus dur est de rester hermétique aux mauvaises ondes.
    Mais je suis sûre que tu vas, que vous allez y arriver !!!!

    Des bisous.

    *

  47. A vingt-ans, j’aimerais moi-même déjà avoir un enfant. Mais je me suis embarquée dans des études de médecine, longues et prenantes. Quand viendra la stabilité ? Aurai-je le temps un jour, même dans dix ans, pour donner à un bébé tout l’amour qu’il mérite ?
    Au fond je pense que ces questions, toutes les mères se les posent quand elles sont enceintes. Ca fait partie des inquiétudes « normales » de chacune. Pour autant, je suis absolument certaine que ton enfant sera élevé de la manière la plus belle qu’il soit et qu’il ne manquera de rien. Puisqu’il sera couvert d’amour, puisqu’il sera, comme tu le dis, ta priorité. Je pense que ces choses-là se font naturellement, que les différents éléments de la vie s’imbriquent presque tous seuls pour faire en sorte que tout aille bien. Des petits accrocs, il y en aura toujours, des choses un peu bancales, un peu différentes de ce que tu imaginais. Mais des détails qui compteront si peu. Tes inquiétudes sont compréhensibles, et au fond celles de tes beaux-parents aussi : ils veulent le meilleur pour vous, je ne pense pas que ce soient de véritables reproches. Mais quand le petit bout sera là, tout ira comme sur des roulettes, du haut de votre petit nuage. 🙂

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s