Roman

L’étrange rêve d’une femme inachevée de Libar M. Fofana

Le cinquième roman de Libar Fofana, L’étrange rêve d’une femme inachevée, paru en janvier 2011, aux éditions Gallimard (Continents noirs) a reçu le prix Etonnants Voyageurs à Saint-Malo en mai dernier. Ce prix, décerné par des lycéens de 15 à 20 ans, a récompensé un livre original, fort et émouvant.

 L’étrange rêve d’une femme inachevée Libar Fofana

Grâce à Ouest-France, mes élèves ont pu lire ce roman et rencontreront jeudi son auteur.

Ce roman raconte l’histoire d’Hawa et Toumbou-Ramatoulaye, à Kökouradji, en Guinée, dans les années soixante. Les sœurs siamoises, dont la mère est morte en couches et dont le père fuit, honteux de la difformité de ses filles sont confiées à Saran, qui devient leur mère adoptive.
La femme inachevée, c’est Tombou-Ramatoulaye. Hawa est entièrement formée, mais Toumbou (qui signifie « asticot » en malinké) n’est dotée que d’une tête et de deux bras. Excroissance sur le corps de sa soeur, elle ne peut se déplacer seule et est donc dépendante d’Hawa (qui signifie « Eve ». Elle serait donc comme une mère pour sa soeur?).

« Mais la chaine qui l’attachait à celle-ci [Hawa], nul forgeron n’eût pu la briser. Ce n’était pas seulement un de ces liens tissés de sentiments d’amour fraternel qui unissent les fruits d’un même ventre.  Les liens-là se rompent facilement. C’était une chaîne de chairs entrecroisées, de nerfs enchevêtrés, de sangs mêlés, d’émotions et d’hormones partagées. Alors tel un prisonnier mis aux fers, elle rêvait de liberté. » (p.56)

Un seul corps pour deux âmes.

Comment devenir soi-même quand on est deux? Comment assouvir ses désirs, acquérir sa liberté, quand on est lié physiquement à sa soeur?

Telles sont les questions que posent ce roman.

Droit à la différence, tolérance, intégration, quête d’identité. Tels sont les thèmes développés par ce conte africain.

J’ai ouvert ce roman par « obligation » mais je l’ai lu par plaisir. Une véritable découverte.

Vous connaissez l’auteur? Ce roman?

Si la réponse est non, je vous le conseille vivement.

J’ai hâte de rencontrer son auteur (je vous raconterai).

A bientôt, bonnes lectures.

Littérature francophone

Littérature francophone

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s