Je ne critique pas, je commente!

Langue de vipère, moi?

Bon, ok, je l’avoue… un peu… un tout petit peu… Bon, ok, beaucoup.
Mais c’est pas de ma faute… J’adore critiquer!

Je critique tout et n’importe quoi, tout le temps! C’est mon sport favori, avant la marche à pieds! D’ailleurs, je le pratique aussi en marchant! Je ne peux pas m’empêcher de tout critiquer, c’est plus fort que moi. Et qu’on ne me dise pas que c’est parce que je suis de sexe féminin… il semblerait que ce ne soit pas qu’une caractéristique féminine! Je connais des hommes qui languedeputassent (de « languedeputasser », oui oui, je vous assure, le verbe existe).


Je critique les articles que je lis, les livres, les programmes télé, les humains… surtout les humains! Dans la rue, dans le bus, dans le train, je critique! C’est tellement facile…
La semaine dernière, une jeune fille portait des bottes d’hiver avec une jupe d’été très légère et des collants noirs épais : faute de goût; on ne mélange pas vêtements d’été et vêtements d’hiver !
Dans le bus, hier, c’était pétasse land : chaussures à bouts pointus, talons aiguilles ou chaussures à échasses, vêtements moulants et … appareils dentaires! Ah, les jeunes filles de 14 ans!
Il y aussi les jeunes « caillera » : pantalons sous les fesses, laissant paraître le caleçon, casquettes vissées sur la tête, portables à l’oreille!
Et puis les élèves… et les collègues… et… moi! Oui, je m’auto-critique! 
Bref, dans ma tête, à chaque seconde, se bousculent les critiques! J’aurais dû être critique littéraire.
Quand on me demande comment je régirais si on me critiquait, je réponds que ces critiques ne sortent jamais de ma tête (heureusement, vous imaginez si je disais tout ce que je pense?) et que je me doute bien que certaines personnes ont le même genre de pensées qui les traversent! Et je me fiche qu’on me critique (surtout si c’est constructif, sinon gardez votre venin) puisque je le fais aussi.

J’aime ma liberté de penser ; et encore plus ma liberté de critiquer

Je me sens parfois l’âme d’un Saint-Simon, la langue de vipère de Versailles…
Alors depuis hier, je me force à faire le contraire… à trouver des choses positives! Au moins une critique positive par personne! Et ce n’est pas toujours facile, c’est même parfois impossible! C’est un véritable exercice! Que voulez-vous, on ne se refait pas, c’est difficile d’aller contre son tempérament! 😉 

Et vous, vous avez la critique facile?

 Si c’est le cas, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça! 


Publicités

44 commentaires

  1. Atteeeeeeeeeeeeends mais tout le monde fait ça ! C’est humain ! Ceux qui disent qu'ils ne le font pas sont des menteurs ! :DMoi j'adore languedeputasser de temps en temps, ça fait du bien ! 😀

  2. Je suis hélas pareille…Mais j'essaye de positiver et de voir le bon (hardcore)Faut que je lis St Simon, je n'ai lu que des extraits (mais pour les historiens c'est une source si peu fiable)

  3. "Pas fiable", c'est un euphémisme! Mais pour les littéraires, c'est une source de plaisir… le roi de la langue de vipère! Je sens que quand je vais venir te rendre visite, ça va languedeputasser dur! 😉

  4. Oh oui ! J'adore faire ma langue de pute ! Ce qui ne m'empêche pas par ailleurs d'admirer aussi. Bref, ma critique peut être positive comme négative!Par contre, jamais au boulot ! On ne sais jamais comment les gens vont le prendre…

  5. Ah non, jamais au travail! On pense mais on ne le dit pas! Sauf si c'est positif. Même si avec les élèves, je critique négativement et positivement, pour qu'ils puissent avancer, apprendre de leurs erreurs mais aussi être encouragés!

  6. on a tous ça en nous, ça permet de remettre parfois l'attention des uns sur une autre personne que nous et je pense que ça nous rassure aussi de critiquer, c'est comme ça tant qu'on ne fait de mal à personne !! et je pense être quelqu'un qui est souvent critiqué mais je m'en fous 🙂

  7. Bienvenue au club Kiara !Avec les cops notre sport favori est aussi de languedeputer ! Faudrait organiser les JO de la critique sérieux ! Ca aurait du bon !Idem, je critique tout et n'importequoi, télé, ciné, radio, gens connus ou non, copains, famille amis, m'en fous, tout y passe ! Et comme dirait l'autre ça fait tellement de bien de dire du mal !Personnellement parfois je dis tout haut pas mal de choses, j'ai un côté assez grande gueule, je parle sans réfléchir aux conséquences éventuelles, aussi un jour je vais finir par me faire lyncher… lol

  8. Critique je ne sais pas, observatrice ça c'est sûr on me l'a souvent dit, mais languedeputasse non je ne crois pas. En tout cas je ne suis pas toujours tendre avec moi-même donc on va dire que comme ça, tout le monde est à égalité (mais niveau vestimentaire quand même, si, un peu…) 😆

  9. Bon, on a le droit de critiquer ???Madame la prof de français, vous avez fait un magnifique pléonasme dans votre article : "marche à pieds" !! 😉

  10. Ouiiiiii! C'était fait exprès! Mais normalement c'était en italique. Ça a disparu… En ce moment je revois les figures de style avec mes élèves et je m'amuse avec les euphémismes, les pleonasmes, les métaphores, etc. Mais tu as bien fait de critiquer 🙂 Je remedierai au problème demain!

  11. …ça fait tellement de bien surtout quand c'est partagé! Il faut juste que ce ne soit pas répéter mais là….c'est un autre sujet!Bonne journée, bises de Mireille du sablon

  12. Je putasse beaucoup, même si des fois j'essaie de me retenir! Je pense que c'est très français, très féminin, mais surtout très très humain 🙂 Welcome back ma Kiara, toujours un plaisir de te lire xxx

  13. Je te rassure, je critique aussi 🙂 mais mon chéri est un champion toute catégorie! Il crititque tout et quand on regarde la télé, je n'entends que ces commentaires sur les présentateurs, les invités, les sujets… Grrr! Bonne journée 🙂

  14. Je faisais ça quand j'étais ado. Maintenant je suis moins cinglée… sauf quand j'adore la tenue et que je veux la même, là je n'hésite pas à demander où la personne l'a achetée.Assumons notre folie.

  15. Moi aussi je vais y échapper!Mais on n'a pas languedeputassé quand on s'est rencontrées? Ou alors c'est tellement naturel chez moi que je ne m'en rends même plus compte…

  16. Tant qu'on ne fait de mal à personne, ça me va. Mais dans le bus le matin j'entends les ados qui critiquent ouvertement des gamines qui sont deux sièges derrières elles, c'est d'une méchanceté incroyable. Moi aussi je suis très critiquée, surtout dans mon métier. Mais si c'est constructif, je prends!

  17. J'évite de dire tout haut ce que je pense, surtout si ça peut blesser. Sinon, j'y mets beaucoup de diplomatie. Même trop parfois, quand je constate que certains ne comprennent pas. Avec les élèves il faut faire attention, la critique doit mener quelque part mais certains se braquent ou ne veulent pas comprendre…

  18. Comme pour toi, ça concerne souvent les vêtements! Je suis aussi très observatrice et très critique. C'est pas toujours négatif… mais souvent quand même! 😉

  19. Ah ah ah :DJ'ai aussi un chéri qui languedeputasse! Donc on critique ensemble. Quand on ne peut pas se parler directement, on s'envoie même des sms. On est graves!!! Bonne journée.

  20. tu as au moins la franchise de le dire et non la critique c'est pas mon truc car chacun fait ce qu'il veut et on n'a pas la science infuse, et le risque en étant comme ça et de devenir aigrie et raleuse plus tard, alors oui fais attention car j'en ai un dans mon entourage et après quelques années ça devient invivable, bisous miss

  21. Oui, tu as raison, certaines personnes critiquent parce qu'elles sont aigries. Mais quand je le fais ce n'est jamais par jalousie, c'est le plus souvent par incompréhension et toujours avec humour genre : "Mais comment peut-on mettre des collants bleu turquoise avec une jupe rouge?"Si un jour ce n'est plus le cas, j'espère penser à toi et à ce message! Des bisous Fabymary.

  22. J'évite quand même les propos blessants, j'ai juste pas pur habitude de me censurer sur ce que je pense, et ça déplaît à pas mal de gens apparemment ! Mais j'ai pas décidé d'arrêter de critiquer pour autant !En effet, un élève ne comprend pas qu'une critique négative peut l'amener à s'améliorer…

  23. Moi non plus je ne me censure pas, quand je pense quelque chose et que j'ai envie de le dire, je ne me gêne pas. Tant pis si ça plait pas, au moins c'est sorti. Et parfois ça permet d'avancer.

  24. Ça libère, c'est tout à fait ça! Je n'ai pas encore fait ça au travail… Peut-être quand j'aurai un vrai poste à moi (quoique, la préparation des conseils de classe, c'est du languedeputage sur certains élèves).

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s