Doukipudonktan ?

Ce célèbre début de roman* pour vous annoncer que je vais vous parler de mon odorat. Ce sens est très sensible chez moi. Comme dirait Namour, qui est aussi pouet poète à ses heures : « Tu sentirais le pet d’une mouche ».

En classe, si un élève lâche un pet, je suis la première à le sentir. Je retiens le « cékikapété? » qui me brûle les lèvres (et que l’un d’entre eux sortira de toute façon) et fais celle qui n’a rien senti. Certaines fois, c’est dur de ne pas tomber dans les pommes, surtout quand on a des pétomanes dans le lot! 
Dans le bus ou le métro, je descends parfois un arrêt avant le mien si le mélange d’odeurs se fait trop dérangeant. Nauséeuse, je préfère terminer ma route à pieds pour respirer. Une pauvre mamie qui avait abusé du Chanel n°5 (je n’ai jamais pu le piffrer celui-là) a bien failli en faire les frais. Et je ne parle pas des poivrots qui sentent l’alcool à 8h (du matin, oui).
Dans les parfumeries, je n’entre pas. Ou alors uniquement si je sais ce que je veux et qu’il n’y a pas la queue à la caisse. Je prends une bonne inspiration, pénètre dans l’antre du parfum, me dirige vers le produit, le prends, le paie et sors. Il ne faut pas qu’une vendeuse zélée me demande si j’ai besoin d’aide ou si je veux essayer tel ou tel produit ou, pire, si je veux être parfumée. Mon estomac fait alors des remous.

Mais dans la vie quotidienne, des odeurs fortes (comme le poisson) ne me rendent pas malades (et me donnent faim) alors que des produits de consommation courante peuvent me donner la nausée.

Récemment, j’ai acheté un gel douche gommant à la mangue pour Namour. J’aime beaucoup la mangue. D’habitude. Parce que là, rien qu’à l’ouverture du pot (oui, j’avoue que j’ai voulu utiliser le gel douche de Namour. Mais c’était juste parce que le mien était vide), j’ai eu la nausée. Bien fait, je n’emprunterai plus les affaires de Namour.

Nous avions acheté le même jour un produit vaisselle qui respectait la planète mais pas mon nez… A peine avais-je versé le produit sur mon éponge et commencé à nettoyer une assiette que la désagréable sensation d’estomac en souffrance se faisait sentir. Ai-je abandonné sur le champ la tâche ménagère qui m’incombait? J’ai bien failli, oui. Mais j’ai tenu le coup! Pourtant, je tenais l’excuse en or : « Nan, mais j’peux pô faire la vaisselle Namour, ça me rend malade!« 

Et je ne vous parle même pas du produit pour nettoyer les toilettes. Même dans la cuvette, la vague bleue marine me donne la gerbe.

Je ne m’étendrai pas non plus sur le café du matin de Namour suivi de son horrible clope….

Je sens que la prochaine fois qu’on fait les courses, je vais ouvrir tous les flacons pour les renifler. Ou alors, j’achète un pince-nez.

Quant à vous, êtes-vous aussi dérangés par certaines odeurs?

* Avez-vous reconnu le roman duquel est tirée ce célèbre « Doukipudonktan« ?

Publicités

22 commentaires

  1. Moi je suis un vrai nez, pour de vrai pour boire du vin c'est top ^^MAis dans la vie c'est moins top, je sens tout : bon comme mauvais. J'adore les parfums, je peux passer des heures en parfumerie pour trouver LE parfums dont je préfère les nuances par rapport aux autres parfums que tout le monde trouvent pareil. Les odeurs trop fortes de bouffe me filent la nausée, bref : que du bonheur ^^

  2. Tu sais que ton pb se développe de plus en plus ? J'avais lu une étude là-dessus il y a 10 ans car c'est devenu un phénomème au Québec, d'où l'obligation de produits sans parfum. Il paraît que c'est dû à l'abus de pollution olfactive en tout genre.Perso, j'ai un très bon odorat,mais pas à ce point (et tant mieux). Mais je t'avoue que le N°5 à 7h du mat, j'ai donné et je confirme que ça file la gerbe !

  3. Je comprends bien le problème… Perso, je vomis les parfums vanille et noix de coco, les vapeurs d'alcool rances qui collent à la peau et à la barre du métro. Et c'était pire encore enceinte. Aujourd'hui c'est difficile le matin puis ensuite, la routine. Mais je rejoins Onee-Chan, pour les vins, c'est le pied ! de nez. Bon, 2, je sors —> Mais oui, c'est bien sûr, c'est Zazie dans le trome !

  4. Je suis comme toi pour les parfumeries ! Quand j'y vais je sais ce que je veux, je n'y reste pas ou sinon je les fuit comme la peste ! Pour mon mariage j'ai dû y resté plus longtemps pour trouver mon maquillage (n'y connaissant absolument rien c'était compliqué…) j'ai cru mourir ! Et j'aime pas du tout le Chanel n°5, ni tout parfun à base de musc, ça me donne la nausée. Sinon je "renifle" toujours les produits type gel douche, liquide vaisselle avant de les acheter ^^Apart ça je supporte pas mal d'odeur et avec mon métier vaut mieux : rien de pire niveau odeur qu'un animal pas frais avec une bonne diarrhée hémorragique dès 8h du mat qu'il faut douché ! ^^

  5. moi aussi j'ai un odorat plutôt développé, en même temps avec mes allergies à pleins de trucs qui se respirent c'est plutôt normal… lol. bon, en pleine crise d'allergie quand j'ai le nez bouché je ne sens rien, mais sinon je sens bien les différentes odeurs. certaines me gênent plus que d'autres, mais pas au point de me donner la nausée… j'suis souvent imbattable pour sentir le caca dans les couches en 1er ! lol. pour les parfumeries, j'y vais rarement car les odeurs me dérangent du fait de mes allergies. en concert ou dans les transports en commun, les odeurs de transpiration, c'est terrible…

  6. Pas aussi développé que le tien, mais le parfum que j'ai encore dans le nez c'est celui du caramel-beurre-salé-d'un-certain-kouign-amann 🙂 Sinon j'espère que ton odorat ne sera pas encore plus développé le jour où vous déciderez d'agrandir la famille 😉 sinon faudra faire qq chose…

  7. Un quoi? kouign-amann? Non, je ne vois pas… ;-)Quand mes neveux et nièces ont rempli leur couche, je suis la première à le faire remarquer… l'avantage c'est qu'ils ne restent pas longtemps les fesses sales!

  8. Ah oui, pour le vin c'est super! Surtout quand il est très bon! Par contre, quand j'ai une migraine, même le bon vin sent le vinaigre… Je fuis les parfumeries. Je ne m'y rends que quand je pète le feu : pas de mal de tête, pas de rhume… c'est quand même handicapant cet odorat de migraineuse! Des bisous.

  9. Pollution olfactive? J'avais jamais entendu parler de ça! Moi je vis avec depuis toujours, c'est en moi. Mais c'est quand même handicapant. On achète un maximum de produits ménagers sans parfum, mais ça me remue quand même parfois l'estomac.Le N°5 donne la gerbe! Et ça, ils le disent pas dans la pub. Il faudrait avertir les consommatrices : attention, attention, à consommer avec MODÉRATION!!!!

  10. Non, reste, tu m'as fait rire! Et bravo pour Zazie! Vanille, noix de coco et alcool… cocktail vomitif! Je te rejoins aussi.quant au vin, je suis bien d’accord!

  11. Ah oui, c'est vrai, tu es auxiliaire vétérinaire! Un métier que j'aurais adoré exercé. Sauf pour les diarrhées hémorragiques à 8h du matin! Enfin, en ce moment mon odorat est mis à rude épreuve avec Ornicar qui pisse partout. Vilain chat! Alors je lave, lave, lave… heureusement que la lessive sent super bon!

  12. Les odeurs de transpi je suis servie dans mon boulot : "Vous aviez sport le cours d'avant celui-ci? – Oui, mais comment vous le savez?"J'ai pas d'allergies mais souvent des sinusites et là je trouve désagréable de ne plus sentir! Jamais contente! 😉

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s