Divers

Article 17-10-2011

     Parfois, pire que les élèves, il y a leurs parents! Je ne résiste pas à l’envie de vous montrer cette image qui circule sur Facebook depuis quelques temps et qui exprime très bien ce que les profs vivent :

parents-et-profs.jpg

 

     Lors de la réunion parents-professeurs de la rentrée, un papa a demandé à la prof d’espagnol qui parlait du voyage des élèves de quatrième en Espagne si ce voyage avait un but pédagogique. Quand elle lui a répondu très poliment qu’il sagissait d’un séjour linguistique et culturel, ce monsieur, sur un ton très insolent a répliqué :

– Non, parce que je ne veux pas payer aussi cher pour que ma fille passe sa semaine à la plage!


     Vendredi une de mes collègues de maths a eu un petit mot dans le carnet de liaison d’un de ses élèves :

– Madame, qu’en vous écriver Exercice 5 page 32, il faut faire l’exercice ?

Ma collègue a eu très envie de lui répondre : « Non, non, je donne juste les numéros du loto. »

    

     En troisième, j’ai découvert qu’un de mes élèves a une maman prof de français. Et comme le dit si bien Dame Céleste (je vous invite d’ailleurs à aller lui rendre visite), les pires parents sont bien souvent les profs qui croient tout savoir. Là, c’est le cas.

     En début d’année, j’ai fait une séance que j’ai intitulée Se relire efficacement avec mes élèves de troisième pour qu’ils acquièrent une méthode efficace de relecture. J’étais en train de dicter un texte lorsque la fin de l’heure a sonné. Le lendemain, je leur demande de ressortir la dictée pour la terminer. Je dicte les deux dernières phrases, leur demande de se relire et d’échanger leur copie avec le voisin qui aura pour mission de trouver les erreurs. Une main se lève :

     – Madame, ma mère a déjà corrigé ma dictée.

     Je m’approche et constate que l’exercice est corrigé et même noté comme une dictée de Brevet!

     – Bon hé bien, tant pis, tu vas attendre que les autres aient terminé de se corriger.

     Voilà comment cette maman a saboté mon travail et a empêché son fils de participer à l’activité!

     Dans la salle des profs, on m’a confirmé que cette dame est prof de français… bon, j’avais déjà un gros doute!


     Une semaine plus tard, je rends un devoir à ces mêmes élèves et leur demande de se corriger en s’aidant du cours. Si la correction était correcte, je rajoutais des points. Le lendemain, je ramasse les copies et en les relisant, je découvre sur le devoir de cet élèves des termes que nous n’avions jamais employés en classe. Je lui demande s’il a corrigé seul et, honnêtement (sans doute parce qu’il savait que je connaissais la réponse), il me répond que sa mère l’a aidé.

     – C’était un travail personnel, je ne peux pas rajouter des points à ta mère!

 

     Jeudi, je rends à cette classe une évaluation de langue (dictée et réécriture). Je leur demande de la corriger pour le lendemain. Le vendredi, je leur demande de sortir leur devoir pour vérifier ensemble la correction. Et là, une main se lève :

     – Madame, est-ce qu’on peut connaître votre barème?

     – Oui, bien sûr, mais pourquoi cette question?

     – Hé bien parce que si vous aviez corrigé comme au Brevet, j’aurais eu un point de plus.

     – C’est ta mère qui t’a dit ça? Alors, sache que je n’ai pas noté comme au Brevet parce que vous connaissiez la consigne à l’avance et que vous vous étiez entraînés! Maintenant, tu pourras dire à ta mère que si elle a quelque chose à me reprocher quant à mon travail, elle n’a qu’à l’écrire sur ton carnet de liaison et je me ferai une joie de lui répondre!

     Nanméo, après ça comment voulez-vous que je garde quelque crédibilité?

 

     Heureusement, il y a encore quelques parents qui nous soutiennent…


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 réflexions au sujet de « Article 17-10-2011 »

  1. Les devoirs à la maison sont un des piliers de l’assimilation des cours. Beaucoup d’élèves n’y voient pourtant pas une sinécure. Notre approche de soutien scolaire en ligne va changer leur vision. De la sixième à la terminale, les élèves peuvent accéder à un accompagnement scolaire qui leur apporte le goût des exercices. Préparées par des enseignants sérieux et chevronnés, les corrections de devoirs vont les aider à acquérir plus d’assurance dans la méthodologie. Le soutien scolaire en ligne n’est pas juste l’outil des jours moins. Il affûte les sens de ceux qui ont déjà tout compris.

  2. Merci Lilie. Je ne me laisse pas faire! Et j’ai prévenu la prof qui reviendra à la rentrée : elle la connaît et si ça recommence, elle lui demandera un RDV! Bisous.

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s