Divers

Article 01-09-2011

     Il y a trois ans, j’avais une classe de sixième qui posait beaucoup, beaucoup, beaucoup de questions de vocabulaire. Vous savez, la fameuse question qui tue… hé bien c’était dans cette classe!

     Un jour, un élève m’a demandé « Madame, c’est quoi un boukaimissair »?

     Bien entendu, dans ma tête de prof de français, j’ai compris « bouc émissaire » et je leur ai expliqué que c’est une personne à qui on attribue tous les torts.


Mais… et si ce n’était pas du tout ça?


     Voici la véritable origine du « bouc émissaire ».


     Il était une fois un roi, qui avait quatre filles en âge de se marier. Il destinait la première au fils d’un puissant roi, la deuxième au fils d’un duc, la troisième à celui d’un marquis et la dernière à celui d’un comte.

le-prince-charmant

     Mais les quatre princesses ne l’entendaient pas de cette oreille : elles voulaient faire un mariage d’amour! Elle supplièrent leur père de ne pas les marier contre leur volonté. Le roi, qui les aimait par-dessus tout, accepta leur requête. Il réunit tous les crieurs publics du royaume qui annoncèrent que les prétendants qui souhaitaient épouser une princesse devaient se faire connaître en envoyant une lettre à leur bien-aimée.

mail

     Des milliers de lettres, les unes plus originales que les autres, arrivaient chaque jour au château, accompagnées de cadeaux. Les princesses les lisaient attentivement et accordaient des rendez-vous à ceux qui avaient su toucher leur cœur. En quelques mois, trois princesses avaient trouvé chaussure à leur pied. Mais la dernière n’avait été charmée par aucun envoi.

     Un jour, un mystérieux bouquet, accompagné d’une lettre, arriva au château. Mais le livreur avait à peine franchi le pont-levis qu’un bouc dévora la moitié du bouquet et de la missive. Chevreaux.jpg

Ce ne sont pas des boucs,

mais avouez que les chevreaux sont plus mignons que leur père…

 

     La princesse décida que c’était un signe du destin. Elle confia alors une mission au propriétaire de l’animal : ils furent envoyés dans tout le royaume à la recherche de l’auteur de la lettre et du bouquet mystère.

     Le paysan et son bouc, émissaires de la princesse, après des mois de recherches, retrouvèrent le prétendant, un horticulteur qui avait donné le prénom de sa princesse bien-aimée à une variété de roses au parfum délicat.

rose rouge-copie-1

      Il composa un nouveau bouquet, écrivit une seconde lettre et se rendit, lui-même, accompagné de son bouquet mystère et du bouc émissaire (le paysan étant resté à la roseraie pour s’occuper des plantations, la chèvre lui servit de guide), au château où il rencontra la princesse qui succomba à son charme et à sa créativité.

     Le bouc devint émissaire officiel du royaume. C’est ainsi que naquit la légende du « bouc émissaire« !

 

     Ceci n’est que pure invention. Si vous voulez connaître la véritable origine de cette expression, je vous conseille d’aller jeter un petit coup d’œil dans la Bible.


     C’était ma participation au « C’est pas du tout ça » de l’excellente Fée Passie. La règle est simple : une fois par semaine, elle nous propose une expression populaire et nous devons donner notre explication ou définition (tordue de préférence).

C-est-pas-du-tout-c-a.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

10 réflexions au sujet de « Article 01-09-2011 »

  1. Mmmm … Cela fait des mois que j’ai pas commenté ……mais Je voulais juste vous dire que ton blog faisait partie de ceux que je visitais régulièrement…… je vous suiv avec plaisir … bachir

  2. Merci Bleue Azur. J’essaierai de participer toutes les semaines pour vous inventer des légendes plus farfelues les unes que les autres!

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s