Noël est-il un sujet d’argumentation comme les autres?

     Le dernier jour d’école avant les vacances de Noël, j’ai improvisé un sujet d’argumentation avec mes élèves de troisième. Le sujet que j’avais préparé était sur la télévision, mais en les voyant avec leur bonnet rouge et blanc de lutin, j’ai décidé de changer de sujet.

     – Noël est-il encore Noël? Le jour que nous nous préparons à fêter a-t-il encore le même sens qu’il y a deux mille ans? Qu’est-ce que Noël aujourd’hui?

     Ca les a scotchés! Je leur ai demandé de trouver deux thèses opposées et de les défendre, avec arguments et exemples. Je les ai laissé réfléchir par deux et voici le résultat de leur réflexion :

    I- Noël n’est plus une fête religieuse

1- Noël est une fête commerciale : les jouets arrivent dans les magasins dès le début du mois de Novembre. Maintenant, Noël c’est juste acheter et offrir des cadeaux.

2- Noël n’est plus une fête religieuse parce que les religions qui ne croient pas à la naissance du Christ s’offrent aussi des cadeaux sous le sapin. Exemples donnés par deux élèves : « Moi j’ai des copains qui sont musulmans et qui s’offrent des cadeaux à Noël! », « Moi j’ai une copine qui est bouddhiste et elle a des cadeaux! »

3- Noël n’est plus une fête traditionnelle parce qu’on a inventé le Père Noël. (Du coup, c’était moi qui étais bluffée par cet argument!) Oui, le Père Noël c’est coca-cola qui l’a inventé! (Comme personne ne croyait cet élève, je suis venue à son secours pour l’aider et rétablir la vérité. Je suis la prof quand même, alors j’ai pris mon rôle d’enseignant, et ils m’ont écouté avec attention).

     A l’origine, Santa Claus, le Père Noël américain, est un émigré des pays protestants de l’Europe célébré le 6 décembre, l’évêque Nicolas de Myre, canonisé Saint-Nicolas (en néerlandais Sinterklaas). Saint-Nicolas portait une longue barbe blanche, était vêtu d’un long manteau vert, coiffé de sa mitre et avait une crosse. Il était accompagné du Père Fouettard (pour les enfants pas sages).

     Il y a presque deux siècles, Saint-Nicolas a pris du ventre, a abandonné le père Fouettard, a échangé sa crosse contre un sucre d’orge et a mis un bonnet à la place de sa mitre. Puis on lui a mis un manteau.

     En 1931, Coca-Cola choisit le Père Noël comme égérie (aujourd’hui ce sont des top-modèles, les temps changent) à cause de la couleur du manteau dont un illustrateur new-yorkais l’avait affublé.

     Dans le Nord et l’Est de la France, on accueille Saint-Nicolas (encore accompagné du Père Fouettard) le 6 décembre et le Père Noël le 25 !

     Cette petite mise au point m’a été très utile car elle m’a servi de transition.

     Savez-vous qui, en Espagne, apporte les cadeaux aux enfants? Ce sont les Rois Mages, le 6 janvier, pour l’Epiphanie. Ils apportaient de l’encens, de la myrrhe et de l’or à l’enfant Jésus.

     II- Noël est une fête religieuse.

 

1- C’est une fête religieuse parce qu’on célèbre la naissance du Christ et d’ailleurs, on met une crèche dans nos maisons, et on va à la messe de minuit!

Comme les élèves ne trouvaient plus d’arguments (et étaient pressés d’en finir pour manger les bonbons qu’ils avaient apportés), je les ai aidé un peu en leur donnant l’origine du mot religion :

– Une religion est un ensemble de croyances qui RELIE des êtres humains.

Là, ils ont tout de suite réagi :

2- « Noël est une fête religieuse alors parce qu’on se réunit autour du Père Noël, et le Père Noël est une croyance. Par exemple, dans ma famille, on se réunit tous ensemble qu’à Noël, il y  a des gens que je ne vois qu’une fois par an, donc Noël c’est une fête qui réunit des gens. »

3- « En histoire, on a vu qu’a Noël il y a souvent des trèves dans les combats. Ils font une pause. Par exemple pendant la guerre 14/18, ils ont arrêté de se battre, on a vu ça dans le film Joyeux Noël! »

     Que pouvons-nous conclure de cette argumentation? La meilleure réponse qui m’ait été donnée est : « Noël est une fête culturelle! », les autres étaient trop pressés d’ouvrir les paquets de bonbons et d’offrir les gateaux qu’ils avaient cuisinés. C’est ça aussi Noël, s’arrêter pour partager. Sans le savoir, ils ont répondu à ma question : Noël sera toujours Noël tant qu’on se réunira pour partager. C’était un très bon moment en cette fin d’année!

Publicités

N'hésitez pas à donner votre avis :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s